Avec le soutien de la société japonaise Softbank Robotics, Smithsonian « recrute » 25 robots « Pepper » médiateurs

A partir du printemps 2018, les visiteurs de certains musées de la Smithsonian Institution vont être accueillis par un robot d’1.2 m de haut et aux yeux larges appelé Pepper. 25 robots humanoïdes, d’origine française, sont déployés dans six espaces Smithsoniens, dans le cadre d’un programme expérimental visant à tester comment la technologie robotique peut améliorer les expériences des visiteurs et les offres éducatives.

Le réseau Smithsonian est le premier complexe muséal américain à « recruter » en masse des robots Pepper, afin de « détecter la proximité des personnes et de les engager dans une conversation ». Mais le robot Pepper, né en France en 2015, est déjà présent dans le hall de la Cité des Sciences de Paris depuis octobre 2016. (Lire l’article du CLIC France: À la Cité des Sciences et de l’Industrie, le robot japonais Pepper accueille désormais les visiteurs)

Ce programme pilote est lancé pour « aider la Smithsonian Institution à mieux comprendre comment une expérience interactive inédite comme Pepper peut aider à résoudre des problèmes communs dans ses musées et centres de recherche ».


Depuis le 24 avril 2018, le robot médiateur peut ainsi attirer des visiteurs dans des galeries moins fréquentées, encourager une implication des visiteurs plus profonde et personnalisée. susciter l’interaction entre le public et des œuvres d’art ou des objets, et donner aux médiateurs et aux éducateurs de nouveaux outils pour impliquer et divertir les visiteurs.

Des robots déployés dans 6 lieux

Les visiteurs qui cherchent à interagir avec Pepper trouveront le robot au Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine, au musée Hirshhorn et au jardin des sculptures, au Smithsonian Castle, au Musée national d’art africain et au Smithsonian Environmental Research Centre.

Mais les robots n’ont pas été « recrutés » pour un travail à temps plein. Afin d’observer la réaction et le comportement des visiteurs, ils sont déployés durant certaines tranches horaires.

. Au Smithsonian Castle

Les mardis et jeudis de 9 h à 15 h et les vendredis, samedis et dimanches de 10 h à 16 h

. Dans le Musée Hirshhorn et le jardin de sculptures

Les lundis, jeudis, vendredis et samedis, de 14h30 à 15h30

. Au Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine

Jeudi et dimanche de 11h à 12h et de 14h à 14h

. Au Musée national d’art africain

Les mardis de 10 h à 12 h, les mercredis de 14 h à 16 h, les jeudis de 10 h à midi, les samedis de 10 h à 11 h

. Et au Smithsonian Environmental Research Centre

Les mardis et vendredis, de 15 h à 16 h.

Des missions différentes en fonction des lieux d’implantation

Les robots déployés dans les 6 lieux se sont vus confier des missions différentes.

. Au Musée National d’Art Africain, Pepper traduira des phrases Kiswahilli dans l’exposition « World on the Horizon ».

. Les galeries du Hirshhorn Museum et du Sculpture Garden accueilleront des Peppers programmés pour augmenter l’interaction entre les visiteurs et les guides, tandis que l’espace éducatif pour enfants ARTLAB + utilisera les robots pour enseigner aux étudiants le codage et l’ingénierie logicielle.

. Pendant ce temps au Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine, Pepper aidera à attirer et à orienter les visiteurs vers l’expérience de réalité virtuelle de Rosa Parks.

Un projet mécéné par le japonais Softbank

Les 25 robots Pepper ont été donnés au Smithsonian dans le cadre d’un « mécénat significatif » de Softbank Robotics, un leader mondial des robots humanoïdes. 

Si les robots Softbank sont largement utilisés dans les environnements éducatifs et commerciaux en Asie, ils n’ont que très récemment introduits aux États-Unis. Ils sont ainsi utilisés dans les aéroports, les centres commerciaux et les campus universitaires pour faciliter l’orientation et le service à la clientèle.

Comme l’explique Softbank Robotics: « Pepper peut répondre à des questions fréquemment posées ou raconter des histoires, en utilisant la voix et le geste ainsi qu’un écran tactile interactif. Pepper danse également, joue à des jeux et pose pour des selfies, offrant une expérience ludique qui attire souvent une foule ».

« Lorsque vous rencontrez Pepper, vous ne pouvez pas vous empêcher de sourire », a déclaré Rachel Goslins, directrice de l’Arts and Industry Building, qui dirige le programme« Nous sommes impatients d’expérimenter comment Pepper peut nous aider à soutenir les guides et les éducateurs dans le travail vital qu’ils accomplissent tout en offrant une expérience amusante et surprenante aux millions d’enfants et d’adultes qui nous visitent chaque année. »

« Nous avons vu comment la technologie de Pepper peut transformer complètement les expériences des consommateurs dans différents types d’environnements. En interagissant avec les visiteurs du musée et en fournissant des informations sur différentes expositions, Pepper aidera à guider leur expérience éducative à travers le Smithsonian qu’ils auraient autrement manqué « , a déclaré Steve Carlin, directeur de la stratégie de Softbank Robotics. « Nous sommes ravis de faire don de Pepper à des établissements du Smithsonian, et nous avons hâte de voir comment Pepper apporte un changement percutant à l’expérience du musée ».

Le projet devrait s’étendre à d’autres musées du Smithsonian, à des centres de recherche et à des espaces éducatifs dès l’été 2018.

Le public est invité à dialoguer avec Pepper et à partager son expérience sur les médias sociaux en utilisant #SmithsonianPepper.

https://www.si.edu/visit/pepper

SOURCE: Smithsonian Institution

Photos: Smithsonian Institution

Date de première publication: 26/04/2018

À la Cité des Sciences et de l’Industrie, le robot japonais Pepper accueille désormais les visiteurs

Robots et patrimoine: panorama des usages en France et dans le Monde (08/03/2018)

Le Musée National du Sport expérimente ses premières visites à distance grâce à un robot

Le CMN poursuit sa politique d’innovation numérique et d’accessibilité en expérimentant un dispositif robotique à la villa Kérylos

Guidés par un robot de télé présence, des élèves d’écoles découvrent le Louvre-Lens depuis leurs classes

Robots et drone au service des visiteurs au Musée d’Art moderne du Luxembourg

Laisser un commentaire