A VOIR OU REVOIR ! La sélection des programmes TV du CLIC France (28/05/2019)

Versailles – Le Palais retrouvé du Roi Soleil, les secrets du Parthénon, Picasso et les demoiselles de Dinard, Toutankhamon, le siècle d’or Espagnol, l’art au pays des Soviets, Notre Dame de Paris, Jeanne Hebuterne et Amedeo Modigliani, peindre la nuit, Bellini et Mantegna, Monteverdi, la Villa Médicis, Centenaire du Bauhaus, l’histoire du graffiti, le nouveau Nausicaa, Art et scandales … le CLIC France sélectionne et vous conseille des programmes TV à voir ou à revoir !

Dossier voir et revoir (archives)

  • DOCUMENTAIRES

. Toutankhamon, le trésor redécouvert (ARTE, 92 min, jusqu’au 28/05/2019)

Un siècle après sa découverte, le trésor funéraire de Toutankhamon révèle de nouveaux enseignements sur le pharaon et sa dynastie. Une remarquable enquête archéologique, diffusée en marge de l’exposition qui se tient à Paris.

« Lorsque lord Carnarvon demanda enfin : ‘Vous voyez quelque chose ?’, je ne pus que répondre : ‘Oui, des merveilles !’ » L’anecdote, tirée des mémoires de l’égyptologue Howard Carter, a nourri la légende de la plus exceptionnelle des trouvailles archéologiques du XXe siècle. En novembre 1922, après des années de fouilles infructueuses dans la Vallée des Rois, le Britannique met au jour la tombe inexplorée de Toutankhamon, obscur pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne.

L’extrême richesse du tombeau – plus de cinq mille objets incroyablement préservés – dévoile la munificence de ce jeune roi mort avant ses 20 ans, dont le nom fut effacé de la lignée par ses successeurs. Un siècle plus tard, des spécialistes se penchent à nouveau sur les pièces du trésor. Ils procèdent à leur inventaire et à leur restauration à l’occasion de leur transfert du Caire vers le futur Grand Musée égyptien de Gizeh, lequel accueillera l’intégralité du tombeau en 2022.

Mythiques secrets
Mêlant reconstitutions en 3D, accès privilégié aux objets exhumés et éclairages d’experts, ce documentaire dresse le panorama des découvertes en cours. Il révèle ainsi qu’une part importante de la panoplie funéraire du pharaon proviendrait de la tombe de sa sœur aînée, la reine Mérytaton, et que son magnifique trône, vestige de l’époque amarnienne, appartiendrait en réalité à son père, Akhenaton. Le film lève également le voile sur les nombreuses zones d’ombre entourant l’exploration de l’hypogée : selon plusieurs spécialistes, Howard Carter et son mécène, lord Carnavon, auraient subtilisé des dizaines de pièces archéologiques, que les scientifiques s’attachent aujourd’hui à rassembler. Une captivante enquête croisée qui éclaire d’un jour nouveau le destin du roi et les circonstances de la découverte de son trésor.

Réalisation :Frédéric Wilner

Pays :France

Année :2018

Page web ARTE

Site web ARTE

. « Rouge ! L’art au pays des Soviets » (ARTE, 52 min, jusqu’au 29/05/2019)

Du début du XXe siècle à la fin du régime stalinien, ce documentaire retrace un demi-siècle de révolution artistique russe. Dans le sillage de Malevitch et Tatline, une génération d’artistes novateurs profite de l’effervescence générée par les révolutions de 1917 et la prise du pouvoir par les bolcheviks. Ils entendent participer à l’édification du socialisme…

Dans la Russie des années 1910, Kazimir Malevitch et Vladimir Tatline, influencés par le cubisme, forgent avec le suprématisme un art nouveau, détaché de toute référence au réel. Dans leur sillage, toute une génération d’artistes novateurs profite de l’effervescence générée par les révolutions de 1917 et la prise du pouvoir par les bolcheviks. S’éloignant de la peinture, Lissitzky, Rodtchenko, Stepanova ou Klucis expérimentent des formes d’expression nouvelles (graphisme, photomontage, architecture…) qui galvanisent les imaginaires. Par le constructivisme, l’avant-garde entend participer à la transformation des modes de vie et à l’édification du socialisme. Mais sous Staline, au nom du réalisme socialiste, les artistes sont sommés de revenir à des thèmes accessibles aux masses et de contribuer à la propagande officielle…
Éclairages de spécialistes et d’historiens d’art, dont Nicolas Liucci-Goutnikov, commissaire de l’exposition du Grand Palais, et astucieuse animation graphique des archives et des œuvres restituent de manière vivante ce que fut cet intense bouillonnement créatif russe. Des premières années du XXe siècle à la fin du régime stalinien, un captivant panorama de la fécondité et de la dimension utopique de l’art au pays des Soviets.

Réalisation : Pierre-Henri Gibert

Pays : France

Année : 2018

Page web ARTE

. « Architectures – La bibliothèque d’Exeter de Louis I. Kahn » (ARTE, 26 min, jusqu’au 5/06/2019)

Chef-d’oeuvre de géométrie, la bibliothèque du campus universitaire d’Exeter, dans le New Hampshire (États-Unis), est l’un des derniers projets réalisé par Louis Kahn. En disposant les lecteurs sur la périphérie du bâtiment, près de la lumière du jour, l’architecte a réinventé le plan d’une bibliothèque.

Réalisation : Richard Copans

Pays : France

Année : 2015

. « L’amour à l’œuvre : Jeanne Hebuterne et Amedeo Modigliani » (ARTE, 26 min, jusqu’au 5/06/2019)

D’elle, on connaît ce beau visage énigmatique, peint jusqu’à l’obsession par Amedeo Modigliani. Mais Jeanne Hébuterne, muse et amante, était aussi une artiste de talent, dont l’œuvre, d’une délicate mélancolie, a sombré dans l’oubli. En quelque trois ans, entre passion déchirante et intense création, ces deux âmes, liées par l’amour et l’art, vont se consumer jusqu’à la mort.

Réalisée avec un soin inventif, cette collection documentaire plonge au cœur du parcours intime de couples d’artistes dont les amours tumultueuses ont irrigué la créativité. Une vibrante histoire de l’art pour (re)découvrir les œuvres et restituer leur place aux femmes, souvent restées dans l’ombre.

Réalisation : Delphine Deloget

Pays : France

Année : 2018

Site web ARTE

. « Bellini et Mantegna. Peintres rivaux de la Renaissance » (ARTE, 53 min, jusqu’au 07/06/2019)

Résonances entre deux figures révolutionnaires et rivales de l’art de la Renaissance italienne, Andrea Mantegna et son beau-frère Giovanni Bellini.

À l’aube de la Renaissance, Andrea Mantegna (1431-1506) jouit déjà d’une belle renommée. Ce peintre très en vue, qui introduit le culte de l’Antiquité dans l’art florentin et révolutionne l’art de la composition, s’allie à l’une des plus grandes familles d’artistes vénitiens en épousant la sœur du peintre Giovanni Bellini (1425-1516). Très inspiré par son illustre beau-frère, ce dernier doit imposer son travail sans le soutien d’un mécène tandis que Mantegna, appelé à Mantoue par Ludovic III, exerce comme peintre de cour. Ces deux artistes, dont les œuvres respectives témoignent d’une estime mutuelle teintée de concurrence, continuent de fasciner.

Réalisation : Margarete Kreuzer

Pays : Allemagne

Année : 2018

. L’amour à l’œuvre : Gerda Taro et Robert Capa (ARTE, jusqu’au 12/06/2019)

Inventeur du photojournalisme, Robert Capa a couvert les plus grands conflits du XXe siècle. Douée et engagée, l’intrépide Gerda Taro l’a accompagné sur le front de la guerre d’Espagne, Leica en bandoulière. Contribuant à forger la légende du photographe, elle est longtemps restée dans l’ombre.

Robert Capa et Gerda Taro, c’est la rencontre de deux témoins révoltés du monde, unis par la passion de la photo, l’histoire d’un amour fou qui ne résistera pas à la guerre…

Réalisation :Delphine Deloget

Pays :France

Année :2018

page web ARTE

Site web ARTE

. Les cathédrales dévoilées (ARTE, 81 min, jusqu’au 15/06/2019)

Véritable révolution architecturale, les cathédrales, nées au milieu du XIIe siècle, ont profondément transformé le paysage français, et permis aux bâtisseurs de satisfaire leur quête de lumière et de gigantisme. Scrutant la pierre, le vitrail et le fer, une nouvelle génération de chercheurs est sur le point de réécrire leur histoire.

Véritable révolution architecturale, les cathédrales, nées au milieu du XIIe siècle, ont profondément transformé le paysage français, et permis aux bâtisseurs de satisfaire leur quête de lumière et de gigantisme. On les résume souvent à l’arc brisé, à la voûte d’ogives et à l’arc-boutant. Or, des découvertes récentes ont dévoilé une réalité plus complexe. Si les arcs-boutants de Noyon ne furent ajoutés qu’après coup, en revanche, à Paris, ils apparurent plus tôt qu’on ne l’affirmait, dès le XIIe siècle. Scrutant la pierre, le vitrail et le fer, une nouvelle génération de chercheurs est sur le point de réécrire l’histoire des cathédrales.

Anguille sous cloche

Peu de témoignages subsistent sur ces éblouissants édifices. Les spécialistes, géologues et archéologues, doivent donc les décrypter. Récemment, ils ont pu numériser des monuments au laser et les reconstituer en 3D, accédant ainsi à des données précises. Celles-ci ont révélé des éléments troublants : anomalies architecturales, arcs-boutants mal placés… Par ailleurs, les travaux de restauration entrepris à Chartres ont abouti à de surprenantes découvertes sur les matériaux et les techniques de construction. À l’aide d’interviews de spécialistes et d’images de synthèse, ce documentaire fait le point sur ces avancées et retrace aussi le travail des artisans, longtemps restés dans l’ombre des maîtres d’œuvre et des commanditaires. Chemin faisant, on visite les hauteurs et les recoins les plus inaccessibles des grandes cathédrales de France, à Paris, Beauvais, Amiens, Noyon et Chartres, défiant les lois de la pesanteur.

Réalisation :Christine Le Goff, Gary Glassman

Pays :France

Année :2009

page web ARTE

. Série L’Art scandale Arte (9 épisodes de 7 minutes, jusqu’au 15/06/2019)

Sapin démesuré ou plug anal géant, machine à déféquer, icône plongée dans l’urine… Quand la renommée d’une œuvre dépasse celle d’un artiste, les réactions déferlent: le public est enthousiaste, choqué ou révolté mais rarement indifférent. Les médias s’engouffrent dans la brèche et le marché de l’art convertit cet engouement en or…

Une série réalisée par Thierry Berrod.

L’Art scandale (épisode 3/9) Sex art

Paul McCarthy érige un énorme sapin gonflable sur une place publique et les passions s’embrasent. Plug anal, phallus, sex toy, tout y passe ! Surtout quand l’œuvre trône sur la plus chère et luxueuse place de Paris.

L’Art scandale (épisode 3/9) Blasphèmes

La représentation de l’agonie du Pape c’est du déjà vu, Titien, Velasquez et Bacon l’ont peinte. L’histoire de l’art a fait le reste. Dans la même lignée Maurizio Cattelan propose un Jean-Paul II écrasé par une météorite, mais également une statue d’un Adolf Hitler à genoux, visiblement contrarié…

Réalisation : Thierry BERROD

Auteur : Thierry BERROD

Pays : France

Année : 2016

Série complète

. Points de repères – Champollion fait parler la pierre (ARTE, 26 min, jusqu’au 18/06/2019)

En juillet 1799, en pleine campagne d’Égypte, des soldats français découvrent par hasard à El-Rachid (Rosette), un port sur le delta du Nil, une grande pierre noire. Cette pierre, dite par la suite « de Rosette », est en réalité le fragment d’une stèle gravée en l’honneur du roi Ptolémée V, comportant trois écritures : grecque, démotique et hiéroglyphique.

Les scientifiques de l’expédition consignent rapidement les inscriptions de la pierre, qui leur sera confisquée par les Anglais en 1801, après leur victoire à Aboukir. Le 14 septembre 1822, à l’aide des précieuses copies des inscriptions et grâce à son intuition de génie, l’égyptologue Jean-François Champollion parvient enfin à percer le mystère des hiéroglyphes.

Réalisation : Pierre Lergenmuller

Pays : France

Année : 2018

Précurseur dès les années 60 de ce que l’on nomme aujourd’hui le «street art», Ernest Pignon-Ernest continue d’arpenter le monde pour y coller ses images.

Réalisé par : Yann Coquart

Lien ver le replay

Artiste majeur du Neuvième art, Enki Bilal explore le temps depuis plus de quarante ans à partir du quotidien. Arrivé à Paris à l’âge de dix ans, il trouve rapidement refuge dans le dessin, et la langue française devient un moyen de raconter des histoires. De son enfance à Belgrade, il garde le souvenir d’une ville lacérée par la violence de la guerre. Dans son atelier où sont posés pêle-mêle crayons, palettes, brosses, pastelles et acrylique, l’auteur de «La foire aux Immortels» et de «La femme Piège», dévoile la conception du deuxième volet de son album «BUG», dans lequel il dépeint un monde futur numérisé à outrance.

Réalisé par : Christian Guyonnet

Lien ver le replay

Artistes et plasticiens, Pierre et Gilles créent à quatre mains depuis quarante ans des portraits uniques de célébrités ou d’anonymes. Le duo de créateurs rencontre un succès international grâce aux tableaux mettant en scène Madonna, Etienne Daho, Stromae et Sylvie Vartan qu’ils ont magnifiés dans des décors extravagants conçus dans leur maison-atelier. A l’occasion de la mise en scène particulière qu’ils ont imaginée pour le chanteur Eddy de Pretto, ils nous livrent leurs secrets de fabrication.

réalisé par : Chantal Lasbats

Lien ver le replay

Site web de la série Influences, une histoire de l’art au présent

. L’amour à l’oeuvre : Lee Miller et Man Ray (ARTE, jusqu’au 26/06/2019)

Peintre et cinéaste, Man Ray reste d’abord la figure emblématique du surréalisme. Femme fatale à la beauté glacée, Lee Miller, icône des magazines de mode qui se rêve photographe, en fait son maître et son amant, avant de rivaliser à son tour d’invention et d’audace.

Man Ray et Lee Miller, c’est l’histoire d’un amour qui va révéler une femme dont l’image de muse a longtemps éclipsé le talent d’artiste.

Réalisation : Delphine Deloget

Pays : France

Année : 2018

page web ARTE

Site web ARTE

Les grands mythes / Orphée : l’amour impossible (ARTE, 26 min, jusqu’au 03/07/2019)

François Busnel égrène les destins passionnants des grandes figures de la mythologie grecque. Veillé par les muses dès sa naissance, Orphée fut le plus grand poète et musicien de la mythologie grecque. Son talent enchanta la nature, les arbres et les animaux…

Veillé par les muses dès sa naissance, Orphée fut le plus grand poète et musicien de la mythologie grecque. Son talent enchanta la nature, les arbres et les animaux. Mais on se souvient surtout de son amour éperdu pour Eurydice. Un jour, la belle est mordue par un serpent et doit rejoindre le royaume des morts. Fou de douleur, Orphée la suit et, grâce à sa lyre, convainc Hadès et Perséphone, le couple des enfers, de lui rendre sa femme. Ils acceptent à condition qu’Orphée sorte suivi par Eurydice, sans jamais se retourner pour la regarder…

Réalisation : Sylvain Bergère

Pays : France

Année : 2014

Série Les Grands mythes

. Versailles – Le Palais retrouvé du Roi Soleil (ARTE, 92 min, jusqu’au 05/07/2019)

S’appuyant sur les dernières avancées technologiques et scientifiques, ce documentaire explore le passé architectural du château pour ressusciter le Versailles disparu de Louis XIV. 

Dans les années 1660, le jeune Louis XIV, désormais seul aux commandes du royaume, prend l’habitude d’investir les jardins du domaine de Versailles pour y donner des fêtes somptueuses. Au fil de son ascension, le monarque va métamorphoser le château bâti par son père, modeste gentilhommière difficile d’accès, en palais éblouissant, devenu résidence permanente de la cour à partir de 1682. Chantier ininterrompu au cours de son règne, Versailles n’a ensuite cessé d’être remodelé par ses occupants successifs. Plus de trois siècles après le crépuscule du Roi-Soleil, les chercheurs recomposent peu à peu la genèse du château et ressuscitent les espaces disparus, en s’appuyant sur la numérisation des plans de l’époque, de récentes découvertes archéologiques et de minutieuses modélisations en 3D.


Instrument de domination

En suivant dans leurs recherches les meilleurs spécialistes, Marc Jampolsky (Mont-Saint-Michel – Le labyrinthe de l’archange) propose une exploration inédite de Versailles tel que l’a conçu Louis XIV. Matérialisations symboliques de son pouvoir absolu et de ses rêves, le fabuleux bosquet du labyrinthe, agencé par André Le Nôtre autour des fables de Charles Perrault, la grotte artificielle de Téthys, animée par la féerie des jets d’eau, les luxueux appartements des courtisans ou encore la galerie Mignard, le musée privé de Sa Majesté, reprennent ainsi vie sous nos yeux fascinés. Entrelaçant témoignages d’experts, séquences de fiction et reconstitutions en 3D, ce documentaire plonge dans le passé architectural du château et éclaire les visées politiques qui ont préludé aux différentes étapes de sa construction.

Réalisation : Marc Jampolsky

Pays : France

Année : 2018

. Dans le ventre de l’orgue de Notre-Dame (ARTE, 52 min, jusqu’au 15/07/2019)

En compagnie d’Olivier Latry, organiste titulaire de Notre-Dame de Paris, un passionnant voyage musical et historique au coeur de l’un des instruments les plus prestigieux au monde.

Au cœur de la nuit, au centre exact de la capitale française, Olivier Latry, seul dans la cathédrale, joue courbé sur ses claviers. Organiste titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll – le nom de leur facteur –, il savoure le privilège de cet instrument, parmi les plus prestigieux au monde, qui l’oblige à répéter quand les autres dorment. « Tirasse », « cromorne », « récit », grand « positif »… : Olivier Latry révèle les mystères des grandes orgues à travers sa musique, 17 mètres au-dessus de la nef.

Une puissance magnifiée par l’ampleur et le silence de ce lieu désert. Jetant un pont entre le présent et ses grands prédécesseurs, de Louis Vierne à Pierre Cochereau, l’organiste explique aussi comment, glissant du sacré au profane, ils ont réussi à obtenir un statut de musicien à part entière. Aux XIXe et XXe siècles, l’orgue de Notre-Dame a fasciné des compositeurs d’avant-garde, dont il interprète aujourd’hui les partitions.

Réalisation :Isabelle Julien

Pays :France

Année :2015

Page web ARTE

Site web ARTE

. Les secrets du Parthénon (ARTE, 79 min, jusqu’au 24/07/2019)

Pillé, incendié, détruit, le Parthénon entreprend de se refaire une beauté. Plongeant au coeur de ce chantier titanesque, cette foisonnante enquête éclaircit le mystère qui entoure la construction de ce temple aux proportions parfaites.

Quand la rénovation du Parthénon a démarré, les architectes pensaient que, grâce aux nouvelles technologies, le chantier ne durerait pas plus de dix ans. Plus de trois décennies plus tard, en 2008, il était loin d’être achevé. Restaurer dans les règles de l’art ce monument aux proportions parfaites tient du casse-tête. Construit entre 447 et 438 av. J.-C., soit à l’apogée d’Athènes, le Parthénon a été conçu comme l’écrin architectural d’une gigantesque statue d’Athéna, la divinité protectrice de la cité. L’harmonie de ses lignes repose sur un principe étonnant : contrairement aux apparences, aucune n’est droite ! Pas un angle, pas une colonne qui ne soient légèrement incurvés, preuve que les Grecs maîtrisaient l’art de l’illusion d’optique. D’où la difficulté que pose la restauration de cet édifice dont aucun élément n’est interchangeable.


Reconstituer le puzzle

Coordonnée par l’architecte grec Manolis Korres, l’équipe de rénovation se retrouve face à un puzzle géant, dont les pièces sont des blocs de marbre qui se comptent par dizaines de milliers et pèsent dans les 10 tonnes. Cinq ans ont été nécessaires pour identifier la place de sept cents d’entre eux. L’équipe a dû prendre en compte une infinité de critères : taille, inclinaison, taches et même graffitis ! Un travail de titan qui a mis en échec l’informatique – les ordinateurs s’avérant incapables de faire ce gigantesque calcul – et qui s’est souvent terminé « au jugé, avec nos yeux« , précise l’une des restauratrices. Comment les Grecs ont-ils réussi à construire un monument aussi harmonieux et complexe en moins d’une décennie et sans que l’on ait retrouvé le moindre plan ? Passionnante investigation scientifique, ce documentaire lève un à un les nombreux mystères qui entourent le Parthénon.

Du Louvre à l’École française d’Athènes, de l’Acropole aux universités américaines, le réalisateur a convié tous les spécialistes du sujet à reconstituer peu à peu le puzzle. Images en 3D et séquences tournées sur le chantier donnent une vision concrète de cette extraordinaire entreprise de rénovation. Nourri d’une iconographie riche, ce film nous transporte aussi au Ve siècle avant notre ère, durant le règne de Périclès, période faste où Athènes vit naître la démocratie, la tragédie, les sciences… Il rend perceptible la fascination exercée par ce monument qui fut, au fil des siècles, copié, pillé, incendié, pilonné, déguisé en église ou encore en mosquée.

Réalisation : Gary Glassman

Pays : France

Année : 2006

. El Siglo de Oro – L’Âge d’or espagnol (ARTE, 52 min, 09/08/2019)

Le XVIIe siècle fut pour l’Espagne la période la plus faste de son histoire en termes de création artistique. C’est l’époque des peintres El Greco, Velázquez, Murillo, Zurbarán, et du sculpteur Gregorio Fernández. Ce documentaire revisite les hauts lieux du baroque espagnol (Séville, Madrid, Tolède ou Valladolid) et explore ses liens avec le pouvoir politique et religieux.

Il est surnommé El Siglo de Oro : le XVIIe siècle fut pour l’Espagne la période la plus faste de son histoire en termes de création artistique. C’est l’époque des peintres El Greco, Diego Velázquez, Bartolomé Esteban Murillo ou Francisco de Zurbarán, qui marquèrent les esprits par leur réalisme et la finesse psychologique de leurs portraits, ou encore de Gregorio Fernández, dont les monumentales sculptures en bois sont encore admirées aujourd’hui pour leur représentation déchirante de la souffrance et du martyre. Ce documentaire revisite les hauts lieux du baroque espagnol : Séville, Madrid, Tolède ou Valladolid, d’églises richement ornées en monastères franciscains, à la découverte des plus grands chefs-d’œuvre de l’Âge d’or espagnol, et du lien étroit qui reliait alors l’art au pouvoir de Philippe IV et à l’Église.

Réalisation : Grit Lederer

Pays : Allemagne

Année : 2016

. Monteverdi, aux sources de l’opéra (ARTE, jusqu’au 24/10/2019)

Retour sur un événement comparable à la naissance du cinéma : la première représentation d’un opéra, l’ »Orfeo » de Monteverdi, le 24 février 1607, en Italie.

Entre 1550 et 1650, l’Occident opère une mue considérable et incroyablement rapide. La propagation des livres, de la Réforme luthérienne, des théories coperniciennes et la croissance des échanges avec le Nouveau Monde sont lourdes de conséquences : alors que les paradigmes changent, on assiste à l’éclosion des fondements de l’âge moderne. Au tempo de cette Europe du XVIe siècle, Monteverdi inscrit sa musique dans une culture où se croisent Galilée, Montaigne ou Rubens. Avec eux, il revendiquera une nouvelle place pour la création humaine. À travers le parcours initiatique de cet artisan génial dans trois villes italiennes, on découvre les racines historiques de l’opéra. Si le monde de Monteverdi paraît lointain, l’émotion reste intacte.

Réalisation :Philippe Béziat

Pays :France

Année :2015

Page web ARTE

. Série vidéo « The Rise of Graffiti Writing – From New York To Europe » (ARTE, jusqu’au 12/11/2019)

Une série documentaire en 10 épisodes pour retracer l’histoire du graffiti : des débuts dans le New-York des années 70 jusqu’à la percée du virus en Europe au milieu des années 80. Une plongée dans la ville qui a vu le mouvement naître en son sein, dans le Bronx, puis un voyage vers l’Europe, où le mouvement se répand comme une trainée de poudre dès 1983 à Amsterdam, Paris et Londres. Puis sur tout le continent.

Site web ARTE « the rise of Graffiti writing

. Metropolis « Le centenaire du Bauhaus » (ARTE, 44 min, jusqu’au 19/01/2020)

Il y a un siècle, Walter Gropius fondait à Weimar le Bauhaus. Retour sur un mouvement novateur, qui associa architecture, design et arts appliqués. Avec notamment un sujet sur le rôle qu’ont joué les femmes au sein du mouvement, et un gros plan sur Tel-Aviv, où un ensemble de 4 000 bâtiments ont été construits dans les années 1930 selon les principes du Bauhaus.

Les femmes du Bauhaus
Le Bauhaus a-t-il pratiqué l’égalité homme-femme ? Pas vraiment. « Là où il y a de la laine, il y a aussi une femme… », se moquait Oskar Schlemmer, une des figures du mouvement. Walter Gropius, son fondateur, cantonnait ses étudiantes aux classes de tissage. Une série télévisée de Lars Kraume rend hommage aux femmes artistes qui se sont battues pour leurs droits au Bauhaus.

Tel Aviv et le Bauhaus
À Tel-Aviv, l’influence du Bauhaus s’affiche encore au travers d’un ensemble de 4 000 bâtiments, construits dans les années 1930 selon ses principes. Que reste-t-il aujourd’hui de cette utopie architecturale ?

Das Totale Tanz Theater
Avec son projet de « théâtre total », Walter Gropius souhaitait entraîner le spectateur au centre de l’action scénique. Oskar Schlemmer, lui, voulait mêler danse et géométrie. Grâce à la réalité virtuelle, les rêves de ces deux figures du Bauhaus deviennent réalité dans une installation intitulée Das Totale Tanz Theater.

Design, luxe et dépouillement
Le Bauhaus ambitionnait de créer un mobilier accessible à tous, fonctionnel et sans fioritures. Or, ses créations sont devenues des incontournables du design et des objets de luxe. Aux antipodes des idéaux du Bauhaus ?

Pour une ville ouverte !
Immeubles sinistres, autoroutes urbaines, les aberrations urbanistiques n’épargnent personne, pas même les figures du Bauhaus comme Walter Gropius. Débat sur les errements de certains architectes.

Pays : Allemagne

Année : 2019

. Nausicaa, le plus grand aquarium d’europe / RMC Découvertes 

Le plus grand aquarium de France, deviendra en mai 2018 le plus grand d’Europe ! Plongez au cœur de ce chantier titanesque. Situé à Boulogne-sur-Mer et avec 36 000 animaux marins, répartis sur 5 000 m2, il a fallu déployer les grands moyens : le domaine abrite une jungle humide, un marécage et une forêt immergée. 150 personnes travaillent quotidiennement dans ce gigantesque complexe : aquariologistes, vétérinaires, soigneurs, animateurs ou encore entraîneurs.

Vidéo du documentaire :

En 2018, 27 ans après sa première inauguration, le Nausicaa s’est fixé comme objectif d’atteindre 1 million de visiteurs par an. Pour cela l’aquarium a vu les choses en grand, un projet estimé à 85 millions d’euros : Il va multiplier par deux sa superficie, un aquarium géant de 9 500 m3 et d’une profondeur de 9m sera installé, l’aquarium offrira également de nouvelles sensations, avec l’utilisation des technologies de l’image et des dispositifs interactifs. Un chantier de tous les défis qui rassemble prouesses techniques et logistiques.

(Lire l’article du CLIC France: Nausicaa, le Centre de la Mer de Boulogne, devient le quatrième aquarium du Monde et vise 1 million de visiteurs)

. Tokyo Paranormal / Arte (jusqu’au 21/03/2021)

Au Japon, l’écran de télévision, le PC ou le smartphone sont devenus des lieux de passage entre le monde des vivants et celui d’entités inhumaines. Tokyo Paranormal dresse un inventaire fantastique composé de figures emblématiques du surnaturel japonais, et de quelques lieux hantés qui continuent de terrifier le Japon contemporain.

Réalisation: Yves Montmayeur

Auteur: Yves Montmayeur & Stéphane du Mesnildot

Pays: France  Année: 2018

Voir les vidéos de la série

  • REPORTAGES

. « Picasso et les demoiselles de Dinard », Invitation au Voyage (14 min, jusqu’au 24/10/2020)

Sur la côte d’Ille-et-Vilaine s’étend Dinard, ses riches demeures et sa célèbre plage de l’Écluse. Dans les années 1920,Picasso passe plusieurs étés en famille dans la cité balnéaire bretonne. Le père du cubisme tombe sous le charme des criques rocheuses du bord de la Manche. Il en tirera ses « Carnets de Dinard », recueil d’esquisses de corps féminins sous le soleil breton.

Pays : France

Année : 2018

Victor Vasarely : lumière sur le maître de l’illusion (France 2, 2 min 30, février 2019)

Regarder un tableau de Victor Vasarely, c’est une expérience sensorielle à elle toute seule. Il y a des creux, des bosses, des gouffres infinis qui nous aspirent, et même si la surface est plane, c’est comme si on mettait des lunettes 3D. Victor Vasarely c’est l’inventeur de l’art optique. Au départ, c’était un graphiste de publicité déjà très doué pour les effets visuels.

. « Léonard de Vinci, la Joconde et la Toscane. Invitation au voyage » (ARTE, jusqu’au 7/09/2020)

Berceau de la Renaissance italienne, la Toscane est une terre d’une incroyable richesse artistique. Léonard de Vinci naît dans cette région généreuse en 1452. De Florence où les premières lueurs de son génie se sont manifestées aux villages de Toscane, l’œuvre polymorphe de Léonard de Vinci à la fois peintre, ingénieur, botaniste… puise ses fondements dans cette région.

Pays : France

Année : 2018

Rapt au Louvre / Invitation au voyage (ARTE, 8 min, jusqu’au 01/05/2021)

C’est le plus grand musée du monde. On raconte qu’il faudrait quatre jours pour le visiter entièrement. Le Louvre compte dans sa collection nombre de chefs-d’œuvre. La Liberté guidant le peupleLe Radeau de la Méduse mais surtout, La Joconde. Qui vécut quelques péripéties au début du siècle dernier.

Pays : France

Année : 2019

. 10 infos insolites – Gustav Klimt 5 (France TV, 6/02/2019, 2 min, jusqu’au 05/02/2022)

. Jackson Pollock – 10 infos insolites (France TV, 30/01/2019, 2 min, jusqu’au 29/01/2022)

. Edvard Munch – 10 infos insolites (France TV, 23/01/2019, 2 min, jusq’au 22/01/2022)

. Caravage, le bad boy de la peinture – Histoires d’art (France TV, 22/01/2019, 6 min, jusqu’au 21/01/2022)

Bruxelles, Hergé dans sa bulle Invitation au voyage / Arte (13 min, jusqu’au 04/03/2020)

Elle apparaît, de manière fugace, dans chacun de ses albums. À la manière d’un jeu de piste, qui nous baladerait entre ses maisons art nouveau, son palais royal, ses musées et même son parlé, Bruxelles s’invite dans les aventures de Tintin. La capitale belge est la ville natale d’Hergé, qui lui a témoigné tout au long de son œuvre son profond attachement.

www.arte.tv/fr/videos/081428-001-A/bruxelles-herge-dans-sa-bulle/

Artistes et robots / Arte (3 minutes, jusqu’au 11/04/2038)

Les artistes ont toujours su jouer de leur milieu technique. Avec le développement de l’art numérique, leur travail aujourd’hui est d’autant plus surprenant qu’ils ont recours à des logiciels de plus en plus puissants, qui donnent à l’œuvre une autonomie de plus en plus grande, une capacité de générer des formes à l’infini et une interactivité qui modifie le jeu en permanence.

www.arte.tv/fr/videos/082139-000-A/artistes-et-robots/

  • MAGAZINES

– D’art d’art / France 2 (hebdomadaire, chaque dimanche à 20.40)

Disponible en replay pendant 30 jours sur le site web de France TV

– Stupéfiant! / France 2 (hebdomadaire, chaque lundi à 22.40)

Disponible en replay pendant 30 jours sur le site web de France TV

. La galerie France 5 (hebdomadaire, dimanche matin à 9.25)

Documentaire disponible en replay une semaine sur le site web de France TV

SOURCES: Arte, France Télévisions

 

Laisser un commentaire