Bloomberg Philanthropies verse à nouveau 17 M$ à des musées du monde pour soutenir leurs initiatives numériques

Bloomberg Philanthropies a annoncé le mardi 9 septembre 2014 qu’il allait augmenter ses subventions pour les projets numériques des institutions culturelles, en apportant 17 millions de dollars de plus pour des musées de New York et du monde. Ces nouveaux financements s’accompagnent de la création d’une nouvelle « marque » Bloomberg Connects, qui vient remplacer anciennement connu sous le nom Digital Engagement Initiative.

BloombergPhilanthropies

Les heureux bénéficiaires de ces fonds seront notamment l’American Museum of Natural History (NYC), le Smithsonian Cooper-Hewitt Design Museum (NYC), le San Francisco Museum of Modern Art, le Science Museum de Londres et le Singapour Gardens by the Bay. 

« Tout le monde devrait avoir la possibilité de découvrir tout ce que les arts ont à offrir, et la technologie peut aider à rendre cela possible en mettant tellement d’informations au bout de nos doigts. Chacune des institutions que nous soutenons utilise la technologie de différentes manières pour mobiliser, informer, et impliquer ses visiteurs et mettre ses ressources à tout moment à la disposition d’un plus grand nombre de personnes », a déclaré Michael Bloomberg, philanthrope et ancien maire de New York.

Ces nouveaux financement ne viennent pas seulement moderniser les guides multimédias mais également créer de nouvelles formes d’interaction avec les œuvres ou d’immersion dans les espaces.

Au Musée de Brooklyn, les employés pourront -via une application- répondre aux questions des visiteurs en temps réel lorsqu’ils se déplaceront à travers les galeries. À l’American Museum of Natural History, une nouvelle application offrira un aperçu des coulisses de la science. Au Smithsonian Cooper-Hewitt Design Museum, un stylo numérique permettra aux visiteurs d’obtenir des informations sur leurs objets préférés de la collection, et de créer leurs propres dessins.

Un stylo numérique au Smithsonian Cooper-Hewitt Design Museum

cooper hewitt penLe plus récent exemple de l’engagement culturel de Bloomberg porte sur le Smithsonian Cooper-Hewitt Design Museum, qui ré-ouvrira son bâtiment au public le 12 Décembre 2014, après 3 ans de travaux et avec 60% d’espace de galerie de plus et une expérience visiteurs réinventée.

Au nouveau Cooper-Hewitt, chaque visiteur se verra prêter un stylo interactif, un nouvel outil technologique en cours de développement et de tests par le musée et une équipe de partenaires.

Le stylo est destiné à transformer les visiteurs « en participants actifs et en véritables créateurs», a déclaré Jake Barton, dont l’agence numérique Local Projects accompagne le musée dans ses projets hightech. « Le visiteur devient un designer. C’est la grande idée. »

Les visiteurs seront en mesure d’utiliser le stylo interactif sur les cartels de leurs objets préférés, d’enregistrer ces informations sur leur compte personnel qu’ils pourront retrouver en ligne, à la maison après la visite, et la prochaine fois qu’ils viendront au musée. Quinze tables numériques ultra haute définition installées à travers le musée offriront aux visiteurs l’occasion d’explorer ces objets, et d’en créer de nouveaux. Un vase en céramique pourra également devenir un nouveau modèle de papier peint, projeté sur les murs d’une salle d’immersion.

Les stylos et les tables numériques permettront également aux visiteurs de naviguer dans les objets de la collection du musée qui ne sont pas présentés dans les galeries.

« Nous sommes en train de révolutionner l’expérience du musée. Nous avons créé un musée du 21ème siècle qui apportera la vie à nos collections et rendra le musée plus accessible que jamais. Notre stylo interactif permettra aux visiteurs de passer d »observateurs à participants, leur permettant de se plonger plus profondément dans nos collections et le processus de conception. Personne ne se rend compte que nous avons 210 000 objets », a déclaré Caroline Baumann, directeur de Cooper-Hewitt. «C’est une merveilleuse façon d’ouvrir nos murs. »

Le Science Museum  de Londres créé une nouvelle galerie des technologies de l’information

Dans sa nouvelle galerie consacrée à l’histoire des technologies de l’information et de la communication, le Musée des sciences utilisera des outils numériques interactifs révolutionnaires afin de redéfinir l’expérience du visiteur de musée. Ces nouveaux outils comprennent notamment des écrans interactifs, des contenus numériques innovants, des expériences immersives, une commande d’art numérique, des ressources d’apprentissage en ligne ainsi que des applications et un jeu.

«Notre nouvelle galerie célébrera la plupart des grandes innovations et inventions de la technologie de communication qui ont transformé la façon dont nous communiquons au cours des 200 dernières années», a déclaré Ian Blatchford , directeur du Musée des Sciences« Il est donc normal que nous utilisions la meilleure technologie numérique et interactive pour améliorer l’expérience de tous nos publics, tant au sein de la galerie que sur nos canaux en ligne. »

San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA) : rendre l’art plus accessible   

Dans le cadre de son l’expansion, SFMOMA  transforme son espace mais réinvente également sa stratégie numérique pour sa réouverture en 2016. SFMOMA mettra en œuvre de nouvelles technologies mobiles « pour faire tomber les barrières entre l’art, l’engagement et l’apprentissage ». Les nouveaux services comprennent des jeux multi-joueurs avec géolocalisation, des parcours thématiques à travers la ville, des activités d’apprentissage basés sur l’art pour les jeunes et les enseignants et des commandes d’art numérique. SFMOMA va également encourager la participation des visiteurs, en particulier dans son centre d’interprétation photographique, un nouvel espace innovant qui permettra aux visiteurs d’explorer cet art à travers des expériences interactives.

« Nous souhaitons utiliser la technologie pour créer un musée intelligent qui reflète l’innovation et la créativité de la Baie de San Francisco», explique le directeur SFMOMA Neal Benezra« Notre nouvelle plate-forme numérique deviendra le « cinquième mur » de nos galeries, un espace d’expérimentation aussi varié et provocateur que ce qui se passe entre les quatre murs traditionnels des musées. »

American Museum of Natural History NYC: une application pour révéler les coulisses des sciences

AMNH appAu Musée américain d’histoire naturelle, les développeurs travaillent sur une nouvelle version de son application « Explorer », lancée en 2010, et qui était la première application muséale à offrir la géolocalisation indoor. Le lancement de cette application est prévu vers la fin 2015.

Dans la nouvelle version, le musée d’histoire naturelle explore l’idée de permettre aux visiteurs d’utiliser un téléphone mobile pour interagir avec les contenus des expositions, créer des parcours personnalisé et réserver ses billets.

« La nouvelle application, Explorer 2.0, présentera également quelques-unes des découvertes faites dans les laboratoires scientifiques du musée », a déclaré Anne Canty, un porte-parole du musée. « Comme d’autres musées, le musée d’histoire naturelle souhaite utiliser son application pour toucher les visiteurs avant leur arrivée et rester en contact avec eux après leur départ », dit-elle.

Gardens by the Bay Singapour: connecter le monde naturel avec le virtuel

La nouvelle application mobile de Gardens by the Bay va ajouter une nouvelle dimension à l’expérience du visiteur de cette attraction horticole emblématique. Elle va intégrer le monde naturel au virtuel et exploiter la puissance de la technologie pour donner vie aux histoires de la nature. Elle embarquera les visiteurs dans un voyage à travers les jardins à l’aide de parcours et activités interactifs.

Le Dr Kiat W. Tan, Directeur de Gardens by the Bay déclare. « Avec cette application, nous espérons attirer les non-convertis en stimulant leur imagination grâce à l’utilisation d’écrans innovants, de programmes divertissants et de technologie implicante ».

Le Brooklyn réhabilite l’humain

L’initiative du Musée de Brooklyn joue la carte du paradoxe et adopte une approche inhabituelle qui réhabilite la relation humaine. L’application Question-réponse du Brooklyn Museum, qui sera lancée au printemps 2015, permettra aux visiteurs d’utiliser leurs appareils mobiles pour interroger des experts en temps réel. La technologie de localisation sera mise en œuvre dans tout le musée de sorte que l’emplacement d’un visiteur pourra être utilisé pour fournir des réponses pertinentes ainsi que lui recommander les objets à proximité.

Le musée va créer un pôle d’éducateurs chargés d’accueillir les visiteurs et de les inviter à télécharger l’application. Le musée compte installer des iPads dans des endroits fixes pour les visiteurs qui n’auront pas leurs propres appareils mobiles. Et le musée espère apprendre à partir des questions les plus fréquemment posées et incorporer certaines réponses dans les cartels.

«Grâce à cette initiative, le Brooklyn Museum va établir une nouvelle norme dans l’engagement des visiteurs par la création d’un musée dynamique qui s’appuie sur la technologie et notre expertise pour favoriser le dialogue entre le personnel du musée et tous nos visiteurs », a déclaré Arnold L. Lehman,  Directeur du Musée de Brooklyn.

Shelley Bernstein, directrice adjointe du musée, en charge de l’engagement et de la technologie numérique, a déclaré que « le but de ce projet est de rendre le musée plus sensibles, et de faire de la visite du musée une expérience moins intimidante. Vous pourrez être accueillis par la personne qui va répondre à vos questions. Littéralement, vous pourrez dire bonjour et au revoir en sortant. C’est très nous. »

Autant de lieux et autant de nouveaux outils à découvrir sur le site du Clic dans les mois qui viennent.

La Fondation Bloomberg Philanthropies sponsorise l’application mobile de la 31ème Biennale de São Paulo 

Le 3 septembre 2014, Bloomberg Philanthropies a annoncé être le sponsor de l’application (site web mobile) de la 31e Biennale de Sao Paulo, la deuxième plus grande foire d’art du monde qui se déroule du 6 Septembre au 8 Décembre 2014.

L’application Biennale fournit un guide complet des œuvres exposées et des artistes, informe les visiteurs de tous les événements et incite au dialogue avec le public par l’intégration des réseaux sociaux.

«Nous sommes ravis de travailler à nouveau avec la Biennale de Sao Paulo et de contribuer à créer une application innovante qui fournira un accès libre et facile à l’exposition. Ce projet nous permet de partager notre amour de la technologie et de l’art avec le public du Brésil», a déclaré Michael R. Bloomberg, fondateur de Bloomberg Philanthropies.

En plus de l’application, Bloomberg Philanthropies soutient le programme d’éducation de la Biennale, qui assure la formation des enseignants, des ateliers et des visites guidées et des ateliers et cours à distance. Bloomberg Philanthropies finance également les expositions itinérantes qui seront présentées dans 10 à 15 villes brésiliennes.

A signaler que la biennale propose un audioguide très complet avec de nombreux contenus accessibles via QR codes dans les stands mais également sur la plateforme soundcloud.

83 M$ déjà versés à des institutions culturelles depuis 1999

Depuis 1999, en y incluant les dernières subventions évoquées plus haut, la fondation philanthropique de M. Bloomberg a versé 83 M$ à des institutions artistiques à travers le monde.

Ce soutien aux développements numériques des institutions culturelles a démarré en 2000 avec la Tate britannique et de nouveaux outils pour transformer l’expérience du visiteur et encourager l’interaction, le débat et l’échange créatif au sein du musée et sur internet, Bloomberg Connects avait ainsi notamment financé les guides multimédias, les applications et la série de contenus vidéos hebdomadaires, TateShots.

En 2013 (Article du Clic France), la Fondation avait annoncé une subvention de 15 millions de dollars pour numériser et moderniser les audioguides de cinq institutions culturelles. Les bénéficiaires incluaient le MoMA, le Jardin botanique de New York et le Metropolitan Museum of Art, qui a lancé son application à la fin août 2014.

SOURCE: Bloomberg Philanthropies, Wall Street Journal

Date de première publication: 09/09/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Metropolitan Museum lance son application mobile gratuite pour les terminaux Apple

Le Metropolitan Museum lance la version application iPad de sa série « 82è et cinquième »

« Faites votre Tate! » : Bloomberg s’associe à nouveau à la Tate pour donner la parole aux visiteurs

Avec Audio+, le MoMA offre une première transformation numérique de son guide de visite

A l’occasion de l’expo James Turrell et avec le soutien de Bloomberg, Guggenheim lance une nouvelle version de son application mobile

La fondation Bloomberg verse 15 millions de dollars à 5 institutions culturelles pour déployer des applications mobiles

Laisser un commentaire