Appli. mobile, video et web personnalisé .. la Nuit Blanche se « numérise » !

Pour sa 9ème édition, la Nuit Blanche de Paris prend des couleurs numériques. Son site web joue la carte de la personnalisation, la vidéo est plus que jamais présente et mobilité oblige la promenade nocturne se fait guider par une application iPhone gratuite.

Placée sous le signe de la promenade et de la déambulation, cette nouvelle édition se structure autour de trois territoires :
• L’Ouest parisien autour du pôle Alma – Trocadéro et des grandes institutions culturelles;
• Le Centre de Paris autour des îles Saint-Louis et de la Cité, des quais et du Marais;
• L’Est parisien autour du quartier de Belleville.
Ces trois territoires sont reliés tout au long de la nuit par les lignes 9 (certaines stations) et 14 du métro qui deviennent elles aussi théâtre de la création artistique.

Sous la direction artistique de Martin Bethenod, directeur du Palazzo Grassi et de la Punta della Dogana à Venise, Nuit Blanche 2010 est centrée sur la création plastique contemporaine dans toute la diversité de ses expressions (sculpture, vidéo, installation, performance…).

La programmation 2010 joue la carte des mélanges : des figures que l’on pourrait qualifier d’historiques comme Michelangelo Pistoletto côtoient des artistes confirmés (Chen Zhen, Claude Lévêque, Erik Samakh, Rirkrit Tiravanija…), mais aussi émergents (Keren Cytter, Nicolas Milhé, Claire Fontaine…).

nuit-blanche-2010-site-web-home-page

Un site web qui joue la carte de la personnalisation et de la vidéo

Pour découvrir ces artistes, le site web (graphique, élégant et très riche) propose –en partenariat avec Dailymotion- de nombreuses interviews de créateurs.

Pour se repérer dans l’offre et la programmation variée, le site internet donne la possibilité de créer son parcours individuel en sélectionnant ses artistes et lieux préférés. Le choix fait, reste à télécharger son parcours personnalisé, sous la forme d’un plan papier.

Une application iPhone

nuit-blanche-capture-iphone

Encore plus simple, les noctambules pourront télécharger gratuitement et emporter dans leur poche l’application mobile iPhone « Nuit Blanche 2010 » contenant l’intégralité du programme et des lieux parisiens impliqués. ils pourront également créer et suivre leurs parcours avec la fonction géolocalisation.

Le public reporter

Comme annoncé sur ce site, des volontaires ont été sélectionnés pour devenir les reporters vidéo et twitter de la Nuit Blanche. Les visiteurs de la nuit, qui n’auront pas eu la chance d’être enrôlés, pourront toujours twitter en directe via l’application iPhone de la Nuit Blanche.

Avec ses nouveaux outils numériques et performances, la nuit blanche est en mesure d’atteindre encore mieux ses objectifs :  mettre en avant les tendances les plus actuelles de l’art contemporain et instaurer un dialogue entre le public et les artistes.

Site web officiel de la nuit blanche : http://nuitblanche.paris.fr

Un soundwalk pour s’immerger dans la nuit parisienne

Parmi les artistes présents ce weekend, le collectif New Yorkais Soundwalk part à la rencontre du public après 10 ans d’enregistrement dans le monde entier. Ces « designers des parcours sonores » collent, manipulent du son et créent plusieurs parcours dans Paris. Samedi soir de nuit blanche, le collectif propose une installation associant numérique et performances sonores au Trocadéro. Soundwalk est reparti sur les traces d’Ulysse pour une odyssée sonore de Troie à Ithaque et a enregistré toutes les fréquences hertziennes le long des côtes de la Méditerranée : des conversations de pêcheurs libyens aux communications en morse des cargos grecs, Soundwalk réinterprète ces sons lors d’une performance live.

Laisser un commentaire