Avec ses 400 HistoPad, le château d’Amboise offre à ses visiteurs un nouvel outil de médiation numérique

Depuis le 1er février 2019, les visiteurs du château royal d’Amboise sont équipés de l‘Histopad, nouveau support numérique de visite sur tablette. Le visiteur se voit offrir une véritable immersion dans l’Histoire du monument. Après Chambord, Blois, et Loches en janvier 2019, Histovery apporte son support numérique de visite à Amboise et l’inclus dans le droit d’entrée du château.  

« Renaissance », le château royal d’Amboise ne lésine pas sur les mots lorsqu’il annonce l’arrivée d’une nouvelle manière de découvrir son site et son histoire, l’Histopad.

Et c’est un projet ambitieux pour le monument. Le nouvel outil de médiation numérique est disponible en 12 langues et son usage est inclus dans le prix d’entrée. Le château dispose ainsi d’un stock de 400 tablettes fournies par le fabricant Huawei.

Depuis le vendredi 1er février 2019, tous les visiteurs en sont équipés. Ils peuvent donc évoluer au milieu de bâtiments disparus, assister aux modifications de l’aménagement du logis royal au fil du temps, retrouver avec surprise dans leur lieu d’origine des chefs d’œuvres aujourd’hui conservés dans les musées du monde entier et croiser enfin le chemin des souverains et des personnalités plus modestes qui ont fait l’Histoire.

Présentation vidéo de l’histopad d’Amboise:

Un an de travail

Il a fallu un an de travail à la société Histovery pour créer cet outil de visite augmentée et produire ses contenus, associant réalité augmentée et modélisation 3D. La société a donc créé en 3D un ensemble de décors et de scènes. Un comité scientifique composé d’historiens a validé chaque élément destiné à réincarner l’histoire.

La tablette numérique de réalité virtuelle transporte le visiteur 5 à 6 siècles en arrière, dans la salle des gardes du château d’Amboise telle qu’elle était habitée et décorée au XVème siècle, à l’époque de Charles VIII quand le chantier du château d’Amboise était en cours.

« Je rentre dans la salle des gardes et en portant mon HistoPad à hauteur des yeux, je superpose l’écran avec la réalité de la salle. Alors, je suis transporté au XVème siècle où je vois deux gardes près de la cheminée. Si je clique sur la petite icône située sur l’image, l’un d’eux écrit sur un laisser-passer. Autour de lui s’agite une flamme dans une lanterne. La scène est saisissante de vérité » raconte Bruno De Sa Moreira, l’un des 2 concepteurs de l’histopad.

La vie quotidienne au XVème siècle a été reconstituée et est présentée sur la tablette numérique dans six parties du chateau d’Amboise. 

Grâce aux reconstitutions 3D et à la Réalité Augmentée, l’ameublement de certaines pièces a pu être ré-imaginé à deux périodes de la Renaissance :

. en 1495, alors que les «gentilshommes de la garde » du roi Charles VIII reviennent victorieux de l’expédition de Naples,

. et en 1518, au début du règne du jeune François Ier.

Des perspectives fixes ont également été ré-imaginées. Elles redonnent vie à des paysages tels que les jardins créés au début du XVIe siècle sur le modèle de jardins napolitains, à la collégiale Saint-Florentin qui abritait la sépulture de Léonard de Vinci, ou encore au port d’Amboise en 1495, où sont préparées les pierres de tuffeau nécessaires au chantier du château.

Reportage sur le site lanouvellerepublique.fr:

Sur l’écran de la tablette, apparaissent des décors, des meubles, des pièces tels qu’ils existaient à la Renaissance. Le visiteur, muni de son « Histopad », scanne des médaillons répartis dans le château au fil de la visite et des décors et déclenche des explications historiques par des personnages de l’époque. Le visiteur peut également orienter sa tablette dans toutes les directions et visiter en pièce la pièce remeublée.

Certaines scènes intègrent des points sur lesquels on peut cliquer pour obtenir des informations supplémentaires sur un objet ou un élément de décor.

Un petit plus est proposé aux visiteurs, aux jeunes en particulier, avec une chasse aux trésors interactive.

A Loches comme à Amboise, en fin de parcours, le visiteur est invité à répondre sur la tablette à quelques questions et à donner son avis sur la visite. Il peut même se faire un « selfie » en choisissant un des personnages proposés (prisonnier, chevalier, courtisan, etc) et recevoir la photographie dans sa boite mail.

Un outil pour les guides

Le nouvel outil de médiation individuelle représente également un plus pour les guides qui disposent de leur tablette pour illustrer leurs propos. Le château d’Amboise va d’ailleurs former à cet outil plusieurs dizaines de guides extérieurs.

L’histopad est également un outil au service du monument pour analyser les comportement des ses visiteurs. En effet, chaque soir, les données anonymes concernant l’utilisation de chaque tablette sont collectées. Cela permet notamment de savoir dans quelles pièces le visiteur a passé le plus de temps ; sur quelle scène, quel objet, il a cliqué, etc.

Cette collecte de données permettra d’adapter la visite et ses contenus. Le Château et Histovery comptent bien enrichir l’outil et ajouter de nouvelles pièces et de nouveaux décors. Il y a de la marge puisque qu’à son apogée, le château comptait 274 pièces et qu’il n’en reste que 30 %.

La salle des gardes du Château d’Amboise: 

Un outil de médiation inclus dans le prix d’entrée au château

Comme pour Loches, Chambord, Blois, mais aussi le palais des Papes d’Avignon, la force de l’histopad est d’être proposé gratuitement à tous les visiteurs et d’inclure la location du terminal dans le prix d’entrée. Un moyen d’accélérer l’appropriation de l’outil par le visiteur et de faire remonter plus rapidement des recettes à la société Histovery, qui investit largement dans la production des contenus et l’achat des 400 tablettes qui équipent aujourd’hui le château d’Amboise.

Sur le même modèle, le 15 avril 2019, la forteresse royale de Chinon proposera aux visiteurs ces tablettes numériques sans supplément de prix.

L’HistoPad équipera alors 12 monuments et sites en France.

SOURCES: Histovery, chateau-amboise.com, lanouvellerepublique.fr, francebleu.fr,

Photos: Histovery

Date de première publication: 05/02/2019

Histovery est membre du CLIC France

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Avec l’histopad et la réalité virtuelle, le Château de Blois ouvre une saison estivale très numérique

Avec l’histopad, l’Airborne Museum offre une nouvelle expérience de visite en réalité augmentée

La ville d’Avignon, Avignon Tourisme et Histovery mettent à disposition 1 200 HistoPad au Palais des Papes

A l’occasion de Vivatech, Histovery présente son projet Expopad consacré à Chambord et confirme l’arrivée de l’histopad au Palais des Papes d’Avignon

Avec l’HistoPad, la Conciergerie propose une visite immersive et un nouveau parcours révolutionnaire

Laisser un commentaire