« Aimer Vincent », un long métrage d’animation qui redonne vie aux peintures de Van Gogh

« Aimer Vincent » est le premier long-métrage d’animation du monde fait entièrement par des toiles peintes à la main. Cette production de 4,5 millions d’euros vise à ramener à la vie les œuvres de Van Gogh mais également sa vie tourmentée, pour marquer le 125e anniversaire de sa mort en 2015.

loving-vincent-2391891-png_2056434

Les créateurs du film sont la société polonaise oscarisée BreakThru Productions, qui a remporté un Academy Award en 2008 pour le court métrage d’animation « Pierre et le loup », inspirée de l’histoire et de la musique de Sergueï Prokofiev. Le directeur artistique du film est Dorota Kobiela.

« Aimer Vincent » (« Loving Vincent ») est raconté à travers les yeux de l’entourage de Van Gogh, dont Armand Roulin, un passager dans le train dont la famille dans la ville d’Arles a beaucoup inspiré les portraits peints par Van Gogh.

Le film s’inspire des oeuvres de l’artiste mais également de ses 800 lettres, pour raconter sa vie mais aussi évoquer le mystère entourant sa mort en Juillet 1890 à Auvers-sur-Oise.

van gogh film images« Je ne pense pas que quelqu’un connaisse réellement la vérité sur la mort de van Gogh », explique le patron de BreakThru Sean Bobbitt. « Suicide ou accident … Ce que nous essayons de faire est de regarder les diverses théories, de donner de la crédibilité à celle-ci ou à celle-là en laissant le spectateur décider ».

Depuis plus de 6 mois, 70 artistes peintres travaillent sur ce projet dans un studio de la ville portuaire du nord de Gdansk. Une production titanesque qui doit impérativement s’achever avant la fin de l’année.

« Pour chaque seconde d’un film, vous avez besoin de 12 images, et dans notre cas de 12 peintures », explique le patron de BreakThru Sean Bobbitt. « Un artiste peut créer six peintures par jour en moyenne, donc l’équivalent d’une demi-seconde du film. »

En tout, le film de 80 minutes se composera d’environ 56 000 images. Le studio a même créé sa propre technique de production appelée PAWS, pour Painted Animation Work Stations.

Trailer vidéo du film:

Le film devient une toile

van gogh atelierLes scènes sont d’abord tournées avec des acteurs dans un studio à Wroclaw, dans l’ouest de la Pologne, puis la séquence est transformée et peinte dans le style de Van Gogh.

Comme l’explique le graphiste Bartosz Dluzewski: « La technique d’animation de PAWS consiste à projeter des scènes tournées avec des acteurs afin qu’ils puissent être peints au pinceau sur une toile. Ainsi, le film devient une toile. L’image numérique est traduite en peinture. Nous jouons à van Gogh et nous devenons van Gogh en utilisant ces méthodes numériques de haute technologie ».

Plus de 100 peintures de Van Gogh ont été utilisées dans le film qui se permet quelques libertés.

Marlena Jopyk-Misiak, qui supervise la production explique ainsi « Nous faisons des copies exactes des oeuvres. Mais souvent, pour le film, nous avons besoin de les adapter, de les modifier ou de les agrandir, tout en ajoutant des éléments qui ne figurent pas dans les originaux. Nous avons également créé des tableaux que van Gogh n’a jamais peint, y compris la séquence de clôture, qui est dans le style de son célèbre autoportrait ».

anim-1

Financement participatif

Le film qui bénéficie du soutien de l’Union Européenne a également fait l’objet d’une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kickstarter. En moins de 2 mois, 53 292 £ ont été apportés par près de 800 financeurs. La campagne de financement participatif a été particulièrement accompagnée par la presse, et notamment un article du Washington Post.

anim-3

Campagne de lancement en dessins

La sortie du film sera accompagnée de l’opération « Vincent sur ​​les Murs du Monde », une série de grandes peintures murales déployées dans différentes villes à travers le monde et produites dans le cadre d’ateliers pour enfants.

Les producteurs du film proposent d’organiser une série d’ateliers avec des enfants dans les villes ayant une relation avec la vie de Vincent Van Gogh. Chaque groupe d’enfants aura pour mission de créer une animation basée sur l’art de Van Gogh sur un mur de la ville. L’atelier commencera par une masterclass avec le directeur artistique du film Dorota Kobiela puis les participants prépareront les dessins constituant l’animation. À la fin de la journée, une nouvelle peinture apparaîtra sur le mur, créée par les participants, mais également un court film d’animation. Le résultat final sera donc composé d’une série de peintures murales et de plusieurs films d’animation réalisés par les participants à l’atelier et d’un film making-of des ateliers réalisé par la société de production.

Site web du film

SOURCES: businessinsider.com, artdaily.com

Date de première publication: 08/01/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Musée Van Gogh lance un nouveau site web et enrichit son application mobile

Le musée allemand ZKM expose une réplique 3D de l’oreille coupée de Van Gogh

Le musée Van Gogh et Canon Europe concluent un partenariat technologique de trois ans

Le Van Gogh Museum lance l’application mobile « Touch Van Gogh »

Avec Fujifilm, le musée Van Gogh d’Amsterdam commercialise et exporte les œuvres du maître hollandais en 3D

Amsterdam: sur les traces (numériques) de Van Gogh

Laisser un commentaire