Chamarande à travers les âges : l’histoire du château se revit en réalité augmentée

Du 1er septembre au 4 novembre 2018 le domaine de Chamarande, en Essonne, propose une expérience de réalité augmentée inédite, réalisée par Realcast, pour découvrir l’histoire de la construction du domaine. 

Grâce à l’expérience « Chamarande à travers les âges » en réalité augmentée, conçue par la start up française Realcast, et les équipes de Chamarande, le visiteur se transforme en un véritable bâtisseur pour reconstituer les principales étapes de la construction du Domaine, château et jardin, du XVIIe siècle au XXIe siècle.

« la réalité augmentée est un nouvel outil de médiation ludique, immersif et instructif, qui renouvelle complètement l’expérience des visiteurs. » explique Aurélie Gros, Vice-présidente déléguée à la culture, au tourisme et à l’action internationale en Essonne

. Le concept 

Installé dans une galerie du château, le visiteur joue seul ou à plusieurs. Sa mission consistera à trouver les dates cachées à divers endroits dans la pièce pour replacer les éléments de construction autour de la maquette holographique du Domaine. François Miron, le premier propriétaire de l’actuel château, viendra en aide aux joueurs pour les aider à trouver les dates tout en racontant l’histoire du Domaine décomposée en différentes séquences interactives.

Équipé d’un casque HoloLens, un casque de réalité augmentée sous forme de lunettes de soleil dans lesquelles apparaît un environnement, des hologrammes en 3D ainsi que du son, l’expérience est complétée par celle du toucher. L’utilisateur dispose ainsi d’une poignée permettant d’attraper les éléments de construction et de les observer sur un temps de jeu d’environ 15 mn…

Un médiateur est présent pour aider les visiteurs à s’équiper et prendre en main cette technologie.

. Un projet expérimental 

Ce projet a été conçu à l’initiative de Realcast qui a contacté le domaine de Chamarand. Considéré comme expérimental, le dispositif permettra de recueillir l’avis des visiteurs pour l’améliorer, afin de proposer une expérience toujours plus ludique, immersive et intéressante.

Par ailleurs, le projet a reçu le soutien financier de BpiFrance et la région Île-de-France via le fonds Innov’Up.

Aurélie Gros, Vice-présidente déléguée à la culture, au tourisme et à l’action internationale en Essonne, indique que « l’expérience est une réussite et à reçu un excellent accueil du public. Outre le divertissement, l’immersion permet de découvrir le domaine dans son intégralité, ce qui facilite la visite par la suite. En devenant acteur, le visiteur mémorise mieux le contenu pédagogique qui lui est délivré ».

Le Conseil Départemental de l’Essonne ne compte pas s’arrêter là. Sa vice-présidente pense que « quatre autres sites départementaux pourraient complètement se prêter à cette expérimentation » : les domaines départementaux de Méréville et Montauger, la Maison-atelier Foujita et le Musée Français de la photographie.

« Avec le Domaine de Méréville notamment, nous pouvons très bien imaginer une expérience similaire avec la voix du Marquis de Laborde ou du paysagiste Hubert Robert qui guiderait les visiteurs à travers les fabriques de ce parc remarquable et emblématique des jardins anglo-chinois de la fin du XVIIIe siècle » imagine Aurélie Gros, dans une interview au site commentcamarche.com.

Information pratique :

  • Du 1er septembre au 4 novembre 2018
  • Le samedi et dimanche, de 13h-18
  • réservation sur place le jour même dès 13h ;
  • une expérience convenant aux enfants à partir de 10 ans
  • L’expérience est gratuite

SOURCE : Domaine de Chamarande, Realcast, Comment ca marche

DATE DE PREMIÈRE PUBLICATION : 07/10/2018

Une expérience de réalité mixte terrifiante et fantomatique à découvrir au Musée du Quai Branly

Le Musée de la civilisation de Québec propose une nouvelle application mobile incluant la réalité augmentée

Photographies, films et expériences immersives de réalité augmentée à couper le souffle : Anthropocène ouvre ses portes à Ottawa

Avec l’histopad, l’Airborne Museum offre une nouvelle expérience de visite en réalité augmentée

Grâce au logiciel de réalité augmentée ARKit, le Gardner Museum peut raccrocher ses chefs d’oeuvres volés

Laisser un commentaire