Covid-19 / 11 mai 2020: quelques « petits musées » rouvrent en attendant un « déconfinement » global des lieux culturels français

Pour beaucoup des Français, le lundi 11 mai 2020 restera dans les mémoires comme le jour de la libération, la fin d’une période unique de confinement de 55 jours. Pourtant, les autorité hésitent aujourd’hui à utiliser le terme de « déconfinement » et lui préfère l’expression « fin progressive du confinement ». Dans le secteur de la culture, le « retour à la vie » sera lui aussi très lent. Seules sont autorisés à rouvrir leurs portes les librairies ainsi que les musées et médiathèques de petit taille. Les « grands » musées et monuments devront encore attendre de nombreux jours pour pouvoir accueillir à nouveau des visiteurs. Ce lundi 11 mai et durant la semaine, une trentaine de musées français sur les plus de 1 000 répartis sur le territoire pourraient ouvrir, selon le JDD. Focus sur 4 lieux décidés à recevoir au plus vite leur public. Explications et mode d’emploi. 

Image carousel: vue de l’exposition « À la recherche des œuvres disparues » à l’Institut Giacometti, 2020

Les petits musées sont autorisés à rouvrir à partir de lundi 11 mai, « car ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires ». C’est ce qu’a annoncé, jeudi 7 mais 2020, le Premier ministre Edouard Philippe lors de la présentation de son plan de déconfinement. Les musées vont donc pouvoir recommencer à accueillir du public, mais de manière très progressive. Le Louvre, le musée d’Orsay, le Centre Pompidou, attendront la période estivale pour pouvoir rouvrir.

Reportage de France 2: 

  • Les premières réouvertures dès le 11 mai 2020

Dès ce lundi 11 mai ou les jours qui suivent, quelques rares musées rouvrent. C’est le cas notamment pour celui des Beaux-Arts à Agen, le musée Girodet à Montargis, le musée Cinéma et Miniature à Lyon, le musée du jouet de Poissy dans les Yvelines ou encore le domaine Pommery à Reims. À Paris, l’Institut Giacometti rouvrira le 15 mai, avec une billetterie exclusivement en ligne. Le Musée Soulages rouvrira le 21 mai, à Rodez, limitant sa capacité d’accueil à 100 personnes à la fois. Le centre d’art contemporain de la Fondation Galerie Lafayette situé dans le 4e arrondissement, espère une réouverture pour le 25 mai avec la prolongation de son exposition temporaire jusqu’en septembre 2020.

  • Le Musée de l’Illusion prépare sa réouverture à Paris 
facebook sharing button
Dès les déclarations gouvernementales, le Musée de l’Illusion de paris a annoncé sa réouverture et dévoilé les conditions sanitaires dans lesquels il accueillera de nouveau son public.

« Nous sommes ravis que la vie culturelle puisse repartir, de pouvoir ouvrir de nouveau et recevoir les visiteurs. toutes les conditions seront respectées afin que les visiteurs soient rassurés à l’idée de venir entre amis ou en famille »
explique Steven Carnel, co-fondateur du Musée de l’Illusion

Inauguré le 20 décembre 2019, le Musée de l’Illusion a été contraint de fermer moins de trois mois après son ouverture. Il proposait alors de « découvrir l’envers du décor et le fonctionnement des illusions d’optique à travers des expériences interactives ». Le 11 mai 2020, le musée relève le défi d’accueillir son public dans le respect des conditions sanitaires.

Dans un communiqué publié le 29 avril 2020, le Musée de l’Illusion annonce qu’au moment de sa réouverture du gel hydroalcoolique sera mis à disposition à l’entrée et à l’intérieur du musée, qu’un nettoyage permanent de l’exposition sera effectué et qu’un process de sécurisation sanitaire du staff sera mis en place.

Une vitre de protection en plexiglas sera également placé en caisse tandis qu’un marquage au sol permettra d’inciter les visiteurs au respect de la distanciation sociale. « Avant, le parcours était totalement libre. Désormais, les visiteurs vont être guidés avec un sens de visite », explique Steven Carnel.

Reportage de BFM TV:

Le lieu a également pris la décision de condamner certaines oeuvres, notamment celles interactives que les visiteurs avaient la possibilité de toucher.

Afin de gérer l’affluence, le nombre de réservations en ligne sera limité. Le plus grand défi pour ce petit musée est de réguler le flux de visiteurs dans son espace de 450 mètres carrés. Pour cela, la direction a prévu des créneaux horaires précis lors de la réservation, afin de ne pas accepter plus de 70 personnes par heures.

En outre, le musée annonce également qu’une partie des bénéfices réalisés sera reversée à l’organisation #protegetonsoignant.

Le Musée de l’Illusion a dû refermer ses portes le jour de sa réouverture, en l’absence d’autorisation de la Préfecture.

  • Le musée des Beaux-Arts d’Agen s’adapte pour accueillir des visiteurs le 11 mai 

À partir du lundi 11 mai, l’accès au musée des Beaux-Arts d’Agen est à nouveau autorisé mais de manière très réglementé. Adrien Enfedaque, directeur, annonce sur France Infos la première mesure forte : « Nous demandons aux visiteurs de se munir d’un masque pour pouvoir accéder au musée. »

En outre, le musée proposera du gel hydroalcoolique à l’entrée et ne mettra pas à disposition de ses visiteurs le matériel d’aide à la visite, des tablettes numériques « trop compliquées à désinfecter ».

La jauge a évidemment été revue à la baisse. « Nous avons établi une jauge de 30 visiteurs par heure, précise Adrien Endedaque, et nous allons également faire attention à ce que les groupes de visiteurs n’excèdent pas 10 personnes dans chaque salle. »

Image may contain: 1 person, outdoor

Le musée accueillera donc 30 visiteurs par heure contre un maximum de 100 habituellement. Une jauge très réduite parle fait qu’Il est impossible de mettre en place un sens de circulation dans le lieu, monument historique qui réunit quatre hôtels particuliers allant de la Renaissance au XVIIIe siècle.

De toute manière, le directeur du musée des Beaux-Arts d’Agen : « Nous ne nous attendons pas à un afflux massif de visiteurs ces prochaines semaines, c’est avant tout une ouverture symbolique destinée aux locaux qui ont besoin de se réapproprier leur lieu culturel. »

  • Réouverture du musée Girodet le 13 ou 14 mai

Le président de l’Agglomération de Montargis, Frank Supplisson, a annoncé que le musée Girodet, fermé depuis le 16 mars, date du début du confinement en France, rouvrira dès le 11 mai.

« La culture, une bonne idée pour commencer le déconfinement » explique ainsi Frank Supplisson sur sa page facebook.

Le musée a été totalement rénové en 2018, après les dégâts dus aux inondations de 2016, et avait rouvert ses portes début 2019.

L’établissement et la ville ont élaboré un scenario de réouverture, qui a été soumis au préfet et à la direction régionale des affaires culturelles, qui doivent le valider, en fonction des mesures sanitaires proposées. 

« C’est vrai que pour nous cela semble assez facile, il n’y a pas des flux de centaines de milliers de visiteurs, comme au Louvre, on va pouvoir rouvrir assez vite » explique Hervé Mauplot, le directeur des affaires culturelles de l’agglomération montargoise« Distribuer du gel hydro-alcoolique à l’entrée ce sera facile à mettre en place. « Il est possible aussi qu’on impose le port du masque, a priori on en a le droit. On veillera à ce que les gens ne soient pas les uns sur les autres dans les salles, mais ça comme on a du personnel pour les surveiller, ce sera possible aussi ».

Hervé Mauplot précise que le 11 mai étant un lundi, et que le musée Girodet est fermé ce jour-là, il devrait rouvrir plutôt le 13 mai, au mieux, « peut-être le 14, ou le week-end ».

  • L’Institut Giacometti rouvre ses portes le 15 mai 2020 avec l’exposition « À la recherche des œuvres disparues »

« Conformément à l’autorisation du Gouvernement qui autorise les petits musées à reprendre leurs activités à compter du 11 mai, l’Institut Giacometti rouvre ses portes dès le 15 mai 2020. Par cette réouverture, l’équipe de la Fondation Giacometti souhaite solidairement réaffirmer le rôle de l’art dans la société et dans nos vies individuelles, particulièrement dans ces moments difficiles ».Voici le message mail envoyé ce lundi matin, par l’Institut et la Fondation Giacometti, à sa communauté.

« Au sortir de la guerre, Giacometti a créé son œuvre la plus iconique, L’Homme qui marche. Le symbole est d’autant plus fort aujourd’hui, et il nous guide vers l’avenir. Un avenir où nous pensons, et espérons, que la culture aura une large part dans le processus de rétablissement de notre vie sociale », rappelle Catherine Grenier, directrice de la Fondation Giacometti et présidente de l’Institut Giacometti.

Une nouvelle charte des visiteurs

« La réouverture de l’Institut Giacometti sera réalisée dans le strict respect des conditions de sécurisation du public et du personnel, rendu indispensable par la crise sanitaire ».

Elle s’accompagne donc d’une nouvelle charte des visiteurs, par laquelle chacun s’engage ainsi à :
– venir équipé de son propre masque et le porter tout au long de la visite
se désinfecter les mains en entrant dans l’Institut
– respecter une distance physique d’1m50 minimum
– ne rien toucher
– éternuer ou tousser dans son coude
– respecter les consignes données par le personnel
– renoncer à sa visite en cas de fièvre ou d’autres symptômes du Covid-19.

Dix personnes au maximum seront accueillies toutes les 20 minutes, et réparties dans l’espace. Les visites seront, dans un premier temps, limitées du jeudi au dimanche de 11h à 17h.

Les visites seront exclusivement sur réservation, sur le site internet de la Fondation Giacometti. La réservation obligatoire concernera aussi les visiteurs bénéficiant de la gratuité.

Jusqu’à la fin de l’exposition en cours, le régime de gratuité habituel (minima sociaux, handicap, Icom) sera élargi aux jeunes : moins de 18 ans et étudiants. Pour le premier week-end de réouverture, les 15, 16 et 17 mai 2020, la gratuité sera proposée aux habitants du 14è arrondissement, afin de rétablir les liens de voisinage tissés depuis son ouverture par l’Institut Giacometti.

L’Institut Giacometti rouvre ses portes dès le 15 mai 2020 avec l’exposition « À la recherche des œuvres disparues », qui sera prolongée jusqu’au 21 juin. Cette exposition est une enquête sur les traces des sculptures perdues d’Alberto Giacometti de 1920 à 1935.

  • Une seconde phase à partir du 2 juin 2020

Le 2 juin pourrait débuter la deuxième phase de déconfinement avec la réouverture de nouveaux établissements culturels, si la situation sanitaire le permet. Le musée Marmottan-Monet à Paris, « sous réserve que la situation à date le permette toujours ». Même date pour la Collection Lambert à Avignon qui lancera sa programmation d’été le 2 juin. De même, le Louvre-Lens s’est donné l’objectif, si les conditions le permettent, de rouvrir sa Galerie du temps le mercredi 3 juin. L’exposition temporaire « Soleils noirs » ouvrirait une semaine plus tard, le 10 juin – initialement elle aurait dû commencer fin mars. L’Atelier des Lumières (11e) et le musée Jacquemart-André (8e) espèrent également une réouverture le 2 juin.

  • Les musées de Paris à la mi-juin

Dans une interview à Télérama, l’adjoint au maire de Paris chargé de la culture a annoncé la réouverture des premiers musées de Paris, le 16 juin. Les plus grands d’entre eux ne seront rouverts que de façon partielle. Ainsi, le Petit Palais rouvrira le 16 juin, mais seulement pour l’exposition « La force du dessin, chefs-d’oeuvre de la collection Prat ». Les autres musées municipaux (Musée Bourdelle, Musée de la Libération de Paris, Musée du Général Leclerc, Musée Jean Moulin, Musée de la Vie Romantique, Maison de Balzac) devraient aussi rouvrir à cette date. Les expositions qui y étaient présentées avant la fermeture seront prolongées.

  • Le Louvre et Orsay ouverts pour l’été ?

Le musée d’Art Moderne et le musée Cognacq-Jay, gérés par Paris Musées, ne rouvriront que mi-juillet. Leurs expositions temporaires ne seront présentées qu’à l’automne.

Sous réserves de conditions sanitaires favorables, les plus grands musées, notamment le Louvre, le musée d’Orsay, le Centre Pompidou ou le Palais de Tokyo pourraient rouvrir début ou fin juillet. Objectif similaire pour le Musée Maillol, mais aussi le Mucem à Marseille, le Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landernau ou encore les Bassins de Lumière, nouveau lieu d’art à Bordeaux.

  • Des réouvertures reportées

D’autres musées n’ouvriront qu’à l’automne ou plus tard. À Paris, le Palais Galliera qui héberge le musée de la mode, le musée Carnavalet, consacré à l’histoire de la capitale, et la maison de Victor Hugo étaient en travaux. Leur ouverture est reprogrammée plus tard. Le musée Zadkine rouvrira à l’automne avec une exposition Chagall-Zadkine. La Bourse de Commerce, qui héberge les oeuvres de la Fondation Pinault, devait ouvrir initialement en juin 2020 mais son lancement a été reporté au printemps 2021.

SOURCES: musées, presse

PHOTOS; musées 

Date de première publication: 11/05/2020

 

. « Déconfinement : le calendrier de réouverture des musées parisiens » (France Bleu, 10/05/2020)

. « Déconfinement : seule une trentaine de « petits » musées vont rouvrir cette semaine » (JDD, 11/05/2020)

. « Déconfinement : découvrez le calendrier de la réouverture des musées en France » (France Inter, 09/05/2020)

. « Déconfinement : le musée des Beaux-Arts d’Agen s’adapte pour accueillir des visiteurs » (France Infos, 11/05/2020)

. « Déconfinement des musées – prévoir la reprise d’activité et le retour des publics » (culture.gouv.fr, 9/05/2020)

. « Le musée de l’illusion ou du jouet : ces « petits » lieux de culture qui préparent leur réouverture en toute sécurité » (France Infos, 10/05/2020)

. « À Paris, le musée de l’illusion se prépare pour une réouverture le 11 mai 2020 » (sortir à Paris, 01/05/2020)

. « Musée Louvre-Lens : « Nous allons proposer le 2 juin » pour une réouverture, annonce sa directrice » (France Infos, 05/05/2020)

. « Paris: comment le musée de l’Illusion se prépare à rouvrir ses portes » (BFM, 30/04/2020)

. « Rouvrir le 11 mai, une mission quasi impossible pour les petits musées » (Europe 1, 05/05/2020)

. « Coronavirus : une réouverture des musées sous multiples conditions » (France 2, 07/05/2020)

. « Déconfinement du 11 mai : librairies, musées, théâtres, salles de concert… Les réouvertures à la loupe » (Télérama, 07/05/2020)

. « Christophe Girard : “Comment nous allons rouvrir les lieux culturels à Paris” (Télérama, 04/05/2020)

. « Déconfinement : à Lyon, le musée Cinéma et Miniature s’active en vue d’une réouverture le 11 mai »  (France 3, 01/05/2020)

Les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique devrait rouvrir le 19 mai 2020, avec des précautions sanitaires étendues aux musées belges

Covid-19 / Quand les musées du Monde rouvrent leurs portes ! (05/05/2020)

Consultation #museeapres: le CLIC France donne la parole aux membres de sa communauté !

. Covid-19 / Tour de France des initiatives musées & monuments dans un contexte de confinement (07/05/2020)

Covid-19 / Le mémorial de Verdun met en ligne une nouvelle visite virtuelle, en partie payante

[Opinion] Philippe Moreau (Tactile Studio): « Musées post-Covid : quelles conditions pour que le public revienne ? »

Laisser un commentaire