Avec le soutien d’un mécène, la BnF et la British Library s’associent pour numériser des manuscrits médiévaux

Un mécénat de La Fondation Polonsky, institution qui soutient des projets dans le domaine du patrimoine culturel, permet à la BnF et à la British Library de nouer un partenariat autour de la numérisation, du catalogage scientifique et de la valorisation scientifique de 800 manuscrits médiévaux datant du VIIIe au XIIIe siècle. Il s’agira d’une première coopération européenne dans le domaine des manuscrits.

benedictionnairebb_1

Les manuscrits ont été sélectionnés en fonction de leur intérêt artistique, historique ou littéraire ainsi que pour leur importance dans l’histoire des relations franco-anglaises au Moyen Âge, tels que les manuscrits normands.

Ils couvrent des domaines très variés et sont ainsi représentatifs de la production intellectuelle du haut Moyen Âge et de l’époque romane : manuscrits bibliques ou liturgiques, ainsi que des manuscrits de littérature antique, de théologie, d’histoire ou de science, pour la plupart enluminés avec parfois des peintures en pleine page. La diversité de leur provenance et de leur datation illustre les différents mouvements artistiques de l’enluminure, en Grande-Bretagne et en France.

« La réunion de deux collections médiévales d’excellence, à travers ce projet ambitieux de numérisation est l’expression d’une volonté partagée par la Bibliothèque nationale de France et la British Library de mettre à la portée de tous, grâce à notre expertise scientifique et technologique, des trésors inestimables. C’est un patrimoine commun que nous transmettons ensemble. » explique Laurence Engel, Présidente de la BnF.

unepolonsky

Intitulé « France-Angleterre, 700-1200 », ce projet englobe plusieurs opérations scientifiques, techniques, de restauration et de valorisation qui se dérouleront sur 30 mois.

Une fois numérisés, les manuscrits seront librement accessibles sur les bibliothèques numériques de la BnF (Gallica) et de la British Library (Digitised Manuscripts), puis sur deux portails créés spécifiquement pour le projet en 2018 : un portail axé autour de l’interopérabilité des documents selon la norme IIIF et un portail de valorisation pour le grand public.

Ce projet sera achevé fin 2018 et sera clôturé par une publication et un colloque, tandis qu’un film sur les manuscrits et leur numérisation assurera sa promotion.

Tout au long de la période qu’occupera ce projet, d’autres manifestations artistiques autour du haut Moyen Âge auront lieu : une exposition sur l’art mérovingien au musée de Cluny, à laquelle la BnF a apporté son aide (26 octobre 2016 – 13 février 2017), et une exposition sur les manuscrits anglo-saxons à la British Library, à l’automne 2018.

Sources : Gallica

Photos : Gallica

Date de première publication : 13/10/2016

a-lire-sur-le-site-du-clic

Les bibliothèques du Vatican et d’Oxford s’associent à un mécène pour numériser et diffuser leurs collections de manuscrits sacrés

C.Chemel (BnF): « Nous avons été bluffés par les outils numériques développés par DNP autour des globes numérisés en 3D »

La British Library numérise et met en ligne gratuitement 300 documents inédits d’auteurs britanniques du 20ème, dont Virginia Woolf et Georges Orwell

Laisser un commentaire