La plateforme Art UK lance son projet de numérisation et de valorisation de la collection publique britannique de sculptures

Le 19 février 2019, Art UK a lancé son nouveau programme consacré à la sculpture. Les 1 131 premières reproductions de sculptures sont maintenant disponibles en ligne, gratuitement, sur la plateforme www.artuk.org. 150 000 nouvelles images de sculptures devraient suivre d’ici la fin de 2020. 

Ces 1 131 premières oeuvres, ainsi que leurs reproductions numériques, font partie du plus grand projet de catalogage de sculptures jamais entrepris au Royaume-Uni. La plupart des sculptures de la collection nationale n’ont encore jamais été photographiée. À l’issue du projet, le Royaume-Uni deviendra le premier pays au monde à créer une vitrine photographique en ligne gratuite permettant d’accéder à sa collection de sculpture publique, pour le plaisir, l’apprentissage et la recherche de tous.

Après quatre années de planification et de levée de fonds, Art UK a obtenu en 2017 une subvention de 2,8 millions de livres sterling de la Loterie nationale et un financement supplémentaire de 1 million de £ pour lancer son projet pluriannuel visant à numériser la collection de sculptures du pays.

Comme l’explique Art UK dans son communiqué de presse: « voir la collection de sculptures sur www.artuk.org incitera à un réexamen de certaines des questions brûlantes qui touchent la société aujourd’hui, soulevant des questions complexes. Pourquoi y a-t-il si peu de sculptures de femmes et que fait-on pour redresser la barre? Est-il temps de repenser la manière dont nous affichons les sculptures de femmes nues dans l’ère post-# MeToo? Comment pouvons-nous parler des héritages difficiles de l’esclavage et du colonialisme en Grande-Bretagne lorsque des sculptures commémorent ceux qui en ont profité? Dans le contexte du Brexit, que dit notre sculpture sur nous en tant que pays? ».

Les premières reproductions numériques de sculpture incluent notamment une sublime statue d’Ève d’Auguste Rodin située à Harlow, une sculpture du visage de l’héritière italienne et protectrice légendaire, la marquise Luisa Casati Stampa di Soncino, créée par Sir Jacob Epstein, et une sculpture réalisée par Robert Baden-Powell, fondateur du mouvement scout.

Revaloriser l’art de la sculpture

La sculpture est souvent perçue comme le parent pauvre de l’art. L’artiste américain Ad Reinhardt avait d’ailleurs déclaré que «la sculpture est quelque chose dans lequel on se cogne lorsque vous reculez pour regarder un tableau».

Le projet de sculpture d’Art UK donnera à ce médium sous-estimé le même statut que les peintures à l’huile déjà présentées sur le site.

« Cela changera la perception des gens et permettra à la sculpture de prendre sa place légitime au centre du monde de l’art » explique Art UK.

La collection nationale de sculptures du Royaume-Uni provient du monde entier et comprend des œuvres de presque tous les pays et de toutes les époques, au cours des mille dernières années. 

Les sculptures représentent un large éventail de cultures diverses, du Nigéria du XVe siècle aux sculptures bouddhistes de l’Asie du Sud-Est, au néoclassicisme italien et à l’Amérique du XXe siècle.

La collection reflète une forte influence mondiale par rapport aux peintures à l’huile de la collection nationale, qui s’inscrivent principalement dans une tradition européenne.

De nombreuses sculptures de la collection nationale n’ont encore jamais été cataloguées ni photographiées. ART UK estime que seulement 1% des collections publiques présentent leurs sculptures.

« Le projet ambitieux d’Art UK transformera donc la manière dont les gens découvrent et découvrent leur patrimoine sculptural. Il permettra au public de partager des connaissances, d’échanger des opinions et de visiter des sculptures – à la fois en personne et en ligne » explique ART UK.

Le projet de numérisation des sculptures lancé par Art UK a démarré en avril 2018 et de nouvelles sculptures seront régulièrement ajoutées à la plateforme. Une équipe parcourt le pays pour mener à bien le projet. Elle est constituée de l’équipe projet d’Art UK mais également de photographes et de plusieurs centaines de bénévoles.

Les sculptures numérisées se trouvent dans des galeries, des musées et des bâtiments publics, ainsi qu’à l’extérieur – dans des parcs, des rues et des places à travers le Royaume-Uni.

Apprentissage et engagement 

Le projet présente des sculptures de tout le Royaume-Uni, des Shetland aux îles Anglo-Normandes, de l’Irlande du Nord à l’île de Man. Art UK collabore également avec des collections nationales, notamment le V & A Museum, la Tate, le National Trust, l’Amgueddfa Cymru – National Museum Wales et la National Galleries of Scotland, ainsi qu’avec des milliers d’institutions régionales et locales.

Le site Web d’Art UK permet de découvrir les reproductions numériques des sculptures appartenant à l’État. Le site comprend également des informations supplémentaires sur les artistes, les oeuvres et le thème. Une série d’écrivains racontent les histoires derrière les œuvres par le biais d’articles publiés en ligne. Comme par exemple ces 2 articles: « In the beginning was Eve… by Rodin » et « What is sculpture anyway? ».

Le projet Sculpture ne se déroule pas seulement en ligne. Il s’agit en fait d’un programme complet et continu d’apprentissage et d’engagement proposé dans tout le pays. 

Photo (c) Art UK / Leeds Museums and Galleries

L’initiative Chefs d’œuvre dans les écoles enverra 125 sculptures dans 125 écoles primaires et secondaires pour une journée, pour « susciter une passion pour l’art dès le plus jeune âge ».

Par ailleurs, un des partenaires du projet Culture Street réalise 35 films sur la sculpture- 25 films avec des écoles du Royaume-Uni en lien avec le programme scolaire national et 10 films d’artistes contemporains explorant la pratique de la sculpture. Un tiers d’entre de ces films sont déjà produits, avec près de 200 participants et seront bientôt intégrés à la plateforme Art UK. Culture Street a également lancé un concours, appelé 4MinuteFilm Challenge, qui encourage les écoles à créer leurs propres films sur la sculpture.

Démocratiser l’accès à la collection d’art public

Les images numériques de 1 131 sculptures s’ajouteront aux 200 000 peintures déjà numérisées et diffusées par Art UK, depuis son lancement en 2016. 

Le projet Sculpture s’inscrit dans la stratégie ambitieuse d’Art UK de démocratiser l’accès à la collection d’art public du pays, dont une grande partie est stockées dans les réserves, et qui est souvent difficile à trouver et à voir.

SOURCE: Art UK

Photos: Art UK

Date de première publication: 25/02/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Art Fund créé un pass national musées et galeries pour « déstresser » les jeunes britanniques de moins de 30 ans

Le Cleveland Museum of Art choisit l’Open Access pour la diffusion en ligne des reproductions de plus de 30 000 œuvres d’art de sa collection

Art UK, nouvelle plateforme nationale de l’art britannique, présente plus de 200.000 oeuvres issues de 3 000 collections

Laisser un commentaire