La ville de Bayeux se visite en réalité augmentée avec l’application mobile AURA et l’artiste Justine Emard

Le samedi 21 avril 2018, le Radar, espace d’art actuel de Bayeux, lance AURA (Augmented Reality Artworks), une nouvelle application proposant une visite en réalité augmentée de six façades de la ville. Les Bayeusains et visiteurs d’un jour pourront apprécier, à travers leur smartphone, les oeuvres créées spécialement pour l’occasion par l’artiste Justine Emard.

Muni de son smartphone ou de sa tablette, le visiteur localise les œuvres du parcours à l’aide d’un plan, il « scanne » ensuite le QR code de la façade afin de découvrir l’oeuvre imaginée pour le lieu.

Le projet a été initié par l’espace d’art actuel Le Radar et développé par la jeune entreprise normande Pristimantis, qui œuvre à la mise en valeur du patrimoine culturel et historique par le biais d’outils technoliques innovants, en collaboration avec Justine Emard, première artiste invitée à imaginer des œuvres pour le parcours.

Le parcours numérique dans la ville prolonge l’exposition « apparent worlds/mondes apparents » de Justine Emard au Radar, du 21 avril au 27 mai 2018.

Justice Emard, une artiste numérique 

Justine Emard est la première artiste invitée pour le projet AURA. Cette jeune artiste française articule son travail autour de la recherche de nouveaux médiums. En 2012, elle a réalisé sa première oeuvre en réalité augmentée.

« La réalité augmentée offre la possibilité de faire naître l’invisible, de donner la vie à des objets qui apparaissent sous nos yeux. C’est l’occasion de jouer sur deux réalités parallèles qui coexistent à travers cet outil » explique l’artiste.

Le projet AURA offre une nouvelle façon de découvrir la ville de Bayeux. Très ancré dans la réalité, il va permettre aux visiteurs de s’attacher à l’architecture de la ville tout en les initiant au travail de Justine Emard.

Justine Emard a bénéficié d’une résidence d’un mois pour le projet AURA. Ce temps de résidence s’est déroulée en deux temps, un premier séjour en janvier 2018 et un second en mars 2018.

AURA est un projet lié à l’imagination et à l’apparition. Pour l’occasion, l’artiste a eu envie de travailler sur des histoires parallèles. Elle a fait de nombreuses recherches, rencontres et photographies dans différents lieux de la région afin de préparer la réalisation des œuvres.

Comme l’explique le site web du Radar: « Justine Emard « faire parler» les murs de la ville et a réalisé des recherches plus précises sur la «mémoire des murs». Elle a découvert de très prêt les graffitis de la Cathédrale qui témoignent d’un acte spontané de création, d’un besoin de représenter une trace du réel, de laisser sa marque dans la pierre. Tous ces procédés, ces recherches combinées l’ont aidée à la création des œuvres. Celles-ci sont in situ, elles s’imprègnent du contexte. L’environnement est essentiel dans la manière que l’on aura de les appréhender. Toutefois, le statut de l’oeuvre est unique et a ceci de singulier qu’il permet de se projeter dans un imaginaire ».

Co-création avec des étudiants

Un workshop avec les élèves de l’école municipale des Beaux-arts de Bayeux a également été organisé, au cours duquel les adolescents ont pu intervenir sur l’une des six façades.

Les élèves ont été invités à imaginer un petit film d’animation, réalisé par le biais de leur mobile, qui sera visible sur la façade d’un bâtiment situé allée de l’Orangerie.

Une nouvelle façon de découvrir la ville

AURA est destinée à tous les publics. Le parcours qu’elle propose constitue un prolongement de l’espace de l’expostion permanente du Radar.

Pour accéder à ce parcours original, le visiteur scanne le QR code qui se trouve à deux endroits de la ville, au moulin rue de Nesmond et sur la façade du Radar.

 

L’application propose alors un plan que le visiteur doit suivre. Ce plan guide le visiteur à travers six façades de la ville sur lesquelles sont visibles les œuvres, uniquement via l’appareil.

Le parcours dure environ 45 minutes, et est proposé en français et en anglais.

AURA est téléchargeable gratuitement sur smartphones et tablettes. Pour les visiteurs n’ayant ni smartphone ni tablette, le Radar et l’office du tourisme de Bayeux leur en prêtent un.

L’application propose également d’autres outils tels que la biographie de l’artiste, des informations sur les œuvres et la possibilité de prendre en photo les œuvres et de les diffuser sur les réseaux sociaux.

AURA sera disponible sur App Store et Google Play Store du 21 avril au 27 mai 2018.

Site de l’artiste : http://justineemard.com/

LANCEMENT de l’application le 21 avril 2018 à 14H30. Un parcours guidé est proposé de 16h à 18h.

Le 19 mai 2018, à 14h, 16h et 17h30, dans le cadre de la Nuit européenne des musées: visites du parcours AURA. Tablettes et smartphones requis. Parcours soumis aux conditions météorologiques. Gratuit, sur réservation.

SOURCE: Le Radar

Photos: Le Radar

Date de première publication: 20/04/2018

La Tapisserie de Bayeux revient à la cathédrale en version numérique et en vidéo mapping

. Le Mémorial de Caen offre un survol immersif en réalité virtuelle de la Normandie et de ses sites historiques

J-M Levesque (Musée de Normandie): « Le numérique est aussi naturel au musée qu’il l’est à l’ensemble des pratiques culturelles dans la société »

Laisser un commentaire