Avec son nouveau jeu éducatif, le Royal Opera House continue de voir son avenir en 3D

Après avoir capté et diffusé certains de ses spectacles en 3D, après le lancement de son jeu sur mobile « The Show Must Go On » en novembre 2011, le Royal Opera House de Londres poursuit ses développements dans la 3D avec un jeu interactif éducatif présentant notamment le monument.

Le service éducation du Royal Opera House  s’est associé à Rezzable pour développer un outil ludo-éducatif proposant notamment une navigation en 3D, des mini-jeux en ligne et des vidéos. Cette nouvelle manière de sensibiliser les enfants et élèves à l’Opéra s’appuie sur la plateforme éducative «Quest History for the Classroom». 

Ces outils 3D interactifs développés par Rezzable sont utilisables par les classes qui visitent l’Opéra.

Contenus:

. 6 vidéo 3D de 3-4 minutes

. 4 jeux interactifs en 3D

. un outil CMS pour les équipes éducatives de l’Opéra permettant d’actualiser les contenus et d’obtenir et analyser les detours d’usages

 . une modélisation 3D du Royal Opera House de Covent Garden

Technologies utilisées: Unity3D Website: Drupal 7.x 3D Models: 3DS Max Video: Final Cut Pro, After Effects

Un jeu interactif sur iPhone et iPad 

En novembre 2011, le Royal Opera House avait déjà lancé un jeu en 3D « The Show Must Go On » sous la forme d’une application mobile payante distribuée sur l’App Store (iPad, iPhone and iPod Touch).

L’application propose plusieurs activités ludiques consacrées au site et aux productions Royal Opera et du Royal Ballet. L’application a été produite par Royal Opera House en partenariat avec Hide and Seek.

« The Show Must Go On » met le joueur dans le rôle d’un directeur de scène intrépide et luttant avec toutes les difficultés des coulisses. Les 5 modules de jeu portent notamment sur la lumière, les décors, les costumes et les chorégraphies. L’application s’appuie sur plusieurs chefs d’oeuvres de l’Opéra: « le mariage du Figaro », « carmen » et « le lac des cygnes ».

Lors de son lancement, Tony Hall, le directeur général du Royal Opera House a déclaré “cette application n’est peut être pas le graal mais un outil qui va nous permettre de toucher beaucoup de monde. Nous espérons que le jeu va amuser le public, notamment et surtout celui qui ne connait pas l’opéra et le ballet”.

« The Show Must Go On » est vendu sur iTunes au prix de 1,59 euros (1 euro pendant la semaine de lancement).

Site web du jeu.

Le Royal Opéra House était déjà présent sur iTunes de plusieurs manières:

. une application mobile permettant notamment la réservation et l’achat en ligne de sa place de spectacle, développée par Cloudtix

. plusieurs captations de concerts ou ballets, en partenariat avec le label EMI et en diffusion exclusive sur la plateforme d’Apple. Ces captations incluent notamment des performances de Simon Rattle, Herbert von Karajan et Elisabeth Schwarzkopf. « Chorus of the Royal Opera House » sur iTunes.

Des captations d’Opéra en 3D

Le Royal Opera House avait déjà mis un pied dans la 3D en proposant la captation en 3D de certains de ses opéras et leur diffusion sur grand écran.

En 2010 et 2011, l’Opéra de Londres s’est ainsi associé avec la société de technologie cinéma 3D, RealD, pour filmer deux représentations de « carmen », mis en scène par Francesca Zambello. Ces deux captations en public (prix des places entre £4 et £37.50) ont été assurées par la société de production britannique Principal Large Format. Cette captation d’un opéra en 3D fut une première mondiale. Le spectacle, qui fait l’objet d’une introduction vidéo par le metteur en scène et le directeur de l’opéra, a été diffusé en mars 2011 dans plus de 2 000 salles de cinéma réparties dans le monde (1,000 en Amérique du Nord, 500 à 600 en Europe et 400 en Asie et Australie). En France, la place de cinéma était vendue 22 euros (lunette incluse), pour 2H40 de spectacles.

Le Directeur du Royal Opera House a expliqué « l’idée de transformer l’opéra en une expérience cinéma 3D m’est venue lors d’une projection d’Avatar avec ma fille. Cette première coopération avec RealD a un potentiel de développement fort pour Royal Opera House Enterprises, non seulement pour générer des reevnus mais également pour augmenter le nombre de personnes qui aiment l’opéra   « .

 Une seconde expérience de captation 3D a porté sur « Madame Butterfly », en coproduction avec le Liceu, de Barcelone.

Le ROH déjà en version numérique

Le Royal Opera House est déjà largement présent sur les plateformes numériques.

Au délà de ses applications mobiles, l’Opéra propose un site web très complet mais exporte également ses contenus audios et vidéos via un service  podcast et vodcast développé, une chaîne Youtube proposant  déjà 255 vidéos ayant engendrées 4,2 millions de visionnages et une chaîne sur iTunes U offrant   une cinquantaine de séquences audio et vidéo.

Le ROH propose également un blog  et est présent sur tous les réseaux sociauxtwitter  avec 34 530 abonnés et facebook avec  60 832 « j’aime ».

A LIRE DANS LA PRESSE

. Royal Opera House launches iPhone and iPad game
The Guardian 10/11/11

. Royal Opera House to screen 3D Carmen

The Telegraph 6/12/10

Auteur: PY lochon

Un commentaire

  1. Pingback: De nouveaux instruments numériques à l’Opéra national de Paris

Laisser un commentaire