La bibliothèque de Boston s’associe à la plateforme Internet Archive pour numériser et mettre sa collection de 200 000 vinyles en ligne

Le 11 octobre 2017, la Boston Public Library a annoncé son intention de numériser et mettre en ligne, en accès libre, sa collection de 200 000 vinyles. L’institution s’associe à la plateforme The Internet Archive pour mener cet ambitieux projet.

boston-public-library-bates-hall

En partenariat avec la plateforme The Internet Archive, la bibliothèque publique a annoncé ce projet d’envergure, qui consiste à numériser et mettre en ligne 200 000 disques issues de ses archives sonores. Elle va ainsi rejoindre Great 78 Project, un projet qui vise à documenter toutes sortes de sons de 1898 à la fin des années 1950. Parmi les trésors de l’institution bostonienne, on pourra notamment retrouver les sons du premier enregistreur inventé par Thomas Edison qui n’ont jamais été mis à la disposition du public.

Le 11 octobre 2017, la bibliothèque publique de Boston a annoncé avoir approuvé le transfert de sa vaste collection d’archives sonores à la plateforme The Internet Archive, une bibliothèque numérique à but non lucratif offrant un accès permanent aux collections historiques pour les chercheurs, les historiens et le grand public. Ce projet permettra de cataloguer et de numériser une composante majeure de la collection d’archives sonores de la BPL, qui sera disponible gratuitement, lorsque les droits le permettront.

Boston Library Sound Archives-300x218

Une collection sonore unique

La collection d’archives sonores de la BPL contient la collection d’enregistrements sonores commerciaux de la Bibliothèque dans une variété de formats historiques, y compris les supports vinyls en 78 et 33 tours. La collection comprend de la musique populaire américaine de nombreux genres, y compris le classique, la pop, le rock, le jazz et l’opéra du début des années 1900 sur 78 tours aux années 1980 sur les disques 33 tours.

« Grâce à cette collaboration innovante, Internet Archive mettra en ligne des portions significatives de ces archives sonores et conduira ce projet de numérisation et de diffusion d’une manière que nous ne pourrions pas faire seule. Nous sommes ravis de voir cette collection historique être prise en charge et entretenue par nos partenaires de longue date » a déclaré David Leonard, président de la Boston Public Library.

« La Boston Public Library est une fois de plus un leader dans l’accès du public à ses trésors. Leurs archives sonores comprennent de la musique hillbilly, des fanfares anciennes et des enregistrements d’accordéon du tournant du siècle dernier, offrant un véritable portrait sonore de la façon dont l’Amérique a résonné il y a un siècle » s’est enthousiasmé Brewster Kahle, fondateur et bibliothécaire numérique d’Internet Archive« Chaque fois que je franchis les portes de BPL, je suis inspiré de lire ce qui est gravé au-dessus de l’entrée du batiment: » Free to All « . »

boston public library-hall free to all

The Great 78 Project

L’apport des enregistrements en 78 tours de la Sound Archives Collection de la BPL s’inscrit dans l’initiative plus vaste d’Internet Archive appelée The Great 78 Project. Cet effort communautaire vise à numériser les 3 millions d’enregistrements de 3 minutes publiés sur des disques 78 tours entre 1898 et les années 1950, afin de soutenir la préservation, la recherche et la découverte  de l’histoire des disques 78 tours. 

« Il est certain que la plupart des enregistrements historiques seront perdus » explique George Blood, un expert de renommée mondiale dans le domaine de la préservation audio« Ces 78 sont en train de disparaître progressivement et définitivement. Il est important que nous fassions ce travail en préservant ce que nous pouvons sauver, car il n’y aura pas de seconde chance. »

Bien que les enregistrements commercialement viables aient été restaurés ou remastérisés sur 33 tours ou CD, il existe une valeur de recherche significative dans les derniers exemplaires disponibles des rares disques et enregistrements à 78 tours. À ce jour, plus de 20 collections ont été sélectionnées par Internet Archive pour la préservation physique et numérique et l’accès de ses archives sonores. Identifiées par de nombreux collectionneurs bénévoles, ces nouvelles collections ont été sélectionnées, numérisées et conservées par  Internet Archive ,   en coopération avec George Blood LP et les Archives of Contemporary Music.

La bibliothèque publique de Boston a commencé à travailler avec Internet Archive en 2007, qui est l’un des deux partenaires numériques en résidence à la bibliothèque centrale de Copley Square. La plateforme The Internet Archive comprend des textes, des fichiers audio, des images animées et des logiciels, ainsi que des pages Web archivées, et fournit également des services spécialisés pour la lecture adaptative et l’accès à l’information pour les personnes aveugles et autres personnes handicapées. Internet Archive numérise actuellement des documents pour la bibliothèque publique de Boston, notamment la bibliothèque John Adams, l’une des collections les plus riches de la BPL.

À propos de BOSTON PUBLIC LIBRARY

La bibliothèque publique de Boston bpl.org possède une bibliothèque centrale, vingt-quatre annexes, un centre de cartes, une bibliothèque d’affaires et un site Web. Ses collections comprennent 14,9 millions de livres, 600 000 photographies, des dessins et gravures de Rembrandt, Dürer, Rowlandson, Goya, Daumier, Toulouse-Lautrec et 350 000 cartes anciennes. Elle abrite aussi un million de manuscrits. Fondée en 1848, la bibliothèque publique de Boston a été la première à offrir un service de bibliothèque publique en Amérique. Ce fut également la première grande bibliothèque municipale libre aux États-Unis, la première bibliothèque publique à prêter des livres, la première à avoir une annexe, et la première à avoir des espaces réservés aux enfants. Chaque année, la Boston Public Library accueille des millions de visiteurs et usagers. Tous ses programmes et expositions sont gratuits et ouverts au public. En 2008, la Bibliothèque publique de Boston a ouvert un compte Flickr pour mettre à disposition du public, gratuitement, un important fonds photographique.

À PROPOS D’ARCHIVES INTERNET

The Internet Archive est une bibliothèque numérique à but non lucratif fondée par Brewster Kahle en 1996 avec pour mission de fournir un accès universel à toutes les connaissances. L’organisation cherche à préserver le patrimoine culturel mondial et à fournir un accès ouvert à nos connaissances partagées à l’ère numérique. le travail d’historiens, d’érudits, de journalistes, d’étudiants, d’aveugles et de malvoyants, ainsi que du grand public. Les collections numériques d’Internet Archive comprennent plus de 35 pétaoctets de données: 300 milliards de pages Web et des millions d’images en mouvement, d’enregistrements audio, de concerts, de textes, de logiciels et de télévision. Chaque jour, un million de visiteurs utilisent ou contribuent aux archives, ce qui en fait l’un des 300 sites les plus populaires au monde. Internet Archive a créé de nouveaux modèles pour la conservation numérique en forgeant des alliances avec plus de 1 000 bibliothèques dans le monde.

SOURCES: Boston Public Library, The Internet Archive

Date de première publication: 15/10/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Avec le projet Ktiv, la Bibliothèque Nationale d’Israël numérise le patrimoine juif et le rend accessible à tous

Bibliothèques d’Orient, des patrimoines partagés en ligne à partir du 12 septembre 2017

Les Archives nationales Françaises optent pour l’ouverture et la gratuité des données

Six mois après le lancement de sa politique Open Access, le Met Museum renforce sa visibilité sur Wikipedia et conclu un nouvel accord avec Google

La Bibliothèque juive Ets Haim d’Amsterdam numérise et diffuse sa collection gratuitement

DOSSIER / Diffusion libre des publications des musées du monde, plus de 1 000 ouvrages disponibles (03/05/2017)

Lionel Maurel (S.I.Lex): « Le choix Open Access du Metropolitan Museum et les pathologies du domaine public »

Le Met diffuse en accès libre 375 000 reproductions des oeuvres de sa collection tombées dans le domaine public

Le musée Albert Kahn offre ses « archives de la Planète » en open content sur la toile

Emmanuelle Delmas-Glass (Yale Center for British Art) « Si les musées ne choisissent pas l’Open Content, ils deviendront invisibles et inutiles »

Le J. Paul Getty Trust ajoute 77 000 images à son programme Open Content

Laisser un commentaire