Le 17 novembre 1917 disparaissait Rodin, un des artistes français les plus célèbres dans le monde. En 2017, le centenaire de sa disparition donne donc l’occasion au musée Rodin et à la France de célébrer la notoriété toujours croissante de cet immense artiste. En cette année #Rodinle musée a conçu un site Internet spécial rodin100.org qui informera sur l’ensemble des manifestations organisées en France et dans le monde, relayera les initiatives du musées dans et hors les murs mais qui propose également des interactions avec le public. Des productions audiovisuelles sont également programmées.

(c) Musée Rodin

(c) Musée Rodin

Comme l’écrit Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication: « Mettre Rodin à l’honneur dans les commémorations nationales est une évidence tant l’artiste fait partie de notre patrimoine. Grâce à la donation que Rodin fit à l’État français en 1916, son œuvre est présentée à l’hôtel Biron, un des plus beaux lieux de la capitale. Cet anniversaire nous engage à mettre encore plus en avant les œuvres de Rodin. Rodin est aussi un artiste qui appartient au patrimoine universel. Ses œuvres sont présentes dans plus d’une centaine de collections ouvertes au public dans le monde et dans plus d’une cinquantaine en France. L’engouement pour son art ne se dément pas, du Mexique à la Chine, en passant par l’Australie. Car ce qui fait la force de Rodin, c’est le testament artistique qu’il a légué aux artistes d’aujourd’hui. Le centenaire de sa mort révèlera que Rodin demeure une source d’inspiration, un sculpteur ouvert sur l’avenir ».

Et Catherine Chevillot, directrice du musée Rodin d’ajouter: « Jamais la notoriété de Rodin n’a été aussi forte que maintenant ! Il est connu dans le monde entier et son œuvre est présentée dans d’innombrables musées sur tous les continents, ce qui n’était pas encore le cas de son vivant. Le musée Rodin à Paris reçoit aujourd’hui en moyenne 600 000 visiteurs par an mais grâce aux expositions que nous concevons à l’étranger, ce sont plus d’un million d’amateurs qui découvrent tous les ans le travail de l’artiste. D’importantes collections sont présentées en Europe, à Londres, Zurich et Copenhague, mais aussi aux États-Unis au Metropolitan Museum de New York, à la National Gallery de Washington, au Palais de la Légion d’Honneur de San Francisco, au Mexique, au Japon à Tokyo et Shizuoka, en Corée à Séoul, en Australie à Sydney… Le musée Rodin se trouve devant plusieurs défis. Sa première mission est de faire mieux connaître l’œuvre par les expositions en France comme à l’étranger. La politique de dépôt du musée Rodin auprès des musées français s’est intensifiée à Calais, à Caen, à Rodez, à Nantes, bientôt à Lyon. Mais la diffusion des collections se fait également par les expositions, les publications, le catalogue en ligne (collections.musee-rodin.fr) et la création de sites internet spécifiques comme celui qui accompagne l’exposition L’Enfer selon Rodin sur la Porte de l’Enfer. Rodin est un géant de l’histoire de l’art et suscite l’enthousiasme en Chine comme aux États-Unis. Son aura se maintiendra au-delà de la période actuelle parce qu’il joue un rôle clé entre l’art classique et l’art moderne : c’est celui qui, comme le disaient ses contemporains, a « rendu la vie à la sculpture » ». 

rodin-site-100-ans-hp

Un site web du centenaire rodin100.org

Depuis décembre 2016, le musée Rodin relaie sur un site internet spécifique l’actualité du centenaire à travers toutes les initiatives qui lui seront envoyées, qu’elles se déroulent en France comme à l’étranger. C’est un véritable magazine en ligne que le musée propose, un projet conçu par l’agence Minit-L.

Mais ce site, outre l’agenda, propose également de nombreuses ressources en ligne :

Rodin près de chez vous : une carte interactive sur google map présente les collections de musée et les espaces publics où l’on peut voir des œuvres de Rodin, que ce soit en France ou à l’étranger. le site préfigure ainsi de la naissance d’un « réseau Rodin » numérique.

rodin-site-100-map

Ce site en français et en anglais propose également des contenus attractifs et ludiques.

Rodin, tops & flops : écrit par Rodin lui même comme un portrait intime, Rodin, tops & flops retrace en quarante anecdotes les hauts et les bas de la vie de l’artiste. Ces 40 vignettes narrées à la première personne vont ainsi faire revivre 40 moments forts de la vie de l’artiste. Une chronologie très illustrée complète ce portrait décalé.

rodin-site-100-tops

rodin-site-100-chrono

Votre Rodin sera l’espace dédié, via Instagram et le hashtag #Rodin100, aux publications des internautes. Les meilleures photos Instagram seront même publiées dans un fil d’images dédié !

Le site proposera enfin un espace de jeux.

Une riche production audiovisuelle

3 documentaires consacrés à Rodin sont programmés pour une diffusion sur France 5 et sur ARTE.

« Rodin en héritage », dans le cadre de la Galerie France 5

À l’occasion du centenaire de la mort de Rodin et des diverses manifestations qui lui seront consacrées, France 5 diffusera un documentaire inédit. Un jeune talent d’aujourd’hui, Augusto Zanovello, réalisateur de films d’animation, rend hommage à Auguste Rodin et à son œuvre La Porte de l’Enfer. Dans sa démarche, il rencontre conservateurs et historiens, afin de mieux comprendre le travail de ce grand artiste, ses techniques et ses inspirations. Un siècle après, de l’atelier de Rodin au studio d’animation en volume, le spectateur est immergé dans un monde créatif qui lui permet de découvrir comment Rodin concevait ses œuvres et comment de jeunes artistes s’en inspirent. Un film documentaire traitant de créations, de filiation, d’engagement et d’héritage.

FILM DE AUGUSTO ZANOVELLO | 52’ | PRODUCTION CAMERA LUCIDA AVEC LA PARTICIPATION DE FRANCE TÉLÉVISIONS

ARTE diffusera deux documentaires inédits livrant deux approches complémentaires de l’œuvre et de la vie de l’artiste.

. « RODIN EN SON SIÈCLE » RÉALISATION CLAIRE DUGUET | AUTEUR CLAIRE DUGUET ET LESLIE GRUNBERG | COPRODUCTION ARTE FRANCE, SCHUCH PRODUCTIONS, RMN-GRAND PALAIS | 2016 | 52’

rodin-100-doc-arte-rodin-en-son-siecle-hand-of-rodin-holding-a-torso-1917

Sculpteur de génie, Auguste Rodin va devenir l’une des figures tutélaires qui porteront la modernité jusqu’aux portes du xxe siècle. Littérature, peinture, photographie, musique… : la seconde moitié du xixe siècle a vu naître de nouvelles formes d’expression artistique qui rompent avec l’académisme du romantisme. Rodin s’inscrit dans cette époque bouillonnante de créativité tout en conservant une fascinante singularité. Nourri des textes et correspondances de l’artiste et de documents d’archives, le film revisite l’œuvre et la vie de l’artiste et évoque le contexte social et politique dans lequel sont nées les œuvres de ce sculpteur inégalable.

(dans le cadre de l’exposition du Grand Palais)

RODIN ET LA PORTE DE L’ENFER RÉALISATION BRUNO AVEILLAN | COÉCRIT PAR ZOÉ BALTHUS ET STEPHAN LEVY-KUENTZ | COPRODUCTION ARTE FRANCE, LES BONS CLIENTS, RMN-GRAND PALAIS, AVEC LE SOUTIEN DE LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE | 2016 | 60’

La Porte de l’Enfer est l’œuvre majeure d’Auguste Rodin, celle pour laquelle il créa des chefs-d’œuvre comme Le Baiser et Le Penseur. Cette porte fut son paradis créatif et son enfer… À travers la passionnante histoire de la création de cette œuvre, l’artiste plasticien, photographe et réalisateur Bruno Aveillan nous plonge au coeur du processus artistique du sculpteur à partir d’un traitement de l’image singulier et d’une grande puissance visuelle. Archives d’époque revisitées, performances de danseurs et de l’artiste Mircea Cantor inspirées des œuvres se mêlent pour un film à l’esthétique inédite : le regard d’un artiste sur un artiste.

Et un long métrage de jacques Doillon, avec Vincent Lindon

Ces trois documentaires seront complétés par un long métrage « Rodin » de jacques Doillon, avec Vincent Lindon dans le rôle titre.

Il est aujourd’hui difficile d’imaginer qu’à quarante ans Rodin est un inconnu. La commande de La Porte de l’Enfer va lui permettre d’imaginer de multiples figurines en mouvement, vraie chair frémissante, dont certaines, agrandies, feront enfin sa gloire, comme Le Baiser et Le Penseur. Il rencontre alors la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée, qui devient vite son assistante. Dix ans d’admiration commune et de travail complice, dix ans de passion, qui après la rupture les laisseront l’un et l’autre exsangues pour longtemps. Rodin finira par s’en relever et poursuivra son œuvre, de plus en plus consacrée à la splendeur de la femme, jusqu’à devenir le sculpteur le plus célèbre après Michel-Ange. Le film retrace aussi ses amours «moins tyranniques » avec d’autres assistantes et des modèles, ainsi que sa relation avec Rose, sa compagne de toujours, celle des bons comme des mauvais jours. Sa vie, c’est travailler encore et toujours, et c’est ainsi qu’il va passer sept ans sur la sculpture de son Balzac, une œuvre largement rejetée en son temps, qui deviendra pour tous le point de départ incontestable de la sculpture moderne. Parallèlement, avec ses dessins érotiques instantanés, il atteint la sensualité qu’il touchait déjà par la sculpture. Un siècle après sa mort, son Balzac et son œuvre règnent dans les principaux musées du monde.

Interview de Vincent Lindon:

Date de sortie 24 mai 2017

PRODUCTION Les Films du Lendemain DISTRIBUTION FRANCE Wild Bunch Distribution EXPORTATION / VENTE INTERNATIONALE Wild Bunch

A LIRE SUR LA TOILE

. « 100 ans après sa mort, Rodin sera la star de l’année 2017″ Télérama (30/11/2016)

SOURCE: Musée Rodin

Date de première publication: 04/01/2017

Le musée Rodin est membre du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le musée Rodin propose à ses visiteurs de cofinancer l’acquisition d’un dessin de l’artiste

Le Musée Rodin de Paris met en ligne sa bibliothèque numérique

Le musée Rodin numérise «le Sommeil» en 3D et le met en ligne sur Internet

Le Musée Rodin, seul lieu français, sélectionné aux webby Awards 2012