Centre de documentation, espace public et résidence: l’association Aware s’installe à la Villa Vassilieff

Partager :

Depuis sa création en 2014, l’association AWARE : Archives des Femmes Artistes, Recherches et Expositions s’attache à mettre en valeur le travail des femmes artistes des XIXe et XXe siècles. A l’automne 2021, AWARE s’est installée à la Villa Vassilieff, où dans les années 1910 l’artiste russe Marie Vassilieff avait ouvert son atelier et une académie qui devient rapidement un centre de la vie culturelle et artistique à Montparnasse. AWARE perpétue ainsi l’héritage de Marie Vassilieff en accueillant le plus large public dans son ancienne académie.

Emménager dans cet espace historique en 2021 est un symbole fort de la mission de l’association AWARE : Archives des Femmes Artistes, Recherches et Expositions: donner de la visibilité aux femmes artistes.

Ce nouvel espace permettra à l’association de développer plus facilement ses activités d’ateliers, de cours, d’exposition, de résidence et de recherche.

  • Un bail de 5 ans concédé par la ville de Paris

L’arrivée d’AWARE représente une nouvelle étape dans l’histoire de la Villa Vassilieff. Laissés vides après le départ de Bétonsalon, à la fin de 2020, les lieux appartiennent à la Ville de Paris et sont gérés par une société mixte, la Semaest.

En mai 2021, Carine Rolland, adjointe à la Maire de Paris en charge de la culture, a annoncé avoir signé un bail de 5 ans concédé à Aware « pour la qualité du travail mené par l’association pour la reconnaissance des artistes femmes et pour son inscription dans l’histoire de la Villa où la peintre et sculptrice russe Marie Vassilieff a installé son atelier mais aussi une cantine pour des artistes démunis pendant la Première Guerre mondiale ».

Après avoir longtemps abrité le Musée du Montparnasse (1983-2013), La Villa Vassilieff avait accueilli le programme d’expositions et de résidences artistiques du centre d’art Bétonsalon (2016-2020).

« Pour Aware, l’installation a une valeur symbolique très forte », souligne Camille Morineau. « Elle marque l’intérêt de la Ville de Paris pour l’histoire des artistes femmes mais aussi pour nos actions. Que cette villa ait été habitée par une femme artiste, qui plus est généreuse dans son aide apportée aux artistes en la transformant en une cantine durant la guerre, mais aussi en un lieu où s’organisaient des conférences, des soirées littéraires ou des spectacles, correspond par ailleurs totalement à l’ADN d’Aware, lieu de recherche et de rencontres ».

  • Centre de documentation et de recherche au premier étage

Au premier étage, le centre de documentation et de recherche d’AWARE s’étend sur 150 mètres.

Composé aujourd’hui de près de 3000 références – monographies, catalogues d’expositions, essais, revues – relatifs aux femmes artistes et à l’art féministe, cet espace est également dédié à l’accueil de rencontres, conférences et cours d’histoire de l’art pour tous les publics.

Cet espace accueillera d’ailleurs l’exposition documentaire « Be AWARE: A History of Women Artists« , dédié à la reconnaissance des femmes artistes du 20e siècle.

Le centre de documentation a été nommé en hommage à Delphine Lévy (1969-2020), fondatrice et directrice de l’établissement public Paris Musées. « Sensible aux luttes d’AWARE, elle a œuvré pour renforcer la place des femmes dans la gestion des musées de la Ville de Paris et a consacré un nombre important d’expositions aux femmes artistes » explique AWARE.

  • Accueil du public au rez-de-chaussée

Le rez-de-chaussée comprend un point d’information et d’accueil, avec mise à disposition des nombreuses publications d’AWARE, un  espace de médiation publique et des ateliers scolaires, une salle de projection et un studio audio interactif. 

Matali Crasset, qui a également scénographié l’exposition itinérante « Be AWARE : A History of Women Artists », a conçu le mobilier léger et coloré de l’espace de médiation.

Cet espace et son contenu sont modulables, permettant à AWARE d’accueillir des groupes scolaires pour des ateliers verts centrés sur les femmes artistes.

« Dans le paysage éducatif actuel où les activités et les publications artistiques pour les jeunes sont dominées par des artistes masculins, ce projet unique vise à fournir aux jeunes des modèles de rôle en dehors de tout stéréotype de genre. AWARE espère qu’en présentant ces artistes aux enfants dès leur plus jeune âge » explique l’association.

  • Un studio pour accueillir des résidences

La nouvelle Villa Vassilieff comprend également un studio attenant pouvant accueillir des universitaires et des conservateurs en résidence.

Elle ouvrira ses portes au public en janvier 2022.

La Villa Vassilieff a été rénovée avec le soutien de la Ville de Paris, du fonds de dotation Élysées Monceau (créé en 2019) et de David Azéma.

A propos d’AWARE

AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions est une association loi 1901 à but non lucratif co-fondée en 2014 et dirigée par Camille Morineau, conservatrice du Patrimoine, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes.

« La grande ambition scientifique d’AWARE est de réécrire l’histoire de l’art de manière paritaire. Il est grand temps de replacer les artistes femmes au même plan que leurs homologues masculins et de faire connaître leurs œuvres ».

Depuis sa création en 2014, l’association AWARE travaille à rendre visibles les artistes femmes des XIXe et XXe siècles en produisant et en mettant en ligne sur son site Internet des contenus gratuits et entièrement bilingues français/anglais sur leurs œuvres.

Les textes biographiques en ligne sont principalement issus du Dictionnaire universel des créatrices publié en 2013, grâce à un partenariat avec les Éditions des Femmes – Antoinette Fouque. Ce répertoire rassemble des artistes femmes du champ des arts plastiques, nées entre 1790 et 1972, sans limites de médiums ni de pays. Les partenariats tissés en France et à l’international avec des musées, universités, historien·ne·s de l’art mais aussi mécènes ou saisons culturelles contribuent également au développement croissant de sa base de données avec la mise en ligne hebdomadaire de nouveaux profils d’artistes ou d’articles de recherche.

Une attention particulière est par ailleurs portée à l’accessibilité de tous et toutes à une information de qualité. Parcours thématiques sur des sujets majeurs de l’histoire de l’art, série de dessins animés destinés aux enfants ou encore podcasts offrent ainsi des entrées ludiques pour mieux comprendre ou découvrir les vies et les œuvres des artistes femmes.

Afin de rendre hommage à la fois aux femmes dont la carrière artistique n’a pas été célébrée à sa juste valeur et valoriser la jeune création artistique, les prix AWARE pour les artistes femmes, sont remis chaque année, en partenariat avec le ministère de la Culture, à une artiste émergente et à une artiste confirmée. awarewomenartists.com/a_propos/missions/

Version mobile de l’exposition « Be AWARE : A History of Women Artists »: https://be.awarewomenartists.com/#!/publication?type=tablet

SOURCE: Aware, presse

PHOTOS: Aware © Philippe Piron – matali crasset ADAGP

Date de première publication: 14/12/2021

Paris Musées et la ville de Paris sont membres du CLIC France 

Partager :

Leave a Comment