Une application tactile intégrée à une vitrine compare monnaies et bustes antiques au Musée Saint-Raymond de Toulouse

Au Musée Saint-Raymond de Toulouse, une application intégrée à la vitrine des monnaies permet de mettre en relation numismatique et statuaire. A partir du 12 mars 2016, chacune des monnaies, en 2D comme en 3D, propose, de face comme au revers, plusieurs points d’intérêts consultables, ou non, par l’utilisateur.

Au premier étage du musée des Antiques, la vitrine des monnaies offre un espace important pour la compréhension de l’effigie antique. Cependant, en raison du format et de l’aridité de ce type d’œuvre, cette présentation n’était que très peu observée par le grand public. Celui-ci se tournait automatiquement, dès son entrée dans la salle, vers la galerie des portraits en marbre, plus spectaculaire.

Le Musée souhaitait mettre en correspondance numismatique et sculptures en ronde-bosse au moyen d’une application, intégrée à cette vitrine, qui puisse introduire l’espace consacré à la villa de Chiragan.

Chacune des monnaies, en 2D comme en 3D, propose, de face comme au revers, plusieurs points d’intérêts consultables par l’utilisateur. Au pinch (mouvement d’écartement des doigts), l’utilisateur peut zoomer le visuel de la pièce.

Capture_antigone_gonatas

Le défilement de l’ensemble de la galerie est prévue au swipe, c’est-à-dire que l’utilisateur va pouvoir parcourir la frise chronologique en la faisant glisser avec son doigt dans un mouvement de droite à gauche pour avancer dans le temps et de gauche à droite pour revenir en arrière.

Trois bustes en marbre ont été modélisés. Les portraits en 3D peuvent être manipulés et sont associés à des commentaires sous forme de pop-ups. La réalisation en 3D permet également de fusionner portraits en marbre et portraits monétaires représentés sur les droits. Ainsi l’utilisateur peut-il comprendre l’étroite association entre les deux types de représentation.

Capture_galerie

Une telle fusion, dans un même programme interactif, des monnaies et de la sculpture démontre la relation entre une monnaie et un portrait officiel sculpté. Ainsi, un clic sur le bouton d’action « comparaison », entraîne un mouvement de rapprochement afin que le buste vienne se superposer au profil présent sur la pièce. Le Musée en a profité pour restituer virtuellement son nez à Auguste afin de rendre plus explicite ces rapprochements.

Une carte permet de situer géographiquement les ateliers monétaires représentés dans la vitrine. Par sélection de chacun d’entre eux, les monnaies afférentes apparaissent.

Un fil d’actualité, alimenté par le Musée au moyen d’un fichier XTML, et situé au niveau du bas de l’écran de veille, permet d’informer des dernières découvertes monétaires, expositions, actualités sur la sculpture antique…

Capture_buste_auguste2

L ‘application est bilingue (français/anglais); au clic, l’intégralité de l’application passe dans la version de langue choisie.

Le budget de l’installation s’est élevé à plusieurs dizaines de milliers d’euros répartis entre la scannerisation des bustes (IMA Solutions), la société de développement (Tataragne) et la conception de la vitrine (Emilie Cazin Design). La vitrine a fait l’objet d’un mécénat en nature pour le thermolaquage (1500 €) par la société GMT 31; l’association des Amis du musée Saint-Raymond a été un partenaire important.

Nous avons choisi IMA Solutions pour son expérience (musée archéologique d’Athènes, British Museum, Museum d’Histoire naturelle de Toulouse) et également car Benjamin Moreno, directeur, avait conçu une réplique en 3D, pour les malvoyants, à destination de ce même étage nous explique Pascal CAPUS, Chargé des collections de sculptures romaines et numismatiques du Musée Saint-Raymond de Toulouse.

Suite à cette entière restructuration du 1er étage consacré à la villa romaine de Chiragan, nous travaillons actuellement sur la rénovation du second étage du musée. Des restitutions en 3D sont prévues, afin de restituer l’implantation, dans les environs de Toulouse, des agglomérations gauloises et romaines.

IMA Solutions et Tataragne Interactive sont membres associés du CLIC France

SOURCE: Musée Saint-Raymond

Date de première publication: 29/02/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

J.Dumont et N.Czubak (Mémorial de Verdun): « Le nouveau Musée fait la part belle au numérique, et nous lancons un MOOC »

Frédéric Dufau (Abbaye de Fontevraud): « Nous cherchons en permanence à améliorer l’expérience de visite »

L’histoire de Fontevraud s’anime avec 8 écrans déployés sur le parcours de visite

DOSSIER / Tour de France des expositions et de leurs dispositifs numériques (10/02/2016)

La Sackler Gallery (Smithsonian) présente une nouvelle installation interactive 3D autour du Bouddha Cosmique

DOSSIER / Tour de France des nouveaux dispositifs numériques muséaux et patrimoniaux (25/01/2016)

Laisser un commentaire