ljm

« 40 ans d’histoire enregistrés sur des cassettes poussiéreuses « , ce sont ces archives que le London Jewish Museum s’apprête à numérisées. Un projet ambitieux et lourd qui permettra au public d’accéder à ces témoignages.  Composé notamment d’entretiens ou d’interviews de Juifs britaniques enregistrés dans les années 70-80, ce projet entend retracer une « nouvelle histoire ».

Identifier, écouter et retranscrire

Kerry Cable, Responsable du services des amis du Musée souligne la difficulté et le défi lancé pour numériser ces archives. Il faut en effet dépasser le jargon, les termes Yiddish ou encore retrouver les rues de Londres qui n’existent plus. Pendant la numérisation, une problématique s’est imposée face à l’utilisation de ces nouveaux contenus en ligne. Si certains interviewés ont disparu, la plupart des personnes ont cependant autorisé la diffusion des entretiens.

tape_d90

La numérisation totale des archives sera accompagné de l’indexation des collections et notamment des centaines d’affiches, cartes postales écrites, des objets d’époque.  Ce projet s’inscrit dans un programme européen : Judaica Europeana.  La Commission européenne a financé, à hauteur de 3 millions, la numérisation des archives et objets dispersés à travers l’Europe. L’idée finale est de mutualiser ces ressources afin de les rendre consultables publiquement.

c-19921-2

La production de nouveaux contenus

Si ces contenus s’avèrent être légitiment accessibles pour tous, le musée entend cependant planifier des expositions en ligne spécifiques.  La chef de projet Judaica Europeana considère ces contenus comme une ressource pour l’enseignement, pour le tourisme culturel et pour les personnes « juste désireuses de découvrir ».

Retrouvez le site du London Jewish Museum et ses archives.

Auteur : Simon Hübe