Quelques mois après sa réouverture, le musée d’histoire de Marseille propose dorénavant une application pour découvrir la ville à l’époque antique en réalité augmentée.

musée histoire marseille appli photo tablett

Le nouveau musée d’histoire de Marseille, ouvert depuis septembre 2013, a décidé de miser largement sur les technologies numériques. Son parcours vivant et attrayant permettait déjà de découvrir les 26 siècles d’existence de la plus ancienne ville de France grâce à 4000 pièces exposées et à une centaine de dispositifs multimédias. Son application reprend ce principe, en ayant la particularité de sortir des murs du musée pour s’intéresser à la ville de Marseille.

L’application Extension numérique, disponible gratuitement sur smartphone et tablette, permet à l’utilisateur de parcourir la cité phocéenne en superposant au paysage actuel celui de l’Antiquité grecque et romaine, grâce à la réalité augmentée. Ainsi apparaissent les vestiges de l’ancien dallage d’une rue romaine, qui témoignent que le tracé des rue est le même qu’au IVe siècle avant notre ère.

L’application est téléchargeable gratuitement sur l’AppStore et Google Play.

Laurent Védrine, Conservateur du musée, résume les deux objectifs du projet : «Tout d’abord une volonté d’aller au delà des murs du musée, ensuite, de permettre au plus grand nombre de découvrir le patrimoine important que représente la Voie Historique».

C’est sur cet axe, la plus ancienne rue de la ville, que s’appuie l’application.

Sortir les collections du musée

musée histoire marseille appli hp screen568x568Du port antique jusqu’au MuCEM, une dizaine d’étapes jalonnent la balade, enrichie de 130 ambiances sonores, comme celle du bruit d’un char roulant sur les pavés, et 140 interviews d’historiens.

Le visiteur part à la rencontre des grands sites historiques en suivant les dessins d’une tête antique marqués au sol, tout au long du parcours. Des panneaux explicatifs ponctuent également le chemin, avec des QR codes à flasher.

«Le but est de sortir les collections du musée, de les restituer dans leur paysage», explique Xavier Corré, assistant principal de conservation du patrimoine.

En pointant sa tablette ou son smarphone vers le port, le promeneur aperçoit des vestiges portuaires in situ et des épaves grecques ou romaines provenant des collections du musée d’histoire. Pour autant, le visiteur ne doit pas garder les yeux rivés sur son écran.

L’idée est donc de partir du réel puis d’obtenir la réalité augmentée. Pour plus d’informations, des champs supplémentaires peuvent être déverrouillés et permettre au touriste d’aller plus loin dans l’exploration.

Alain Dupuy, l’auteur scénographe de l’application, souligne : «L’ambition technologique permet d’arriver à un but, celui de l’émotion du public […]. Le fait que l’application soit utilisable sur place, d’avoir l’impression de marcher sur les vestiges ou les ruines, puis l’abondance de détails favorisent l’immersion dans une époque particulière.»

musée histoire marseille carte-interactive

Cartes interactives et frise chronologique

Extension numérique fait également l’objet d’un site internet très richement documenté, avec notamment des cartes interactives et une frise chronologique

Grâce à ce site web, le musée d’Histoire s’étend même au-delà de sa nouvelle façade en verre en restituant à ses collections le contexte urbain de la Voie Historique commenté par les acteurs de l’Histoire et recréé en 3D pour différentes époques.

. La carte interactive permet de naviguer dans une représentation modélisée de la Voie Historique de Marseille et de ses abords immédiats. Elle pointe vers une série de dix étapes qui sont autant de jalons pour découvrir le passé et le patrimoine de cette artère si importante dans l’histoire de Marseille.

. La frise chronologique interactive replace une partie des œuvres de la collection du musée dans leur contexte historique.

L’internaute peut ainsi découvrir cet espace vieux de 2600 ans ou préparer une visite in situ et l’expérience de réalité augmentée proposée avec l’application Extension numérique.

SOURCES: Musée Histoire de Marseille

Auteur: Carole Heulin

Date de première publication: 30/01/2014