Référence en matière de conception de dispositifs de médiation innovants, Art Graphique & Patrimoine propose au public une nouvelle expérience de visite avec son Musée Virtuel®, à découvrir lors du Festival Futur en Seine 2017. Il s’agit du prototype d’une galerie d’art imaginaire permettant  d’ interagir avec des œuvres numérisées en 3D.

Du 8 au 10 juin 2017, le musée virtuel est en démonstration pendant le Festival Futur en Seine 2017 sur le stand d’AGP (C19).

©Art Graphique & Patrimoine

©Art Graphique & Patrimoine

Le Musée Virtuel

Avec ce Musée Virtuel, il est possible pour les utilisateurs d’interagir avec les œuvres numérisées du Musée du Louvre, du Louvre Lens ou encore du Musée lorrain – Palais des Ducs de Lorraine de Nancy.

Le dispositif d’Art Graphique & Patrimoine propose au visiteur de découvrir ne sélection d’œuvres numérisées en 3D dans un environnement VR et à 360° grâce à un casque immersif de dernière génération (HTC Vice). Il s’agit d’une expérience à la fois de découverte et de pédagogie.

Muni d’une manette, le visiteur virtuel peut se déplacer dans l’espace, sélectionner une œuvre d’art pour obtenir des informations. Il devient acteur de sa propre visite. Il peut regarder un objet sous toutes ses coutures et consulter également la notice explicative.

Vidéo de l’expérience en VR:

 « L’application offre à l’utilisateur la sensation d’une expérience réelle en immersion totale grâce au haut niveau de réalisme et à la qualité des images, issues de nos techniques de numérisation 3D » Art  Graphique & Patrimoine

Le Musée ouvre de nouvelles perspectives dans le cadre de la diffusion des savoirs et de l’accessibilité des collections pour les publics mais également par la mise à disposition des réserves et l’ouverture vers les publics éloignés.

Un dispositif dans la continuité de l’activité de numérisation d’Art Graphique & Patrimoine 

La société s’est distinguée par ses nombreuses initiatives dans la mise en place de dispositifs de médiation telle la reconstitution de l’Abbaye de Jumièges ou du cabinet de travail de Charles V au château de Vincennes. Cette expérience de réalité augmentée qui propose à ses visiteurs de découvrir une reconstitution en 3D de l’aménagement intérieur du cabinet de travail du roi Charles V au 14ème siècle.

Le Musée Virtuel apparaît donc comme la continuité naturelle de ces expériences et de ce savoir faire.

©Art Graphique & Patrimoine

©Art Graphique & Patrimoine

4 QUESTIONS A … CHIARA CRISTARELLA ORESTANO – Business development & communication chez Art Graphique & Patrimoine

Chiara. Comment est née l’idée de créer le Musée Virtuel ?

L’expérimentation et l’innovation en matière de médiation numérique appliquée au patrimoine culturel font partie de  l’ADN de l’entreprise. Notre pôle R&D et notre équipe de concepteurs cherchent constamment à comprendre comment les  nouvelles technologies peuvent répondre aux besoin de nos clients et de leurs publics. Ainsi, nous sommes convaincus que la VR peut changer notablement l’expérience de confrontation aux œuvres d’Art, le processus de fidélisation des visiteurs,  l’expérience après visite et les actions culturelles hors les murs pour une institution. On sait que ce type d’applications ne remplacera jamais les visites réelles d’un site ou d’une exposition, mais elles peuvent répondre à un objectif d’accessibilité  en ouvrant les portes d’un musée aux personnes qui n’ont pas la possibilité ou les moyens de s’y rendre. Elles peuvent aussi élargir l’éventail des choix muséographiques et scénographiques. A cet égard, nous aimons parler des « expériences  impossibles », comme, par exemple, rassembler des oeuvres numérisées dispersées dans de multiples collections dans le  monde.

. Quelles ont été les étapes de conception de ce projet et le délai de production ?

L’application Musée Virtuel® comme elle a été conçue aujourd’hui, intègre des œuvres qui ont été numérisées par AGP dans le cadre d’autres projets de médiation (avec les Musée du Louvre, le Louvre Lens, le Musée lorrain – Palais de ducs de Lorraine de Nancy…).

Les étapes : il y a d’abord la conception du scénario, incluant les partis pris de mise en scène de l’expérience, la définition du temps de l’expérience VR et des interactions à prévoir. Ensuite la numérisation des œuvres d’art choisies pour l’expérience (des œuvres phares ou des œuvres faisant partie des réserves du musée), la numérisation des salles (si existantes) ou la réalisation en 3D du site imaginaire.

Une fois le « cahier de charges » rédigé et les contenus pédagogiques prêts, l’application peut être réalisée dans un délai compressible à un mois, hors numérisation des œuvres. Mais ce temps dépend énormément du contenu, de l’ampleur et de la complexité de l’expérience.

(c) Art Graphique &  Patrimoine

(c) Art Graphique &
Patrimoine

. Comment avez-vous choisi les œuvres numérisées ? Les musées sont ils partenaires du projet ?

Nous avons défini un scénario type, susceptible de montrer l’intérêt de cette application, en utilisant des œuvres de notre « bibliothèque 3D», dans le but de créer une démonstration. Il s’agit de chefs d’œuvre de différentes époques et contextes qui s’inscrivent dans trois grands thèmes : la mesure du temps et de l’espace, l’histoire de l’art occidental du Moyen-Age au XIXe siècle et les arts asiatique (Proche-Orient, Inde, Chine).

Encore une fois ce prototype n’est qu’une version démo de l’application. Les musées propriétaires des œuvres nous permettent de promouvoir notre savoir-faire à travers les images issues de projets développés ensemble.

. Le dispositif que vous allez proposer dans le cadre du Festival Futur en Seine est un prototype / une démo. Comment allez-vous développer le projet ? quels types de partenariat recherchez vous ?

Au niveau technique, l’application est prête pour être déclinée et adaptée à la demande des institutions. Nous proposons aux musées de concevoir ensemble la suite. Nos partenaires naturels, envers lesquels nous sommes ouverts à toute forme de collaboration, sont les muséographes et scénographes, les médiateurs, mais aussi les conservateurs qui peuvent trouver là un moyen très sécurisant de présentation d’oeuvres sensibles.

Sources : Art Graphique & Patrimoine

Interview par mail le 06/06/2017

Mise en ligne le : 06 juin 2017

Art Graphique & Patrimoine est membre associé du CLIC France

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

. DSL Collection, l’une des plus importantes collections d’art contemporain chinois dorénavant exposée dans un musée virtuel

Avec HoloLens, Microsoft soutient la création d’un «Musée virtuel» durant le New-York Armory Show

Une première exposition d’oeuvres numériques du musée virtuel Dimoda ouvre dans un musée américain

Google et le Conseil britannique de la mode (BFC) lancent un musée virtuel sur la mode britannique

Avec son musée virtuel, le musée d’histoires naturelles de l’Idaho offre un accès 3D à ses trésors

« Citroën Origins », le musée virtuel du constructeur automobile français