Le Centre Pompidou dévoile sa première exposition en réalité virtuelle consacrée aux trois Bleus de Joan Miró

Le 23 juin 1961, Joan Miró exposait pour la première fois le triptyque Bleu I, Bleu II et Bleu III à la galerie Maeght de Paris. 59 ans plus tard, le Centre Pompidou célèbre cet anniversaire en consacrant sa première exposition en réalité virtuelle à ces trois Bleus, œuvres emblématiques de ses collections. Cette visite virtuelle, gratuite et accessible à tous, est disponible en français et en anglais depuis le site internet du Centre Pompidou sur smartphone, tablette ou ordinateur.

Depuis 2019, les trois Bleus de Miró font partie du parcours de visite #PompidouVIP, qui conduit le visiteur devant les plus grands chefs-d’œuvre des collections du Musée, les Very Important Pieces.

« L’exposition en réalité virtuelle « Joan Miró, Bleu I, Bleu II, Bleu III », offre une expérience immersive, une plongée dans l’univers onirique des Bleus, et dans la pratique artistique ouverte vers l’infini de Miró. Le travail scénographique, scientifique et de médiation, réalisé par les équipes du Centre Pompidou pour cette exposition virtuelle, a été mené avec la même expertise et exigence que pour une exposition visible sur les cimaises du Centre Pompidou » explique le Centre Pompidou dans un communiqué.

En se déplaçant virtuellement dans les espaces de l’exposition, l’utilisateur peut approfondir sa visite en accédant à des ressources documentaires, sur des pages extérieures à la visite VR, permettant de comprendre l’origine et l’impact du triptyque Bleu I, Bleu II et Bleu III dans l’histoire de l’art moderne et contemporain, et d’en découvrir une nouvelle lecture.

En raison de leur fragilité, les trois Bleus ne sont que très exceptionnellement prêtés par le Centre Pompidou à d’autres institutions. L’expérience #ExpoMiroVR offre donc l’opportunité à tous les publics de les approcher au plus près.

Miro parle de ses bleus

« J’ai mis beaucoup de temps à les faire. Pas à les peindre, mais à les méditer. Il m’a fallu un énorme effort, une très grande tension intérieure, pour arriver à un dépouillement voulu. L’étape préliminaire était d’ordre intellectuel… C’était comme avant la célébration d’un rite religieux, oui, comme une entrée dans les ordres. Vous savez comment les archers japonais se préparent aux compétitions ? Ils commencent par se mettre en état, expiration, aspiration, expiration – c’était la même chose pour moi. […] Je commençais par dessiner au fusain, avec beaucoup de précision (Je me mets toujours au travail très tôt le matin). L’après-midi, je regardais seulement ce que j’avais dessiné. Tout le reste de la journée, je me préparais intérieurement. Et
finalement, je me suis mis à peindre : d’abord le fond, tout bleu ; mais il ne s’agissait pas simplement de poser de la couleur, comme un peintre en bâtiment : tous les mouvements de la brosse, ceux du poignet, la respiration d’une main intervenaient aussi. “Parfaire” le fond me mettait en état pour continuer le reste. Ce combat m’a épuisé. Je n’ai rien peint depuis. Ces toiles sont l’aboutissement de tout ce que j’avais essayé de faire. » (dans Rosamond Bernier, « Propos de Joan Miró », L’Œil, n° 79-80, juillet-août 1961, p. 18)

  • Une nouvelle expérience numérique

Après le lancement de son jeu vidéo PRISM, en avril 2020, (Article du Clic France: Prisme7, le premier jeu vidéo du Centre Pompidou permet d’interagir avec 40 oeuvres de la collection) cette exposition s’inscrit dans le développement de l’offre numérique du Centre Pompidou, guidé par la volonté de rendre la culture accessible au plus grand nombre en s’appuyant sur les collections et les ressources du Musée.

« Avec #ExpoMiroVR, le Centre Pompidou poursuit sa démarche d’ouverture à l’innovation pour l’enrichissement de son offre numérique. L’expérimentation de ce type de technologie servira de base au Centre Pompidou pour proposer à ses visiteurs de nouvelles expériences immersives, à la frontière entre l’Art et le Numérique » explique le Centre Pompidou.

Identique à celle des jeux vidéo de 3D/VR, la technologie utilisée pour l’exposition virtuelle permet un déplacement totalement libre en 3DOF (Degree of Freedom), qui permet au visiteur de se mouvoir comme il le souhaite, sans être contraint par une visite d’exposition généralement limitée à des vues à 360°.

L’exposition virtuelle a été réalisée et conçue en partenariat avec WAOLab. Cette agence parisienne est spécialisée en numérisation 3D d’œuvres, d’objets et d’espaces dans les domaines de l’art, de la mode, de l’architecture, du design, du luxe et du cinéma ainsi que dans la reproduction et la restauration de pièces de collection grâce à l’impression 3D.

Les trois Bleus et le Centre Pompidou

De 1984 à 1993, il fallut pas moins de neuf années au Centre Pompidou pour parvenir à réunir les trois Bleus. Le premier à rejoindre la collection du Musée fut la peinture centrale du triptyque (le n° II) donné par la Menil Foundation en mémoire de Jean Ménil en 1984. Quatre ans plus tard, l’État français fit l’acquisition de Bleu III auprès de la Pierre Matisse Gallery, un an avant la mort du galeriste et la fermeture de sa galerie. Enfin, en 1993, Bleu I rejoignait les deux autres peintures. Il s’agissait d’un achat rendu possible grâce au concours du Fonds du patrimoine et à une souscription réunissant de grands mécènes. Cette acquisition se faisait en souvenir de Dominique Bozo, directeur du Musée national d’art moderne, puis président du Centre Pompidou, qui venait de disparaître. Le triptyque de 1961 était définitivement réuni, soit trente-deux ans après sa première exposition.

Les trois Bleus ne sont pas les seules œuvres de Miró présentées en permanence par le Centre Pompidou dont le fonds Miró est à la mesure de la place essentielle occupée par l’artiste dans l’histoire de l’art du 20e siècle. Constitué de pas moins de 148 numéros couvrant toute sa carrière, ce fonds comprend 24 peintures, 88 dessins ou collages, 28 estampes, 7 sculptures et une céramique, dont certains donnés par l’artiste lui même.

Informations pratiques
Exposition en réalité virtuelle « Joan Miró, Bleu I, Bleu II, Bleu III »
Lancement: le 23 juin 2020
Support: en accès libre et gratuit sur mobile, tablette et ordinateur
Disponible en français et en anglais
Lien: www.centrepompidou.fr/fr/lib/Exposition-Miro-VR
Hashtag : #ExpoMiroVR
Présentation du projet: www.centrepompidou.fr/lib/Exposition-Virtuelle-Miro

SOURCE: Centre Pompidou

PHOTOS: Centre Pompidou

Date de première publication: 24/06/2020

Le Centre Pompidou est membre du Clic France

Prisme7, le premier jeu vidéo du Centre Pompidou permet d’interagir avec 40 oeuvres de la collection

Covid-19 / Le mémorial de Verdun met en ligne une nouvelle visite virtuelle, en partie payante

Covid-19 / Faute de visiteurs réels, l’Egypte invite à découvrir ses plus beaux sites historiques en réalité virtuelle

“Chauvet : à l’aube de l’art”: une rencontre entre les premiers chefs d’œuvre de l’humanité et les nouvelles technologies

Avec « le Château est à vous », Versailles propose une visite virtuelle privée de l’ancienne demeure des rois

Laisser un commentaire