Le British Museum renforce son partenariat avec Alibaba pour augmenter les ventes de produits dérivés sur Tmall, l’Amazon chinois

Le British Museum de Londres vient d’annoncer un nouvel accord avec Tmall, la principale place de marché en ligne B2C chinoise, appartenant au groupe Alibaba. Il permet d’élargir leur partenariat au-delà des ventes en ligne de produits dérivés pour inclure le marketing, le contenu localisé et les licences.

Ce nouvel accord apporte les droits de propriété intellectuelle sur les objets de la collection du British Museum, telle que la Pierre de Rosette, aux marques et aux distributeurs de la plateforme Tmall, et leur permet de les utiliser pour la conception de nouveaux produits dérivés destinés aux acheteurs chinois.

En outre, Tmall s’appuiera sur les informations recueillies auprès de plus de 600 millions de clients pour faire des recommandations au British Museum sur les catégories de produits ou les marques qu’il devrait cibler.

Musée anglais
Pages du magasin Tmall du British Museum

Ce partenariat contribuera ainsi à élargir le nombre croissant de marques partenaires du British Museum, parmi lesquelles le fabricant de smartphones Xiaomi et la marque ebook Kindle.

L’agent de licence chinois choisi par le musée, Alfilo Brands, a prévu que le total des ventes au détail des produits sous licence du musée atteindra 350 millions de RMB (51 millions de dollars) en 2018.

« Une partie importante de la mission du musée consiste à développer de nouveaux moyens de partager le British Museum avec le reste du monde », a déclaré le directeur commercial du British Museum, Roderick Buchanan, dans un communiqué. « Nous sommes donc ravis d’étendre notre travail avec Alfilo Brands et Tmall afin de faire connaître les merveilles du musée à des visiteurs de toute la Chine grâce à de nouvelles gammes de produits et à de nouvelles expériences de vente au détail ».

Le marché lucratif des produits dérivés de musées

Les produits dérivés des musées ont connu une forte dynamique de vente en Chine, due notamment à l’explosion du nombre de visiteurs de musées en Chine.

Selon les chiffres fournis par Alibaba, le nombre total d’utilisateurs ayant recherché «musée» sur les sites de commerce électronique d’Alibaba, Tmall et Taobao, entre janvier et octobre 2018 était 2,15 fois supérieur à celui de la même période en 2016. Près de 90% d’entre eux sont allés consulter une page présentant des produits dérivés de musées.

Les musées présents sur la plate-forme, y compris le British Museum, le palais d’été de Pékin, le musée du Palais (également connu sous le nom de Cité interdite) et le musée national de Chine, rassemblent près de 3 millions d’abonnés.

Une nuit au British Museum

Dans le cadre de leur collaboration marketing, le British Museum et Alibaba ont proposé à 10 acheteurs de Tmall une visite exclusive après les heures normales de travail le mercredi 12 décembre 2018, dans le cadre du nouveau programme expérimental de Tmall destiné aux consommateurs, intitulé «La nuit Miaowgic au musée».

Avant d’arriver au musée, ces 10 acheteurs venus de Chine ont visité Londres à bord d’un bus à impérial aux couleurs du British Museum, dans le cadre d’un programme conçu par le Tmall Club, le service de marketing expérientiel de la plate-forme.

Tmall a déclaré qu’il continuerait à offrir ces expériences de consommation, en ligne et hors ligne, notamment des visites guidées en direct de musées et de sites historiques, ainsi que des «classes ouvertes» animées par des leaders d’opinion clés sur l’histoire et le patrimoine culturel du monde.

Un partenariat noué dès 2016

En 2016, le British Museum a noué un premier partenariat avec Alifish, la plate-forme de licences en ligne d’Alibaba, afin de l’aider à développer un portefeuille de produits adapté au marché chinois.

Le 1er juillet 2018, il a ouvert un magasin phare sur Tmall, ce qui en faisait le premier musée international à le faire.

Son premier lot de produits s’est vendu en l’espace de 16 jours, « devenant si populaire qu’il a du reconstituer ses stocks plus de 30 fois en deux mois », a déclaré Tmall. (Lire l’article du CLIC France: 30 jours après son ouverture, la boutique en ligne chinoise du British Museum fait un tabac sur Tmall / Alibaba)

Aujourd’hui, le magasin British Museum de Tmall compte près de 360 ​​000 abonnés.

« Avec plus d’un million de marques sur Tmall et le vaste écosystème des autres outils commerciaux et médias de la galaxie Alibaba, il existe de nombreuses opportunités commerciales pour de développement de la propriété intellectuelle des musées en Chine », a déclaré Liu Bo, président de Tmall Marketing and Operations. « Ces opportunités couvrent des catégories de produits allant de l’ameublement et la beauté à l’alimentation et aux appareils électroniques ».

Musée anglais
Un sac sous vide inspiré d’un dessin de la collection du British Museum fabriqué par la marque locale Dr. Storage (c) Tmall

Ce produit est l’un des 20 nouveaux produits sous licence distribués exclusivement sur Tmall depuis le 20 décembre 2018. Ces nouveaux articles sont tous inspirés par quatre thèmes du British Museum: Pop Voyage, Égyptien électrique, Cérémonie grecque et Arts asiatiques.

« Tmall offre également un accès aux jeunes consommateurs chinois intéressés par les produits culturels et créatifs », a déclaré Liu. « Ces consommateurs sont non seulement passionnés par les produits, mais également par « les idées culturelles et conceptuelles à la base des produits. L’évolution des préférences des jeunes consommateurs en matière de consommation culturelle témoigne de la manière dont le commerce est de plus en plus lié à la consommation d’idées. »

SOURCE: Tmall

Photos: Tmall

Date de première publication: 22/12/2018

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le musée Van Gogh et Vans créent une collection de chaussures et vêtements haut de gamme, inspirés par Van Gogh

30 jours après son ouverture, la boutique en ligne chinoise du British Museum fait un tabac sur Tmall / Alibaba

Mardi 5 juin 2018 : Atelier #38 du CLIC France sur le thème : « Boutiques, e-commerce et produits dérivés dans un contexte patrimonial » / compte-rendu

Préservatif, lentille de contact et robe … le Rijksmuseum révèle les 10 finalistes de son Prix Rijksstudio 2017

Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Focus juridique #2: Les boutiques en ligne des musées et lieux de patrimoine

La boutique du Walker Museum vend des objets artistiques numériques et éphémères

Laisser un commentaire