La British Library va mettre certains de ses globes historiques à disposition gratuite, pour une visualisation 3D en réalité augmentée

Le 16 mars 2020, la British Library a annoncé le lancement d’un ambitieux projet visant à rendre 30 globes historiques accessibles à tous via des expériences interactives et numériques. Cette expérience associant numérisation, modélisation 3D et réalité augmentée doit être mise à disposition du public le 26 mars 2020.

Travaillant aux côtés de la société de numérisation Cyreal au cours des deux dernières années, les spécialistes de l’imagerie de la bibliothèque ont développé un équipement sur mesure pour photographier et numériser les globes, qui forment l’un des sous-ensembles les plus beaux mais les plus fragiles de la vaste collection de globes de la British Library.

Les globes virtuels seront mis à disposition sur le site web de la British Library tout au long de 2020, pour une interaction et une exploration dans les détails, incluant une fonction de réalité augmentée.

Tom Harper, conservateur principal des cartes à la British Library, a déclaré : « La collection de cartes de la British Library est l’une des plus appréciées des chercheurs et des passionnés. Les globes sont des objets particulièrement énigmatiques avec un aperçu fascinant de l’histoire des sciences et de la société. Pourtant, ils peuvent être des objets remarquablement insaisissables qui sont difficiles à regarder, à étudier et à comprendre correctement. Pour la première fois, ce projet innovant met un certain nombre de nos globes les plus importants au-delà des salles de lecture et des galeries d’exposition de la British Library, à un public plus large et de manière plus imaginative que jamais. Nous sommes particulièrement enthousiasmés par la technique de numérisation que nous avons développée avec Cyreal pour ce projet, et les possibilités intéressantes qu’elle ouvre pour le reste de la collection de la British Library. »

Les sept premiers globes numériques devant être publiés le 26 mars 2020 sont:

. le premier globe miniature de poche, de 1679 par Joseph Moxon,

. la petite table globe terrestre de Willem Janszoon Blaeu de 1606,

. l’unique globe étoilé survivant de Thomas Tuttell, 1700,

. le globe terrestre de Johann Doppelmayr de 1728,

. le globe terrestre de 1730 de Richard Cushee avec son inclusion inhabituellement tardive de l’île de Californie

. le globe de Charles Price de 1715 contenant des annotations inhabituelles

. les globes de 1783 de Gabriel Wright et William Bardin.

Les globes dans la collection de la British Library

Globe terrestre chinois, dessiné et peint en 1623 par Manuel Dias et Nicolo Longobardi, SJ, probablement à Pékin. Cartes G.35. Copyright © British Library Board

Les globes historiques sont un élément peu connu et fascinant de la prestigieuse collection des cartes de la British Library, qui comprend environ 4 millions d’articles et inclue l’un des plus grands atlas du monde, le Klencke Atlas, qui a été numérisé en 2017.

Réalisés entre 1600 et 1950, ces globes terrestres et célestes représentent trois siècles de connaissances savantes occidentales concernant le monde et le cosmos. Cependant, en raison de leur nature fragile (causée en partie par les effets cumulatifs d’une utilisation répétée, ainsi que par leurs matériaux et leurs méthodes de fabrication), ces objets n’étaient jusqu’à présent pas aussi accessibles que d’autres types de cartes de la collection de la Bibliothèque.

Ces globes numériques seront disponibles sur le site Web de la British Library – www.bl.uk/collection-items – à partir du 26 mars 2020, via une plate-forme de visualisation qui comprend une fonction de réalité augmentée (disponible sur téléphone ou tablette via la plateforme Sketchfab).

 

« Cet accès en ligne permettra une interaction rapprochée sans précédent avec les globes de n’importe où dans le monde et signifie que pour la première fois, une variété de caractéristiques de surface auparavant illisibles sur les globes peuvent être lues » explique la British Library.

Pour marquer le lancement numérique des sept premiers globes, la British Library avait prévu d’organiser un événement le 26 mars 2020 (qui sera sans doute annulé en raison de la crise du coronavirus). L’événement Digital Globes: Préserver un monde fragile devait présenter cette nouvelle ressource innovante et les défis de la conservation et de la numérisation de ces objets historiques fragiles à travers une discussion avec l’équipe du projet et la conservatrice indépendante Sylvia Sumira.

Au sujet de la British Library

La British Library est la bibliothèque nationale du Royaume-Uni et l’une des plus grandes bibliothèques de recherche au monde. Elle fournit des services d’information aux communautés universitaires, commerciales, scientifiques et de recherche et offre un accès inégalé à la collection de recherche la plus vaste et la plus complète du monde. La collection de la Bibliothèque s’est développée sur 250 ans et dépasse 150 millions d’articles représentant tous les âges de la civilisation écrite et comprend des livres, des revues, des manuscrits, des cartes, des timbres, de la musique, des brevets, des photographies, des journaux et des enregistrements sonores dans toutes les langues écrites et parlées.

Chaque année, jusqu’à 10 millions de personnes visitent le site Web de la British Library –  www.bl.uk – sur lequel elles peuvent explorer jusqu’à 4 millions d’articles de collection numérisés et plus de 40 millions de pages.

SOURCE: British Library

PHOTOS: British Library

Date de première publication: 17/03/2020

C.Chemel (BnF): « Nous avons été bluffés par les outils numériques développés par DNP autour des globes numérisés en 3D »

La BNF bénéficie du mécénat de Dai Nippon Printing pour numériser en 3D 55 globes anciens

Le 21 novembre 2018, la BNF et la British Library publient deux portails dédiés aux manuscrits médiévaux

L’émission « Treasures of the British Library » revient pour une deuxième saison sur Sky Arts

Dès sa fermeture, l’Exposition « Harry Potter: a History of Magic » est proposée en version interactive sur Google Arts & Culture

Bibliothèque du Congrès: le philanthrope David Rubenstein donne 10 millions de dollars pour « réinventer » l’expérience des visiteurs

Le nouveau musée du Domaine royal de Marly propose une immersion dans la résidence intime de Louis XIV

Laisser un commentaire