Acute Art lance son musée de la réalité virtuelle avec une oeuvre numérique d’Olafur Eliasson

La plateforme d’art de réalité virtuelle Acute Art a lancé son espace d’exposition VR très attendu. Un musée sans murs, ouvert avec le projet immersif Olafur Eliasson, et quib sera enrichi prochainement par les œuvres de Marina Abramović, Jeff Koons et Anish Kapoor.

Dans un effort visant à « élargir les horizons de la réalité virtuelle avec des expositions interactives multi-utilisateurs sur abonnement », Acute Art a lancé une nouvelle application qui offre aux abonnés un accès exclusif à plus d’une douzaine d’œuvres d’art originales, crées avec les plus grands artistes contemporains du monde.

Présentation de la société Acute Art:

« Notre mission est d’explorer et de permettre la transition de l’art dans le monde physique au domaine illimité de la réalité virtuelle », explique Acute Art sur son site Web. « Nous voulons fournir un espace où les utilisateurs peuvent explorer l’art immersif à partir de n’importe quel endroit du monde. »

Présentation vidéo du VR Museum d’Acute Art:

Olafur Eliasson ouvre le bal

La nouvelle plateforme d’art numérique immersif est lancée avec une première création Rainbow, une installation immersive créée par l’artiste d’ avant-garde de renommée internationale Olafur Eliasson.

Rainbow est une exposition interactive à l’échelle d’une salle dans laquelle l’oeuvre « change de position en fonction de la proximité du spectateur avec la pluie qui tombe doucement et de sa capacité à réfracter la lumière », explique le communiqué. « Il s’agit d’une pièce communautaire créée pour permettre à plusieurs utilisateurs d’interagir et de vivre ensemble l’espace. »

La pratique de longue date d’Eliasson dans la création d’œuvres manipulant la lumière et l’espace a ouvert naturellement la voie à l’expérimentation de la réalité virtuelle.

« Si nous incluons le corps dans notre travail virtuel, la réalité virtuelle a le potentiel de devenir une plate-forme pour de nouvelles façons de vivre », explique Olafur Eliasson« Pour cette raison, j’ai été particulièrement intéressé par le développement de Rainbowafin qu’il héberge de nombreuses personnes en même temps. Pour moi, cet aspect social est crucial. cela se traduit par la reconnaissance de la présence des autres, par l’expérience de l’impact des autres sur un espace. »

Des expositions gratuites d’artistes émergents

La plate-forme VR Museum vise également à promouvoir les œuvres d’artistes émergents en offrant un espace pour des expositions publiques. The Factory présente les œuvres de plus de 50 artistes prometteurs qui peuvent être expérimentées gratuitement.

Float Collective, Liminal Realities (c) Acute Art.

Ceux qui s’abonnent rapidement après le lancement de l’application auront accès à des créations de Jakob Steensen, du collectif Float, Ben Outram et Isaac Cohen.

Isaac Landon Cohen, Hydra (c) Acute Art

Dans un proche avenir, le VR Museum offrira également aux utilisateurs la possibilité de découvrir Rising de Marina Abramović, dans lequel un avatar de l’artiste controversé est plongé dans un réservoir d’eau en verre qui soulève lentement des préoccupations environnementales. Dans une expérience plus bucolique, Phryne de Jeff Koons placera les spectateurs au milieu d’un jardin avec l’une de ses célèbres ballerines métalliques .

Le VR Museum est disponible sur la plateforme HTC VIVE et sur le site Web Acute Art.

SOURCE: Acute Art

Photos: Acute Art

Date de première publication: 21/12/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

. Le projet français UMA ambitionne de créer le premier musée virtuel, universel et accessible pour tous

. Une université de Cleveland et Boulevard Arts publient une application HoloLens de visite virtuelle de la Galerie Courtauld de Londres et du British Museum

Laisser un commentaire