[OPEN CONTENT] Nikhil Trivedi, Art Institute of Chicago: « Notre API contient la plus grande quantité de données rendues publiques par n’importe quel musée dans le monde »

Partager :

Plus de 2 ans après le lancement de son programme Open Access, l’Art Institute of Chicago « annonce l’un des projets les plus ambitieux de son équipe d’ingénierie web »: la première API open-data du notre musée. Nikhil Trivedi, directeur de l’ingénierie Web, Experience Design, de l’Art Institute of Chicago raconte ce projet et ses conséquences attendues sur la diffusion et la valorisation de la collection du musée.

(Article Clic France, 24/10/2018 Sur son nouveau site web, l’Art Institute of Chicago offre un accès libre à des milliers d’images de sa collection)

En 2021, le site web du Clic France publiera chaque mois un article « opinion » sur l’Open Access / Open Content dans les musées et les collections du monde.

Une API est un moyen de communication entre les systèmes qui est omniprésent aujourd’hui: cette technique permet à votre smartwatch de communiquer avec votre téléphone, à votre mobile d’afficher votre flux Instagram et à notre site Web de dialoguer avec notre moteur de recherche. C’est aussi le mécanisme qui vous permet de rechercher des articles et des œuvres d’art dans le moteur de recherche globale de notre site Web et de trouver des œuvres liées à celles que vous avez déjà vues.

L’API nous a également permis d’intégrer des fonctions nouvelles sur le site, comme la possibilité de rechercher par couleur et de développer une extension Chrome qui affiche une œuvre d’art sélectionnée au hasard chaque fois que vous ouvrez un nouvel onglet. Nous avons même créé un script qui affiche des œuvres d’art en utilisant uniquement des caractères de texte (si vous ne savez pas ce que cela signifie exactement, sachez que l’esprit des programmeurs est généralement époustouflé lorsque nous leur parlons de cet énorme exploit d’ingénieur).

  • Une API, plus de 100 000 œuvres

Notre API propose des métadonnées sur plus de 100 000 œuvres d’art de la collection du musée, y compris les relations entre les œuvres et des ressources telles que les biographies d’artistes, les mots-clés et les expositions.

L’API inclut également des informations sur chaque exposition que nous avons accueillie au cours de nos 140 ans d’histoire et sur 20 ans de microsites, sans oublier plus de 1 000 produits de notre boutique, des articles de blog remontant à une décennie et des textes complets publiés sur notre site web.

Notre API n’est pas seulement une partie intégrante de notre site Web et un moyen de résolution créative de problèmes, elle contient la plus grande quantité de données rendues publiques par n’importe quel musée dans le monde.

L’API sert de référentiel d’informations sur tous les aspects de la présence publique de notre musée, y compris, mais sans s’y limiter, la grande quantité d’informations sur les œuvres d’art de notre collection.

En utilisant notre API ouverte, des personnes en dehors du musée ont déjà réalisé des projets assez impressionnants, comme permettre à Alexa de parcourir notre collection ou de créer un service de messagerie texte qui envoie une œuvre d’art de l’Art Institute of Chicago sélectionnée au hasard. Grace à l’API, le public peut même ajouter des œuvres au jeu vidéo Animal Crossing à l’aide du générateur d’art Animal Crossing du Getty. (Cliquez simplement sur Importer à l’aide de IIIF à l’ étape 1. Les URL des manifestes se trouvent sur nos pages d’illustrations en libre accès.)

Qu’est-ce que les gens vont ils pouvoir construire d’autre? Quelqu’un va-t-il combiner nos données de boutique avec d’autres API de musée pour créer une boutique en ligne qui rassemble des marchandises provenant de plusieurs boutiques de musée? Quelqu’un utilisera-t-il les textes avec lesquels nous avons renseigné nos œuvres d’art pour créer un système de reconnaissance d’images qui fonctionne aussi bien avec les peintures qu’avec les photographies? Les possibilités sont infinies !

  • Les origines de notre API / Unifier nos données

L’équipe ingénierie de l’Art Institute of Chicago est hautement collaborative et créative. Tous les membres de notre équipe travaillent sur des projets très différents – de notre site Web principal aux applications mobiles en passant par les systèmes d’informations de la bibliothèque, les systèmes de vente et de billetterie.

Mais nous sommes tous alignés sur le même objectif: donner accès à nos collections et aux histoires qu’elles racontent, de manière dynamique. 

Dans le cadre de la refonte de notre présence sur le Web en 2018, nous étions intéressés par la mise en œuvre numérique d’une idée qui a été fondamentale pour notre organisation et dans notre stratégie ces dernières années: nous sommes un musée avec de nombreuses voix.

À cette fin, nous avons construit un Data Hub pour importer les données de neuf systèmes différents et fournir une source unique pour les données et les relations entre ces systèmes.

Cette unification des données était un élément essentiel de la refonte de notre site Web, et elle sert de base sur laquelle tous nos futurs produits seront construits.

Dès le début du projet, nous avons imaginé que ce système critique nous permettrait également de mettre toutes nos données publiques à la disposition des personnes extérieures au musée via une API unifiée. Un certain nombre d’autres musées ont déjà publié des API ouvertes afin de rendre l’accès à leurs œuvres plus transparent et accessible à de nouveaux publics. L’ article publié en 2017 par le site web FiveThirtyEight sur « les données des collections du Metropolitan Museum of Art » n’aurait pas été possible si le Met n’avait pas fourni un moyen facile et ouvert aux gens d’accéder à leurs données.

L’API de l’Art Institute of Chicago est unique en ce sens qu’elle rend toutes les informations publiques de notre musée disponibles dans un seul endroit unifié et consultable.

  • L’importance de la collaboration

Il existe de nombreux exemples en histoire de l’art qui font écho à l’accent mis par notre équipe sur la collaboration et la créativité. 

Monet n’a pas peint sa série de meules de foin alors qu’il était seul, isolé dans un champ ouvert. Il avait participé à des rencontres hebdomadaires avec Renoir et Pissarro, entre autres, où les artistes pouvaient remettre en question les idées de chacun et faire avancer leur travail.

Elizabeth Catlett a trouvé une maison avec Taller de Gráfica Popular tout en cherchant à produire plus d’œuvres traitant des problèmes sociaux dans les années 1940.

Notre module web interactif visions liées démontre que James McNeill Whistler et Theodore Russel ont travaillé avec une solide communauté de collaborateurs pour produire une riche collection d’œuvres convaincantes. On peut également évoquer le lien entre Emma Amos et le groupe Spiral ou l’adhésion de Barbara Jones-Hogu au groupe AfriCOBRA.

Chacune de ces histoires contredit l’idée que la nature humaine est essentiellement compétitive, malgré le récit populaire. L’histoire nous montre plutôt que les humains sont intrinsèquement collaboratifs.

  • Regarder vers l’avenir 

Au cours de l’année écoulée, alors que la nation a dû tenir compte de son héritage historique autour du racisme, nous avons découvert de nouvelles preuves que l’un des moyens fondamentaux de l’oppression systémique est de limiter l’accès aux ressources et à l’information.

Nous sommes devenus plus résolus dans l’idée que rendre nos données facilement accessibles au public via notre API peut aider à ouvrir l’accès à un groupe de personnes plus large et plus diversifié.

Comme de plus en plus de gens apprennent à coder à un plus jeune âge, les outils d’aujourd’hui sont plus faciles que jamais à utiliser pour les personnes de tous âges. J’ai commencé à bricoler avec le langage « basic » quand j’avais sept ans et un autre développeur de notre équipe a commencé à coder à l’âge de neuf ans.

Nous voulons que cette nouvelle porte d’entrée dans notre institution facilite un nouveau type d’apprentissage sur l’art, l’histoire et les réalisations humaines, tant pour les visiteurs de longue date de notre musée que pour ceux qui ne se sont peut-être jamais sentis chez eux ici.

Comme j’ai pu déjà le partager ici, j’ai grandi dans une famille qui n’a jamais eu l’impression que les musées étaient pour nous.

Notre ambition pour ce projet est de créer une plateforme qui peut propulser tous nos projets dans le futur, et notre vision est de créer de nouveaux portes par lesquelles les gens peuvent entrer dans notre institution.

Vous pouvez consulter notre documentation sur api.artic.edu et en apprendre plus sur les initiatives Open  Access de l’Art Institute of Chicago sur artic.edu/open-access. Si vous avez des questions ou des commentaires sur l’API – ou quoi que ce soit d’autre – n’hésitez pas à contacter notre équipe d’ingénieurs à engineering@artic.edu .

Nous sommes impatients de collaborer avec vous!

Nikhil Trivedi, directeur de l’ingénierie Web, Experience Design

Cet article est initialement paru le 26 janvier 2021 sur le site de l’Art Institute of Chicago https://artic.edu/articles/902/public-access-to-our-public-presence-sharing-our-api et a été traduit par Sinapses Conseils. Merci à Nikhil Trivedi @nikhiltri et au musée d’avoir autorisé sa traduction et sa publication sur le site web du Clic France.

Le blog de l’Art Institute of Chicago https: //artic.edu/articles propose de nombreux autres articles sur la vie, la collection et les innovations du musée.

Le 30/01/2021, la collection en ligne du musée comprend 55 206 œuvres en Open Access (CC0).

SOURCE: Art Institute of Chicago (blog), article original publié le 26 janvier 2021

PHOTOS: site web de l’Art Institute of Chicago

PHOTO du carousel: détail de la « Grande vague » d’Hokusai dessinée uniquement avec des caractères

Date de première publication: 01/02/2021

Les articles du Clic France sur le thème de l’Open Content

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Sur son nouveau site web, l’Art Institute of Chicago offre un accès libre à des milliers d’images de sa collection

La bibliothèque Newberry de Chicago « offre » 1.7 millions d’images numériques en accès libre, même pour un usage commercial

L’Art Institute of Chicago fait la promotion de ses nouveaux outils numériques dans une nouvelle campagne publicitaire

L’Art Institute of Chicago lance un nouvel outil interactif pour améliorer l’expérience de visite des familles

Partager :

Laisser un commentaire