50% des musées britanniques utilisaient la technologie mobile en juin 2013

Partager :

Pour la seconde année consécutive, l’Association des musées a réalisé une enquête sur la façon dont les musées du Royaume-Uni utilisent la technologie mobile. En 2012, Museum Association s’était associée à Fusion Research + Analytics et les membres de l’Alliance des musées américains (l’American Association of Museums). L’enquête 2013 a été mené du 16 au 28 Juin uniquement auprès de 175 institutions britanniques.

Entre 2012 et 2013, la proportion des musées britanniques proposant une offre mobile est passée de 46 à 50%.

Résultats 2012: 46% des musées offrent un service mobile

En 2012, 46% des musées britanniques interrogés offrent des plates-formes mobiles – du terminal mobile fourni par le musée aux fonctionnalités mobiles tels que les codes QR et les contenus diffusés sur les smartphones des visiteurs.

46% des musées britanniques offrent un service mobile

• 9% uniquement un audioguide traditionnel
• 14% un audioguide traditionnel associé à un nouveau service mobile (QR Code ou application)
• 23% uniquement un nouveau service mobile (QR Code ou application)

Le QR Code est en tête de liste des fonctionnalités mobiles, avec 22% des répondants qui l’utilisent, suivi par le terminal mobile fourni par le musée (18%) et les applications smartphone (12%). 

L’enquête 2012 a également montré que l’implication des visiteurs est l’objectif essentiel des programmes mobiles dans les musées, avant la commercialisation de services et la réponse à une demande des visiteurs. L’enquête a montré que les musées qui ont utilisé les caractéristiques plus innovantes de la technologie mobile telles que les applications sont plus enclins à vouloir profiter de tous les avantages potentiels de la téléphonie mobile.

Il reste qu’en 2012, 54 % des musées participant à l’enquête n’ont offert aucune fonctionnalité mobiles pour leurs visiteurs. Les limites budgétaires, le  manque de ressources humaines et de savoir faire ont été cités comme les principaux obstacles. Plus de 50% des répondants ont déclaré qu’ils n’avaient pas de budget spécifique pour le mobile. 

La taille d’une institution n’a pas d’impact automatique sur l’offre mobile. Un musée britannique régional ou local sur 5 offrait ainsi un certain niveau de fonctionnalités mobiles. Mais la technologie QR code reste largement plus utiliséé par les institutyions de moyenne taille tandi que les applications mobiles sont plus populaires auprès des grandes institutions. 

Seuls 18% des musées interrogés pensent que les services mobiles peuvent faire l’objet d’un paiement par le visiteur. Ils préfèrent privilégier des partenariats avec d’autres institutions ou avec des institutions touristiques, des opérateurs mobiles ou des mécènes.

Seuls 5% des musées britanniques estiment leur stratégie mobile aboutie et 50% en cours de développement.

Comparaison avec les musées américains

Les résultats de l’étude 2012 ont permis les comparaisons entre les musées britanniques et américains. Avec deux différences majeures: seuls 43% des musées interrogés outre atlantique (contre 54% en Grande Bretagne) n’ont pas d’offre mobile et 36% des musées américains (contre 23%) proposent uniquement un nouveau service mobile.

En 2012, les musées américains privilégiaient les QR code et les audio guide téléchargeables sur smartphones. Les musées britanniques préfèraient aujourd’hui les audioguides sur les terminaux fournis par le musée et les services de don via le téléphone mobile du visiteur.

Intégralité de l’étude Museum Mobile Survey 2012 (mai 2012)

2013: les résultats 

Un an plus tard, le mobile est devenu un outil de plus en plus intégrés dans les dispositifs de communication et de médiation des musées britanniques. 

L’enquête Museum Mobile Survey 2013 montre ainsi que 50% des répondants ont une offre mobile et 19% supplémentaires envisagent de lancer un tel service au cours des 12 prochains mois. 

Seuls 31% des musées interrogés n’ont donc pas d’offre mobile et ne prévoient pas d’en introduire une dans la prochaine année. 

Les QR codes demeurent la technologie mobile la plus utilisée dans les musées, par 63% des institutions interrogées disposant d’une offre mobile. Cette technologie est suivie par la fourniture de terminaux mobiles de visite par le musée (46%), les sites web optimisés pour utilisation mobiles optimisés (45%); les applications smartphone pour Apple (39%) et les applications smartphone pour Android (36%).

Les participants à l’enquête 2013 ont été invités à choisir trois objectifs principaux assignés aux technologies mobiles

Offrir un contenu supplémentaire pour les visiteurs et rendre l’expérience du visiteur plus engageante sont les objectifs les plus partagés, 68% et 67% respectivement. Suivis par: attirer de nouveaux visiteurs (33%), répondre à la demande des visiteurs (28%) et élargir l’accès à des personnes ayant des besoins particuliers (27%). Trois quarts des personnes interrogées ont déclaré que leur offre mobile est destiné à tous les visiteurs, plutôt qu’à des groupes spécifiques tels que les adolescents, les donateurs potentiels ou les visiteurs étrangers. 

Dans les 12 prochains mois, les musées souhaitent voir arriver de nouveaux types d’offres mobiles. 70% des personnes interrogées ont déclaré qu’ils envisagent d’offrir des sites web optimisés pour les visiteurs mobiles.  Les QR codes viennent en second projet, avec 66% des musées qui envisagent de fournir de tels services, suivi par les applications pour les téléphones Apple et Android (envisagés par 54% et 57% des institutions interrogées).  

Malgré ces projets, les barrières au déploiement des technologies mobiles demeurent. Le temps limité du personnel est cité comme le principal obstacle pour les musées qui cherchent à accroître leur offre de téléphonie mobile (60%), suivi par l’insuffisance des budgets dédiés (50%), le coût (41%) et les obstacles structurels dans des lieux (30%). Les musées sans une offre mobile et qui n’ont pas prévu d’en introduire dans les 12 prochains mois citent les mêmes obstacles. 

L’étude 2013 révèle également que:

. 19% des musées interrogés offrent le wifi dans tout le musée et 25% dans une partie

. lorsque le wifi est proposé, il l’est sans mot de passe à 43% et avec mot de passe à 43%.

Intégralité de l’étude Museum Mobile Survey 2013 (oct 2013)

Source: Museum Association / Fusion Research + Analytics / American Association of Museums

Date de première publication: 13/11/2013

Photo: (c) Museum Association

Partager :

Leave a Comment