Avec 30 partenaires, Google Arts & Culture publie « Klimt vs. Klimt: The Man of Contradictions »

Partager :

Le 7 octobre 2021, Google Arts & Culture a mis en ligne « Klimt vs. Klimt – The Man of Contradictions », un « hub en ligne » complet « sur l’art, la vie et l’héritage de Klimt, mettant en lumière un homme de contradictions ». Conçue par le principal expert de Klimt, le Dr Franz Smola, la rétrospective numérique complète associe plus de 30 partenaires et institutions de plus de 10 pays. La plateforme artistique de Google propose plus de 120 expositions numériques et un accès en ligne sans précédent à plus de 700 œuvres, tels que des peintures, des dessins, des lettres ou des illustrations, dont beaucoup ont été numérisés pour la première fois. L’expérience s’appuie également sur la réalité augmentée, le gigapixel et l’intelligence artificielle.

L’exposition numérique Klimt vs. Klimt – The Man of Contradictions présente également une galerie de poche en réalité augmentée immersive, qui réunit numériquement 63 des chefs-d’œuvre de Klimt sous un même toit.

Le public peut ainsi parcourir virtuellement les couloirs de la galerie à grande échelle et zoomer dans le motif et les détails des peintures, caractéristiques de la pratique de Klimt. Une expérience qui est rendue possible par la numérisation de ses œuvres emblématiques en ultra-haute résolution.

  • L’intelligence artificielle pour reconstruire 3 tableaux

Afin de donner vie au travail de Klimt, Google Arts & Culture a également utilisé l’intelligence artificielle pour reconstruire numériquement les 3 « peintures de la faculté » de Klimt, perdues depuis longtemps et détruites par un incendie en 1945.

À partir de données d’archives et de recherches universitaires, la technologie IA a recoloré des images des œuvres, documentées uniquement dans des photographies en noir et blanc, « révélant une palette de couleurs riche et saturée, une découverte surprenante même pour les érudits de Klimt ».

« Le résultat pour moi a été surprenant car nous avons pu le colorier même dans des endroits où nous n’avions aucune connaissance, avec l’apprentissage automatique, nous avons de bonnes hypothèses sur le fait que Klimt a utilisé certaines couleurs », déclare le Dr Franz Smola, conservateur au Belvedere Museum.

  • Plus de 100 visites thématiques

Après des années de recherche dans les archives, le hub propose également plus de 100 visites thématiques composées de croquis inachevés, de vidéos et de contenus numérisés, dont beaucoup sont disponibles en ligne pour la première fois.

Audacieusement érotique, politiquement chargé et artistiquement révolutionnaire, « Klimt and the Erotic » explore ainsi l’admiration des artistes pour les femmes et une plongée profonde dans « Klimt’s Golden Phase », le style qui lui a valu une place permanente dans l’histoire de l’art.

De plus, le projet offre un regard intime sur la vie de l’artiste, mettant en lumière les complexités de l’art, de la vie et de l’héritage de Klimt.

La fonction Streetview 360 ° fournit des points de repère sur les lieux notables associés à l’artiste, y compris 22 musées, le plafond du Burgtheater avec le seul autoportrait connu de Klimt et un aperçu du dernier studio de Klimt.

  • Plus de 30 partenaires

Avec le Belvedere Museum, l’exposition a été soutenue par plus de 30 partenaires du monde entier, y compris des institutions basées aux États-Unis telles que le Metropolitan Museum of Art, la Neue Galerie New York, la National Gallery of Art, les Harvard Art Museums et le J. Musée Paul Getty, entre autres.

« Klimt vs. Klimt – The Man of Contradictions est la dernière initiative de Google Arts & Culture pour rendre les arts et la culture accessibles et inspirer et éduquer les populations grâce à des technologies innovantes » explique l’institut Google.

L’exposition rejoint des projets antérieurs tels que le dispositif viral Art Selfie et l’exposition virtuelle sur Frida Kahlo, « Visages de Frida ».

Klimt vs. Klimt – The Man of Contradictions est disponible gratuitement sur l’application Google Arts & Culture sur le Web, ainsi que sur iOS et Android.

Pour accéder à la fonctionnalité Pocket Gallery, la dernière version de l’application Google Arts & Culture et un appareil prenant en charge ARCore (Android) ou ARKit (iOS) sont requis.

artsandculture.google.com/project/klimt-vs-klimt

blog.google/outreach-initiatives/arts-culture/how-machine-learning-revived-long-lost-masterpieces-klimt/

SOURCE: Google Arts & Culture (CP)

PHOTOS: Google Arts & Culture

Date de première publication: 12/10/2021

Partager :

Laisser un commentaire