Le Quai d’Orsay lance sa « bibliothèque diplomatique numérique » en partenariat avec la Bnf / Gallica

Le 12 mars 2018, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères annonçait le lancement d’une « bibliothèque diplomatique numérique », réalisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (BnF). Créée dans le cadre d’une politique d’ouverture et de facilitation de l’accès du public aux archives, cette bibliothèque contribue à la valorisation du patrimoine numérique national.

Développée dans le cadre du dispositif « Gallica marque blanche », la « bibliothèque diplomatique numérique » est accessible à tous gratuitement et propose en ligne plusieurs milliers de documents patrimoniaux.

Elle permet d’accéder à plusieurs milliers de documents numérisés du ministère et de documents issus de « Gallica », sélectionnés pour leur intérêt patrimonial : histoire diplomatique, traités, accords et conventions, protectorats et mandats français, publications officielles étrangères et intergouvernementales.

Plus d’un millier de documents consultables

Ces milliers de documents sont désormais consultables et téléchargeables sur un site web dédié (bibliotheque-numerique.diplomatie.gouv.fr) oui via  le site web du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et de ses partenaires, a vu le jour en 1997 dans le but d’offrir à la consultation les premiers documents numérisés par la BnF. Elle s’est enrichie au fil des années et répertorie aujourd’hui plus de 3,5 millions de documents en accès libre.

Le lancement de la « bibliothèque diplomatique numérique » constitue le cinquième partenariat entre la BnF et une institution française. Gallica marque blanche a déjà généré plusieurs projets:

  • Numistral , la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg. Ouvert au public le 4 octobre 2013, Numistral constitue le pilote du dispositif « Gallica marque blanche » ;
  • La Grande Collecte, en 2014, vitrine de l’opération sur le centenaire de la grande guerre, pilotée par les Archives nationales et départementales ;
  • Rotomagus, la bibliothèque numérique de la ville de Rouen, en 2017, première réalisation Gallica marque blanche dans le cadre d’un partenariat avec une bibliothèque municipale ;
  • La Bibliothèque francophone numérique, opération de coopération internationale réalisée avec nos partenaires francophones du réseau RFN.

 

Bnf et Quai d’Orsay, une coopération renforcée

La « bibliothèque diplomatique numérique » s’inscrit dans le cadre d’une coopération plus large entre le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et la BnF.

Le Quai d’Orsay est un pôle documentaire associé de la BnF depuis 2009. Les Archives diplomatiques participent ainsi aux portails « Patrimoines partagés » de la BnF, qui donnent librement accès à des documents exceptionnels, témoins des interactions diplomatiques, culturelles, scientifiques et commerciales entre la France et le monde (heritage.bnf.fr). Cette coopération permet de donner librement accès à des documents témoins des interactions diplomatiques, culturelles, scientifiques et commerciales entre la France et le monde.

Depuis 2009, la bibliothèque du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) coopère activement avec la Bibliothèque nationale de France (BnF). Ce partenariat lui permet notamment de mettre en valeur ses collections par la participation à des programmes de numérisation. De 2009 à 2016, elle a confié aux chaînes de numérisation de la BnF 301 titres (soit 15 202 documents représentant 357 732 pages) en rapport avec l’histoire diplomatique, les relations internationales, les territoires sous mandat ou protectorat. Tombés dans le domaine public, ils viennent enrichir la bibliothèque numérique Gallica.

En octobre 2015, la BnF a proposé à la bibliothèque du MEAE de se lancer dans un nouveau partenariat numérique qui a pour objectif de faciliter la diffusion de son patrimoine numérisé auprès du grand public sur Internet à travers la constitution d’une bibliothèque numérique à son nom, paramétrée et personnalisée à ses couleurs. La bibliothèque du MEAE intègre ainsi le dispositif Gallica marque blanche qui est né de la volonté de la BnF de mutualiser les moyens mis à sa disposition pour le développement de Gallica et de faire bénéficier ses partenaires de son expertise dans le domaine des bibliothèques numériques. Chaque bibliothèque numérique en marque blanche a une URL qui lui est propre mais s’appuie sur un socle technique et fonctionnel commun à Gallica et hébergé par la BnF. La bibliothèque du MEAE qui ne disposait pas de plateforme de diffusion peut alors intégrer les documents qu’elle a elle-même numérisés dans les collections numériques nationales. Ainsi est née la « bibliothèque diplomatique numérique ».

Des documents rares

La BnF et ses partenaires français et étrangers sortent de leurs réserves ces documents uniques et les numérisent de manière à les rendre accessibles au public et à assurer de façon pérenne leur conservation.

Des milliers de pages manuscrites ou imprimées, des photographies, des estampes, des affiches et des cartes, témoignant ainsi des échanges diplomatiques entre la France et plusieurs pays, sont désormais consultables.

Conférence de lancement le 12 mars 2018

Au 12 mars 2018, la bibliothèque diplomatique numérique (BDN) totalise 2 641 titres (soit 162 123 documents). Elle regroupe non seulement les ouvrages confiés à la BnF pour être numérisés depuis 2009 mais aussi ceux que la bibliothèque du MEAE a fait reproduire par un prestataire extérieur (publications officielles étrangères). Elle compte surtout les documents sélectionnés dans Gallica qui sont conservés par la BnF ou ses bibliothèques partenaires (plus de 2000 titres).

Les documents apparaissent derrière huit ensembles documentaires :
• Histoire diplomatique
• Ministères des Affaires étrangères
• Des diplomates : formation, récits et portraits
• Documents diplomatiques
• Droit international
• Traités, accords et conventions
• Protectorats et mandat français
• Publications officielles et intergouvernementales

Actuellement, 4 500 nouveaux titres sont en cours d’indexation. Ils seront intégrés à la BDN dans le courant de l’année 2018. A terme, les manuscrits et certains documents précieux et fragiles de la bibliothèque du MEAE, numérisés par son atelier de reproduction, y figureront également.

La collection sera complétée au fil du temps.

Grâce à cette vitrine dématérialisée, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) a également pour objectif de faire découvrir aux chercheurs et aux étudiants qu’il souhaite inciter à venir dans les salles de lecture de ses centres d’archives à La Courneuve et à Nantes, le fonds patrimonial considérable de sa bibliothèque (500 000 volumes, 3000 titres de revues et de journaux).

Sources: Diplomatie.gouv, BnF

Date de première publication: 26/03/2018

La Bibliothèque nationale de France (BnF) est membre du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. À l’occasion des 20 ans de Gallica, la BNF lance de nouveaux services numériques

. Les Archives Nationales ouvrent une plateforme collaborative pour l’édition numérique des testaments de guerre des Poilus

. Pour ses 20 ans, Gallica ouvre ses pages à la vidéo et s’installe sur Instagram

Laisser un commentaire