Avec sa nouvelle application ScopifyROM, le visiteur entre dans la peau d’un chercheur au Musée Royal de l’Ontario

Décoder des hiéroglyphes, explorer l’intérieur d’un squelette de dinosaure, c’est chose possible au Musée Royal de l’Ontario à Toronto, grâce à une application mobile qu’il vient de lancer: ScopifyROM.

ROM Scopify 

De nombreuses institutions muséales exploitent aujourd’hui les nouvelles technologies pour valoriser leurs collections et enrichir la découverte. Parmi ces technologies, la méthode des QR-Codes est  abondamment exploitée. Le principe est simple, il s’agit de scanner à l’aide d’un téléphone portable, un code-barre localisé près d’une œuvre, permettant ainsi d’accéder à un contenu enrichi.

rom appli scopify 2013_13541_3final_673Une technologie déjà bien installée, une application innovante

C’est cette même technique qui a été adoptée au Musée Royal de l’Ontario à Toronto, consacré à près de cinq disciplines : archéologie, paléontologie, minéralogie, zoologie et géologie. Si la technologie n’est pas innovante comme le rappelle Dan Rahimi, Vice-Président des programmes du Musée, son utilisation est, elle, bien nouvelle. Car l’application a été conçue pour permettre aux visiteurs d’observer et de découvrir les objets selon un point de vue rapproché.

Les concepteurs se sont attachés à privilégier la simplicité et l’interactivité des contenus, afin que l’application ne détache pas le visiteur de la découverte réelle et physique des objets.

Dans la peau d’un conservateur/chercheur

kensington Museum secrets poster“Vous êtes dans une belle institution et vous ne voulez pas passer toute votre visite, le regard rivé sur votre écran”, tel que l’affirme Lang, qui préside la société Kensington Communications,  conceptrice du projet.

L’entreprise s’était fait connaître auparavant comme productrice de la série documentaire “Les secrets de musées”, diffusée sur des chaînes d’histoire.

“Dans un sens, ScopifyROM reproduit le processus de recherche que nos conservateurs et chercheurs appliquent, lorsqu’ils étudient les objets, un processus bien difficile à transmettre aux visiteurs.”

Près d’une quinzaine d’objets au sein du musée sont ainsi dotés d’un QR-code, chaque QR-code donnant accès à deux ou trois différentes technologies pour plonger au plus près des objets.

Rayons X pour radiographier un chat momifié, décodeur pour comprendre des hiéroglyphes égyptiens, application pour animer un dinosaure… voilà quelqu’une des potentialités offertes par le ScopifyROM.

Entre information et jeu

Une longue réflexion a été menée pour déterminer quelle place respective donner au jeu et au contenu scientifique dans cette application. L’équilibre a ainsi été trouvé entre ces deux aspects. Cinq jeux sont proposés, une fois cinq QR-codes scannés.

Rom scopify users egypt djedma2xsm Rom scopify users children dodo-closer-up

“On peut y jouer n’importe où et non pas uniquement dans le musée. C’est fantastique, car cela permet aux gens d’explorer  et d’en apprendre davantage sur nos pièces, de jouer et d’avoir du bon temps.” conclut Rahimi.

Ce n’est pas la première fois que le musée utilise le multimédia pour rendre vivantes ses collections. Déjà en 2012, l’institution avait travaillé avec Meld Media pour lancer une application de réalité augmentée, en lien avec une exposition sur les dinosaures. Et plus récemment, en juillet 2013, le musée avait lancé un “game jam” devant déboucher sur la création d’un jeu.

rom_appli_scopify_promo resizL’Application gratuite ScopifyROM est disponible sur iOS et sur android, rendant accessible au plus grand nombre cette très belle application!

2 commentaire déjà publiés sur l’App Store:

AWESOME INTERACTIVE EXPERIENCE!

I have never seen my childs’ eyes so wide. It was ‘mind-blowing’ for her. We had such a great time using it at the ROM. If you are a big fan of the ROM, (like us), you’ll love the ROM with this app even more! And so simple to use. So much fun!

New age exp

Interactive and engaging! Makes the whole ROM exp more fun!

Site web de présentation de l’application

Trailer vidéo

Sources: Royal Ontario Museum, Techvibes.com, Metronews.ca, The Canadian Press

Rédaction: Laura Dubosc

Date de première publication: 26/11/2013

A LIRE SUR LE SITE DU CLIC FRANCE:

Le Royal Ontario Museum anime ses expositions gràce à un « game jam »

Laisser un commentaire