Deux cent siècles après, la grotte de Lascaux s’explore à Paris et en 3D

Du 20 mai au 30 août 2015, Lascaux se découvre au Parc des expositions de la Porte de Versailles. Après Bordeaux, Chicago, Houston, Montréal et Bruxelles, et avant Genève, le Japon et la Corée du Sud, l’exposition offre au fil de de ses 1 500m2 des reproductions grandeur nature, une visite virtuelle, des maquettes, des jeux interactifs et des installations vidéos de démonstration d’artisanat préhistorique.

url

Découverte en 1940 par quatre jeunes garçons, la grotte ornée de près de 2000 peintures pariétales a dû être interdite au public en 1963 à la demande d’André Malraux. Le passage de plus d’un million de visiteurs avait fragilisé la grotte et ses oeuvres. En 1983, le Conseil départemental de la Dordogne ouvre Lascaux 2, la reproduction grandeur nature de deux salles de la grotte. En trente ans, plus de dix millions de visiteurs s’y sont pressés, en faisant le site le plus visité du département.

C’est au début des années 2000 que germe l’idée de reproduire une partie de la grotte non-visible dans Lascaux 2 et de faire voyager cette exposition pour faire découvrir la grotte dans le monde entier. Le projet, au budget de trois millions d’euros, repose sur les cinq fac-similés de l’Atelier de Fac-Similé du Périgord qui reproduisent exactement les originaux: micro-reliefs, apparence, texture et rendu final… Cette exposition a été testée au Cap Sciences de Bordeaux avant d’entamer un tour du Monde grâce à la société EncorExpo. Avant d’arriver à Paris, près d’1 million de visiteurs l’ont déjà parcouru.

bbc0766d38b377db07f55152eca034f6

Une exposition interactive

Le premier espace de l’exposition permet d’explorer la grotte grâce à une visite virtuelle 3D sur un écran géant. L’immersion est complétée par une reproduction de la grotte en une maquette découpée en plusieurs tronçons à l’échelle 1/10e.

2318d64ff6926cc77b0048b8af8290227e585853a502bd4519c2fbe0f2a4bd09

Un second espace plonge le visiteur dans la grotte elle-même; un long couloir expose les cinq panneaux identiques aux originaux dans un silence contemplatif. Seule la lumière varie, une lumière atténuée fait découvrir en fluorescence les gravures qui ne sont pas toutes visibles à l’oeil nu. Le panneau de l’Empreinte, la Vache Noire, les Bisons adossés, la frise des Cerfs et la Scène du Puits recréent partiellement cette « chapelle Sixtine de la Préhistoire ». Malheureusement, les fac-similés ne représentent qu’une petite partie de l’exposition.

72d6786f145ad04dd84400e62d3b1a2d

A l’émotion succède la pédagogie. Le troisième vaste espace présente le travail des scientifiques, des conservateurs, des paléontologues grâce à des cartels et des animations interactives. Des séquences d’animation font revivre les artistes ayant orné la grotte et explique le sens qu’ils attribuaient à leurs oeuvres.

c97ec81f9c5e6f7cbbb6a53d91fcab02

A l’aide de bornes interactives les peintures révèlent leurs secrets: étapes de fabrication, particularités anatomiques des animaux représentés, datation… Le travail des scientifique est rendu abordable avec des simulations de leurs outils: image en nuage de points, scan laser, relevé trigonométrique…

Didactique, cette partie de l’exposition mérite qu’on s’y attarde et tire habilement profit de ses outils numériques. Leurs sessions d’utilisation ne durent en moyenne que quelque minutes et peuvent s’adresser à plusieurs tranches d’âges. Les écrans tactiles sont aisés d’utilisation et proposent une découverte en profondeur des secrets des peintures.

7117ed29e6aced25ef932c04ffd31fd2

d7ed9a2562d340c8d6d13e22dba32791

35d0a76ad243dcfed8b0bb1e8b06c3eb

279c8f784e9e47d27b92bef8ed840a8b

Plus loin dans l’exposition, un mur d’écrans offre huit interviews de scientifiques qui expriment leur ressenti sur la grotte et les Cro-Magnon qui l’ornèrent, tandis que quelques écrans couplés à des vitrines présentent des vidéos d’artisans réalisant les outils préhistoriques avec les méthodes vieilles de plusieurs milliers d’années.

8c79a8fe7b96a2ff01d7ca1dd4a72169 29a9b9a2bf11d01d1b4af77d0a08ab18

Lascaux 4 en 2016

Né en 2006, le projet du Centre International de l’Art pariétal de Montignac – Lascaux devrait se concrétiser à l’été 2016 grâce à l’agence d’architecture Snohetta. Situé au pied de la colline de Lascaux, le centre devrait abriter le fac-similé complet de la grotte originale pour un budget total de 57 millions d’euros alimenté par le département (16,6M), la région (16,6M), l’Europe (7M), le mécénat (5,8M), l’Etat (4M) et l’exploitant (2M).

  url

SOURCES: Exposition Lascaux

Date de première publication: 26/05/2015

Photos: Xavier Gerard

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. David Huguet (Synd. Mixte de l’Espace de Restitution de la Grotte Chauvet): « Les supports numériques sont intuitifs et peuvent évoluer rapidement »

. Avec sa réplique et son espace multimédia, la Grotte Chauvet s’ouvre au monde

. La grotte du Font-de-Gaume et ses 200 figures animales peuvent désormais être explorées en 3D

Laisser un commentaire