A l’occasion de sa nouvelle grande exposition “Life and Death in Pompeii and Herculanum”, le British Museum a lancé une application mobile « Pompeii and Herculanum”. Très riche, utilisant la réalité augmentée mais payante … cette application illustre la nouvelle stratégie multimédia du musée de Londres.

En produisant et en distribuant sa première véritable application, le British Museum en tend répondre à un double défi: tester la mise en oeuvre d’une application innovante auprès de son public, mais aussi se positionner sur le marché du multimédia.

L’application, disponible en version pour téléphones IPhone et Android ainsi que pour IPad en HD est en effet payante, respectivement £1.99/2.69E (iPhone et Android) et £3.99 (iPad).

Le British Museum saura-t-il convaincre son public d’acheter cette nouvelle application?

De fait, cette application apparait comme un test pour le musée qui jusqu’ici privilégiait les contenus disponibles sur son site internet au développement d’applications mobiles. En la rendant payante, le défi est de taille, à savoir la rentabilité et la viabilité d’une telle opération et le potentiel pour la pérenniser.

En choisissant le lancement de cette politique multimédia pour une exposition qui se promet déjà d’être un blockbuster, le BT met plus de chances de son côté. Plus de 120,000 visiteurs ont déjà payé 15£ pour visiter l’exposition et une partie d’entre eux achèteront également le catalogue à 30£.

Tim Plyming, responsable du numérique au British Museum a déclaré que cette application s’insérait dans une stratégie globale “afin de délivrer des contenus et en faire augmenter l’accès auprès d’un large public, aussi bien national qu’international”. Il a également ajouté que l’application a été produite « dans la perspective d’un recouvrement des coûts” mais que « le projet se voulait un pilote pour évaluer le potentiel de revenus pouvant être généré par de tels services dans le futur ».

Dans un contexte de multiplication des applications mobiles culturelles, notamment gratuites, le British Museum saura-t-il rendre ses contenus suffisamment attractifs pour faire de son activité d’édition numérique un nouvel générateur de revenus? De son côté, la Tate, très en avance a déjà développé une quinzaine d’applications, gratuites ou payantes en fonction de ses partenariats.

Une application multi-usages

L’application mobile consacrée à Pompeii a été conçue non seulement une aide à la visite mais également comme un outil à utiliser depuis chez soi pour les publics qui ne pourraient pas se rendre à l’exposition. Par la richesse de ses contenus, l’application se veut également un parfait outil pour l’enseignement et entend ainsi toucher un maximum de profils.

Au-delà de la visite virtuelle, l’application a été enrichie de nombreux contenus aussi bien vidéos qu’audio :

Images de 250 objets  de l’exposition en haute résolution

- Commentaires audio du commissaire de l’exposition et d’historiens de renom

- Frise chronologique interactive reconstituant l’éruption du Vésuve

Vidéos thématiques sur la vie de la cité à l’époque

- Cartes animées

- Autres documents sur l’excavation des deux villes ensevelies et le montage de l’exposition

Paul Roberts, commissaire de l’exposition a présenté les contenus de l’application de cette manière : “Nous sommes heureux d’inviter les utilisateurs de tablettes et de smartphone à explorer les contenus de notre exposition. Des explications claires ainsi que des images détaillées d’objets remarquables offrent une superbe opportunité d’étudier l’histoire de ces citées dans le creux de la main”.

Pour compléter son offre multimédia autour de l’exposition,”Pompeii », le British Museum proposera également la diffusion, le 18 et 19 juin, d’une visite  en direct dans 250 salles de cinéma du Royaume-Uni. Les deux séances « Pompei  Live” (une pour le public scolaire et une pour le grand public) sont un autre moyen d’étendre la portée de cette exposition majeure et d’atteindre ainsi une large variété de publics.

Auteur: Marine Baudry

Date de première publication: 06/05/2013

SUR LE SITE DU CLIC:

Les expositions sur le grand écran

Les grandes expos britanniques vont déferler sur les grands écrans du monde !

Les ruines de Pompéi en 3D sur Google’s Street View

SUR LE WEB:

. « App Pompeii – Visiting museums via your phone » (BBC, 18/04/2013)

. « Are apps the future of the British Museum? » (econsultancy.com, 22/04/2013)