Le mardi 23 juin 2015, pour accompagner la commémoration des 500 ans du couronnement de François Ier, le domaine national de Chambord a lancé son nouvel un outil de visite «l’HistoPad Chambord», une tablette numérique qui permet au visiteur de redécouvrir, grâce à la réalité augmentée, le Chambord d’il y a cinq siècles.

histopad chambord

Après le Château de Guillaume Le Conquérant à Falaise en Normandie, Chambord est le second monument français à proposer un tel outil de médiation conçu par Histovery (anciennement Normandy Productions). Un outil destiné à permettre aux 760.000 touristes qui visitent Chambord chaque année de mieux comprendre l’histoire et de découvrir plus facilement les plus de 400 pièces du Château mais également ses 83 escaliers et ses 365 cheminées sculptées.

Comme l’annonce le Château de Chambord: « L’innovation technologique se met au service du patrimoine qui se vit et se transmet comme un patrimoine vivant. L’HistoPad à Chambord s’inscrit dans une démarche générale d’adaptation aux usages et nouvelles pratiques des visiteurs ».

« Grâce à un système de réalité augmentée, les touristes vivront une reconstitution virtuelle envoûtante imaginée par la société Histovery qui leur donnera les volumes des salles, le mobilier, la grandeur des cheminées et surtout le décor de l’époque », a expliqué au Figaro Yannick Mercoyrol, directeur de la programmation culturelle de Chambord.

Présentation vidéo de l’Histopad Chambord:

Immersion à l’époque de François Ier

Grâce à la technologie de la réalité augmentée, les visiteurs seront immergés dans un univers inédit, qui recrée l’atmosphère de Chambord d’il y a quelques 500 ans, à la fin du règne de François Ier (1539-1545). La tablette, un iPad mini, propose une expérience de visite à travers les salles emblématiques et les décors marquants de la Renaissance.

Reconstitution - Salle du Roi 1

Les décors mobiliers et textiles ont été spécifiquement reconstitués dans huit salles du château de Chambord sous la supervision historique d’un comité scientifique constitué de grands spécialistes de la période, et en collaboration avec le musée national de la Renaissance du château d’Ecouen. Les éléments de décor mobilier et textile en 3D et 2D viennent ainsi se superposer aux espaces réels pour une visite immersive, via l’histopad, à 360 degrés, du sol au plafond.

Présentation vidéo de l’Histopad de Chambord par le fondateur d’Histovery:

Une visite en 12 langues

Les services apportés par l’histopad ne s’arrête pas à la réalité augmentée. Les tablettes équipées de l’application proposent également :

. une version adaptée pour les guides.

Une version de l’Histopad sera tout spécialement adaptée pour les guides de Chambord. Contenant les applications classiques – sans la réalité augmentée, elle intégrera une banque d’images complémentaires pour une utilisation plus aidée des images lors d’ateliers ou de visites.

Reconstitution - Appartement Marguerite 2

. une visite multimédia « augmentée » de 20 espaces

L’HistoPad propose un complément d’information, sous forme de légendes, textes, sons, explications graphiques et animations pour les salles principales du château. Ces informations, d’intérêt esthétique, historique ou architectural, portent sur les collections du château. Elles permettent également de faire parler les oeuvres et d’en révéler les secrets. Près de 150 pièces de mobilier, objets d’art et éléments de décor sont ainsi présentés, et certains d’entre eux sont même reproduits en haute définition afin de permettre de zoomer et d’en découvrir les détails.

. une chasse aux trésors pours le jeune public

L’HistoPad propose au jeune public une application ludique sous forme d’une chasse au trésor au sein des pièces du château. En ouvrant les tiroirs, soulevant la vaisselle, les enfants doivent trouver des pièces d’or cachées dans les espaces reconstitués virtuellement par l’HistoPad.

Visite augmentée - Apparition du Chrisme

. l’orientation dans le Château avec la géolocalisation

Grâce au système de géolocalisation et à une centaine de balises, l’HistoPad situe le visiteur en temps réel sur le plan du château, repère quels espaces ont déjà été visités, ainsi que les salles qui restent à découvrir.

. une personnalisation de « Ma Visite » 

L’HistoPad permet à chaque visiteur de mémoriser son parcours, ses oeuvres et ses reconstitutions favorites tout au long de la visite. Un tableau de bord personnalisé permet ensuite d’y avoir accès à tout moment, de suivre son parcours, et de remplir le livre d’or. La possibilité de recevoir le compte-rendu de sa visite par mail sera possible avant la fin de l’année 2015.

Reconstitution - Salle du Roi 3

Pensé pour la famille et un large public de visiteurs touristes, l’HistoPad Chambord est proposé en douze langues (Français, Anglais, Espagnol, Chinois, Japonais, Italien, Russe, Néerlandais, Allemand, Portugais, Polonais, Coréen) afin d’être accessible à toutes les nationalités. L’Histopad pourra également intégrer de nouveaux contenus, afin de présenter les expositions temporaires de façon interactive.

Les fonctionnalités et contenus de l’HistoPad seront mis à jour 2 à 3 fois par an afin de prendre en compte les avancées technologiques, les découvertes scientifiques et les modifications muséographiques dans le château.

300 iPad mini HistoPad ont étémis en circulation, auxquels s’ajouteront 100 nouvelles tablettes d’ici l’été.

L’HistoPad Chambord est proposé à la location au tarif de 8€ pour une tablette, 20€ pour 3 tablettes et 6 pour les groupes.

#HistoPadChambord

Présentation vidéo de l’Histopad de Falaise:

Texte de présentation du projet (Auteur: Virginie Berdal)

SOURCES: Histovery (Normandy productions), Château de Chambord

Date de première publication: 24/06/2015

Normandy Productions est membre associé du Clic France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Plongée numérique au cœur du Moyen­-Age au Château de Falaise

Villa Cavrois restaurée: une visite enrichie par une application géolocalisée de réalité augmentée

L’application de réalité augmentée « Riot 1831  » ravive les flammes du château de Nottingham

Le musée d’Orsay et Orange s’associent pour faire vivre « l’atelier du peintre » de Courbet

En juin 2015, une application mobile racontera l’histoire de Montréal avec la réalité augmentée