Avec 22 films et 75 heures de vidéo, le musée Noguchi s’explore en lente immersion

La pandémie du coronavirus a contraint les espaces artistiques à fermer dans le monde entier. Durant cette période unique, les musées et les galeries se sont déployées en mode numérique avec des expositions virtuelles et un contenu éducatif en ligne largement étoffé. Le Noguchi Museum du Queens, à New York, a profité du confinement pour initier et produire une série de 22 films intitulée «Distance Noguchi». Tournés par Nicholas Knight, et mettant en valeur les espaces si tranquilles de l’établissement, ces films d’une durée d1H50 à 5 heures sont une invitation à entrer et à s’immerger dans le monde du sculpteur Isamu Noguchi.

Des archives aux cours en ligne

Après avoir a lancé sa plateforme d’archives numériques de 60 000 pièces d’œuvres de son fondateur et sculpteur de renom Isamu Noguchi (lire article du Clic France: Le Musée Noguchi de New York lance le catalogue raisonné de l’artiste en ligne), le Noguchi Museum (Queens, New York), a poursuivi son développement numérique avec plusieurs initiatives lancées durant le confinement.

De juin à septembre 2020, l’institution a ainsi proposé une série de cours en ligne, gratuit et interactif, intitulées « “Archives Deep Dive”. Il s’agissait d’un programme d’apprentissage virtuel, conçu pour explorer des projets, des thèmes, et des sujets liés à l’art et à la vie d’Isamu Noguchi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This Wednesday, July 15, 1 pm EDT, join Alex Ross, Managing Editor of The Isamu Noguchi Catalogue Raisonné, for a discussion on the public art competitions that Isamu Noguchi participated in during the 1930s. In addition to projects such as ‘News’ at Rockefeller Center and ‘The Letter’ at the post office in Haddon Heights, New Jersey, learn about the new research discoveries that are part of the ongoing work of the Catalogue Raisonné. Free; register at noguchi.org/events. — Isamu Noguchi with a plaster model for the unrealized ‘Carl Mackley Memorial (Hosiery Workers’ Memorial)’ for Carl Mackley Houses, Philadelphia, c. 1935. ©INFGM / ARS #FromtheINCR #ArchivesDeepDive #IsamuNoguchi #noguchimuseum #noguchi #イサムノグチ #NoguchiArchives

Une publication partagée par The Noguchi Museum (@noguchimuseum) le


Utilisant des archives du musée Noguchi comme source d’inspiration, ces conférences animées par des conservateurs sont proposées gratuitement en ligne. Les cours durent environ 30 minutes, avec ensuite du temps pour les questions et commentaires. Une inscription préalable était requise: noguchi.org/events. Tous les inscrits recevaient un lien pour pouvoir participer via Zoom. Le sous-titrage en direct était fourni.

5 rencontres live ont ainsi été proposées du 25 juin au 10 septembre 2020.

« Vu et invisible: du papier à la pierre »

Par ailleurs, le musée a lancé une seconde initiative pour les visiteurs aveugles ou malvoyants « Vu et invisible: du papier à la pierre ». Démarrée le jeudi 23 juillet 2020, de 14 h à 15 h 30, « Seen and Unseen » est une série mensuelle de visites virtuelles gratuites pour les adultes aveugles ou ayant une basse vision, guidant les participants à travers des expériences interactives avec l’art d’Isamu Noguchi. Les éducateurs du musée engagent les participants par des descriptions verbales et des conversations. Le programme explore le contraste entre deux matériaux importants de Noguchi, papier et pierre, il permet de découvrir les choix artistiques de Noguchi et l’attention qu’il a accordée à la nature des matériaux avec lesquels il a travaillé.

Ce programme gratuit a été proposé à distance, accessible par Zoom et téléphone commuté. La réservation était requise avant le mardi 21 juillet par courriel ou téléphone.

Une série de 22 films intitulée «Distance Noguchi»

Le Noguchi Museum du Queens, à New York, a également profité du confinement pour produire une série de 22 films intitulée «Distance Noguchi».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Over a week in late May, with The Noguchi Museum closed to all human visitors, artist @nicholasknightstudio and Dakin Hart, Senior Curator, created a collection of twenty-two extended films from fixed perspectives. While the experience of visiting cannot truly be simulated, through these durational films we invite all to enter “the stream of time,” and stay as long as you like. Watch at noguchi.org/distance-noguchi (link in bio). — One minute excerpt from ‘Area 2 (Garden), Facing Southwest,’ May 29, 2020, 1:16 pm. Works: Behind Inner Seeking Shiva Dancing, The Well (Variation on a Tsukubai). ©INFGM / ARS — Distance Noguchi is supported in part by @bloombergdotorg. #IsamuNoguchi #イサムノグチ #DistanceNoguchi #NoguchiGarden #NoguchiMuseum #tsukubai #sculpture #isamunoguchigardenmuseum

Une publication partagée par The Noguchi Museum (@noguchimuseum) le


Tournés par Nicholas Knight, et mettant en valeur les espaces uniques et zen de l’établissement, ces films d’une durée d1H50 à 5 heures sont une invitation à entrer et à s’immerger dans le monde du sculpteur Isamu Noguchi.

Area 1: Facing Northwest, May 25, 2020, 2:16 pm, 4h 15m 2s. Works (L to R): Awa OdoriMountain Breaking TheaterDuo

Le conservateur principal du musée, Dakin Hart, a organisé le projet directement avec Knight en mai, en plie confinement.

Accompagnées d’une musique de fond, les vidéos brutes et parfois de plusieurs heures évoquent les « leçons d’immobilité » défendues par Noguchi. De l’eau ruisselante au bruissement des feuilles, les clips sont toujours sereins, permettant aux observateurs d’apprécier pleinement les œuvres abstraites réalisées par Noguchi au cours des six dernières décennies dans l’environnement naturel voisin.

« Une façon d’approcher une compréhension du changement tel qu’il est vécu par des entités de longue durée telles que la pierre est d’essayer d’être suffisamment immobile pour expérimenter la présence du passage du temps. Dans ces longs métrages (chacun entre une et onze heures), la caméra est fixe. Ce qui bouge – sous l’influence de collaborateurs réguliers de Noguchi comme la gravité, le vent, la rotation de la Terre et le hasard – ce sont des choses comme la lumière et l’ombre, les branches et les feuilles, les oiseaux, les grains de poussière, le son et le sentiment d’être ici » explique le musée sur son site web.

Area 2 (Garden): Facing East, Part 2, May 27, 2020, 1:19 pm, 5h 10m 4s. Works (L to R): UnmeiTo DarknessThe Well (Variation on a Tsukubai)DanceSquaresIllusion

Isamu Noguchi avait une fois exprimé à un cinéaste qui faisait un film sur son travail: « c’est votre contact avec la réalité qui est l’expérience sculpturale, et j’aimerais que vous puissiez intégrer cela dans le film et dans ce film. Je suggérerais, si vous supprimez tout ce que j’ai dit, pratiquement, et que vous le remplacez par du silence si vous voulez, ou de la musique … Choquer les gens en leur faisant comprendre que la sculpture est une question de silence, et que tout le bruit du monde n’aide pas du tout et la parole est un réel obstacle, car elle met des idées dans la tête des gens qui n’apportent rien ». Noguchi avait continué en déplorant l’inadéquation de la photographie pour communiquer la sculpture, mais avait estimé que les films pourraient être plus adéquats, à condition qu’ils bougent vraiment.

S’inspirant de ces réflexions du sculpteur, la série «Distance Noguchi» offre ainsi une expérience immersive et contemplative au cœur des œuvres de l’artiste.

75 heures de vidéo

Dans leur « pure lenteur », les 22 films, qui totalisent environ 75 heures au total, servent de rupture avec la norme et le bruit ambiant de la ville, et de NY.

« Le photographe et artiste Nicholas Knight a accepté le défi de taille de nous aider à rendre le concept de sculpture de Noguchi dans des films (in) émouvants » se réjouit Dakin Hart.

Pour les fabriquer, l’artiste a utilisé une caméra fixe à haute résolution (Canon), composant chaque prise de vue et s’éloignant simplement. Les films qu’il a tournés à l’intérieur ressemblent à des photographies, au premier abord; mais en attendant assez longtemps, le spectateur peut vivre « l’expérience ravissante de voir la lumière naturelle glisser lentement, sur la surface d’une sculpture ». D’autres films, tournés dans le célèbre jardin de sculptures du musée, sont légèrement agités par le vent, le doux clapotis d’une fontaine. Et l’arrivée fortuite d’un oiseau est ressentie comme un événement majeur.

Ancien membre du personnel du musée Noguchi et photographe commercial, Nicholas Knight a produit de nombreux contenus photos et films pour ou autour des expositions et installations du musée. Dans son propre travail, l’artiste explore et exploite le potentiel de surréalité dans les modèles architecturaux.

Le musée suggère de régler la lecture du fichier vidéo sur 4K, ce qui correspond à 1080P afin d’obtenir l’effet immersif optimal. Les haut-parleurs intégrés d’un ordinateur portable peuvent parfois fournir de meilleurs résultats sonores que les écouteurs.

Le projet Distance Noguchi a été soutenu en partie par Bloomberg Philanthropies et avec des fonds publics du Département des affaires culturelles de la ville de New York, et en partenariat avec le New York State Council on the Arts.

Les 22 films de la série «Distance Noguchi» sont disponibles en streaming sur le site Web du musée Noguchi.

SOURCES: Noguchi Museum, hyperallergic.com, hypebeast.com 

PHOTOS:  Capture des films Distance Noguchi, 2020, © Fondation Isamu Noguchi et Garden Museum, NY / Artists Rights Society (ARS)

Date de première publication: 14/09/2020

Le Musée Noguchi de New York lance le catalogue raisonné de l’artiste en ligne

Avec Google Art Zoom, des musiciens pop proposent une visite guidée sensorielle d’œuvres d’art célèbres

Série vidéo « Hockney Unlocked »: quand l’artiste raconte sa vie et devient ambassadeur de son pays natal

Le Louvre invite le public à explorer ses galeries avec les murmures du YouTubeur Florian Boullot

Laisser un commentaire