Au Musée National d’Art de Catalogne, GuidiGO présente la première application de visite utilisant la géolocalisation 3D intérieure Tango

A l’occasion du MWC 2016 (Mobile World Congress) de février 2016, la première application GuidiGO de visites guidées incluant la géolocalisation indoor 3D sans infrastructure « Project Tango » de Google, a été proposée en test à des experts technologiques, dans les galeries du Musée National d’Art de Catalogne, à Barcelone. Project Tango s’est vu décerner 3 « Best of » Awards à l’issue de ce congrès et de ce premier test.

GuidiGO_Tango_Directions-809x524

Le guidage des visiteurs est un enjeu clé pour les musées. Comme l’explique Guidigo: « entre la nécessité d’orienter les publics et le souci légitime de ne pas dénaturer la scénographie des expositions, il faut des trésors d’imagination pour éviter qu’une visite tourne au jeu de pistes ou à la course d’orientation. Ces dernières années, les dispositifs techniques se sont ainsi multipliés au côté des signalétiques traditionnelles : bornes WiFi, iBeacons… ».

Présentation du projet tango de Google et de l’application de visite:

GuidiGO a choisi d’explorer une voie différente en rendant son application compatible avec « Project Tango », une technologie développée par Google et qui offre un avantage incomparable, elle fonctionne sans aucune infrastructure. Cette forme de géolocalisation ne nécessite plus de connexion Internet, de Wifi, de bornes bluetooth, de signal GPS, ces installations techniques sont remplacées par une autre technologie, la modélisation 3D.

David Lerman, CEO de GuidiGO, explique ce nouveau dispositif: « La tablette Project Tango est bardée de capteurs détectant le mouvement, la distance, la profondeur. En amont, elle réalise une carte 3D de l’aménagement intérieur du musée en scannant les murs, les cloisons, le mobilier d’exposition… Elle reconnaît ensuite ces éléments et permet au visiteur d’être localisé en permanence, sans connexion d’aucune sorte ».

GuidiGO_Tango_Map_View-1024x663

Non seulement le visiteur sait précisément où il se trouve, mais il peut aussi se laisser guider jusqu’à une oeuvre en suivant le trajet qui apparaît au sol en réalité augmentée. Comme l’explique Guidigo, « il est désormais possible de géolocaliser et d’orienter les visiteurs avec une précision redoutable, et sans la moindre infrastructure. En suivant une ligne de points générée en réalité augmentée les visiteurs accédent sans effort aux étapes du parcours. L’application délivre ensuite le contenu multimédia relatif à chacune d’entre elles, ainsi que des contenus complémentaires notifiés en réalité augmentée ».

En permettant la géolocalisation, cette nouvelle forme d’application permettrait également l’enrichissement de la médiation.

« En plus de changer radicalement la donne en matière de localisation “indoor”, la capacité de Project Tango a reconnaître l’environnement de l’utilisateur ouvre la voie à de nombreuses applications en réalité augmentée. Au Musée National d’Art de Catalogne, nous avons ainsi pu présenter le décryptage d’une oeuvre en réalité augmentée. Au-dessus d’une toile de 10 mètres de long (“La Bataille de Tetuan”, de Mariano Fortuny), des marqueurs en 3D signalaient l’existence de contenu complémentaire venant éclairer différents détails de l’oeuvre ».

GuidiGO_Tango_AR-1024x663

Le CLIC France, n’ayant pas testé ce nouvel outil de médiation numérique, donne la parole à deux journalistes qui étaient présents au Musée National d’Art de Catalogne le 22 février 2016:

. Christofer Ciminelli, 01net.com: « La tablette Tango de Lenovo entre les mains, nous avons entamé la visite du célèbre musée catalan. L’un des atouts de Projet Tango est la reconnaissance de mouvement associée à la perception de la profondeur de champ. Ainsi, la zone ayant été mappée au préalable, la tablette a été capable de nous guider sans avoir à utiliser le GPS ou une autre technique de géolocalisation. Et il faut bien admettre que la solution est en cela très efficace. Aller d’un point à un autre est très facile, d’autant que l’écran affichait une ligne bleue en réalité augmentée qu’il suffisait de suivre pour arriver à bon port. A moins d’être à court de batterie, il devient ainsi très difficile de se perdre. Grâce au mapping, encore une fois, la tablette sait exactement où sont situées chacune des oeuvres du musée. Au fil de notre visite, la tablette nous a proposé d’aller plus loin dans l’exploration de certaines d’entre elles. Face à La Bataille de Tétouan de Marià Fortuny, des pastilles affichées en réalité augmentée nous proposaient d’en savoir plus sur des aspects spécifiques du tableau. Au clic sur ces pastilles apparaissent alors à l’écran un zoom sur la zone concernée ainsi qu’une explication au format texte. (article sur le site 01net.com)

. Alex Colon, PC Mag: « Ce qui est cool dans cette application est qu’une fois que la carte est générée, vous pouvez facilement trouver votre chemin partout dans le musée en suivant simplement votre écran. Vous voulez voir une oeuvre d’art ? Sélectionnez-la dans l’application, et vous recevrez une vue de la salle où vous êtes sur l’écran de votre téléphone. Dirigez ensuite l’appareil photo vers le sol, et des points bleus apparaissent en temps réel sur l’image pour vous montrer exactement le chemin que vous devez prendre. C’est comme un GPS intérieur. Nous avons utilisé l’application pour suivre la piste vers notre premier tableau, et l’application a affiché un marqueur à l’ écran lorsque nous sommes arrivés. Et l’expérience ne s’est pas arrêtée là. En tenant la tablette devant la toile, l’écran a pu révéler un certain nombre de cercles sur l’image de l’oeuvre. En appuyant sur ces cercles, nous avons pu obtenir des informations  détaillées sur l’œuvre elle. (article sur le site pcmag.com)

3 trophées MWC

A l’issue du MWC 2016 (Mobile World Congress) à Barcelone, la presse spécialisée a décerné ses “Best of”, trophées récompensant les technologies les plus innovantes. Dans les catégories “Cool Tech”, “Most Promising Technology” et “Best New Mobile Technology”, 3 trophées ont été remportés par « Project Tango » de Google, pour souligner son caractères très innovant dans l’univers de la réalité augmentée et de la localisation en intérieur.

“BEST OF MWC 2016” décernés à Project Tango :
Tom’s Guide : Cool Tech
Slash Gear : Most Promising Technology
Chip Chick : Best New Mobile Technology

Un potentiel mais également des contraintes et limites

Si cette possibilité nouvelle de géolocaliser un utilisateur sans l’aide du GPS semble plutôt impressionnante, elle n’est pas sans contrainte et limites.

. Au préalable, il faut obligatoirement cartographier l’espace. Guidigo a expliqué qu’il ne lui a « fallu qu’une heure pour cartographier l’aile du musée qui a fait l’objet de cette démo ». Mais c’était un espace assez réduit, de quelques centaines de mètres carrés. Selon Guidigo: « Cette opération de cartographie ne s’effectue qu’une seule fois, à moins de changements importants apportés à la scénographie ; il faudrait alors repasser par cette phase de mapping. Le musée doit positionner les oeuvres sur un plan, via le backoffice de l’application GuidiGO. L’application utilise ensuite ce plan comme référence pour situer chaque oeuvre dans la réalité ».

. tango ne fonctionne que sur un terminal Android.

Comme l’explique également Christofer Ciminelli, « pour l’heure, Tango n’en est qu’au stade expérimental, et de l’aveu même de Google, il reste encore pas mal d’aspects à améliorer. La démo de Barcelone ne pouvait être réalisée que par petits groupes, Tango ayant encore du mal à gérer les foules. Forcément, plus la scène est encombrée, moins ses capteurs sont capables de discerner ses différentes strates, et ainsi se situer dans l’espace ».

Au delà des musées et lieux de patrimoine, la technologie Tango devraient très rapidement séduire les grandes enseignes et gestionnaires de centres commerciaux. On peut imaginer une application permettant d’indiquer aux clients où trouver le magasin de leur marque dans un grand magasin par exemple et de consulter le stock disponible sur un article spécifique à l’aide de son smartphone.

Le fabricant chinois de smartphone et tablettes Lenovo annonce qu’il devrait lancer des produits auprès du grand public des l’été 2016. Les développeurs pourront utiliser le kit de développement, vendu autour de 500 dollars sur le site du projet (qui est en rupture de stock actuellement).

Autres articles dans la presse technologique:

Tom’s Guide: « How Google’s Project Tango Won Me Over with AR and Art »

Lenovo: « How Project Tango Will Change the Way You Use Your Phone »

Digital Trends: « Touring a museum with Project Tango is an empowering glimpse into the future »

CNET: « Project Tango could come to a museum near you »

SOURCES: Guidigo, Google, 01net.com, pcmag.com

Date de première publication: 03/03/2016

Guidigo est membre associé du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Avec un circuit géolocalisé sur tablette et un centre d’interprétation très numérique, Biotopia aide à comprendre la faune et la flore du littoral vendéen

La nouvelle application du musée de la Légion d’Honneur (San Francisco) inclut la technologie de géolocalisation indoor d’Apple

Le Musée Solomon R. Guggenheim de NYC ajoute la géolocalisation iBeacon à son application mobile guide de visite

Le Mundaneum de Mons se dévoile sur tablette avec un serious game gélocalisé

.Le Mundaneum de Mons se dévoile sur tablette avec un serious game gélocalisé

Le British Museum présente son nouveau guide multimédia avec des contenus enrichis et la géolocalisation Google Maps

La Galerie nationale de Singapour et Accenture lancent l’application mobile Explorer Gallery, incluant la géolocalisation iBeacon

Le Musée des beaux-arts de San Francisco intègre la technologie de géolocalisation indoor d’Apple dans sa nouvelle application Young Museum

Laisser un commentaire