Le Château de Chantilly diffuse la numérisation 3D de deux commodes du célèbre ébéniste Riesener

Partager :

Le musée Condé du Château de Chantilly conserve deux des plus belles commodes du plus grand ébéniste du XVIIIe siècle français, Jean-Henri Riesener (1734-1806). Pour la première fois en France, elles ont fait l’objet de modélisations 3D, qui permettent de les découvrir en ligne, de façon inédite.

Pour la première fois en France, sur le modèle de ce qui a été développé à la Wallace Collection, dans les collections royales anglaises ou à Waddesdon Manor, les deux meubles ont été modélisés en 3 dimensions.

Cette initiative résulte d’une coopération entre le Domaine de Chantilly et la société ExploVision, fondée par Philippe Dechenaux.

Les deux partenaires ont ainsi mis leur savoir-faire respectif au service de ces deux commodes d’exception.

  • Découvrir les commodes dans leurs moindres détails

La numérisation 3D révèle tous les secrets de ces deux meubles emblématiques.

Leurs principes de construction, les matériaux employés, le nombre de pièces en jeu, les systèmes d’assemblage mais aussi leurs petits secrets ont ainsi été révélés et sont donnés à voir et à comprendre de manière numérique.

« Sur le site web du Château de Chantilly, sur ses réseaux sociaux, mais aussi prochainement en salle, face aux deux meubles, c’est un nouvel outil de compréhension, ludique et spectaculaire, qui est offert aux visiteurs curieux comme aux spécialistes » explique le Domaine.

  • Un projet innovant : quand la technologie rencontre le mobilier ancien

Grâce à l’aide octroyée par la Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France dans le cadre de l’appel à projets régional 2020 du « Programme de Numérisation et de Valorisation des contenus culturels », du mécénat de Sotheby’s France et du soutien des fidèles Friends of the Domaine de Chantilly, ces deux meubles insignes, parmi les plus importants de Chantilly en particulier et de l’histoire du mobilier du XVIIIe siècle en général, sont l’objet d’une valorisation tout à fait innovante en France.

Alors que le mobilier ancien est de plus en plus étranger au public contemporain (qui connaît moins ses usages, son évolution ou ses techniques), le Château de Chantilly a imaginé de mettre les nouvelles technologies au service d’une meilleure mise en valeur des pièces d’exception, tout en les utilisant pour les connaitre plus profondément, dans leur matérialité.

Cette opération apporte enfin sa pierre à une base de données internationale mise à disposition de tous, permettant de mieux comprendre les chefs-d’œuvre de l’ébénisterie française.

Les modélisations 3D des 2 commodes sont diffusées sur le site internet du Château de Chantilly : https://chateaudechantilly.fr/nouveau-numerisation-3d-des-commodes-de-riesener/

  • Les deux commodes de Riesener du musée Condé

Deux meubles imaginés par Riesener ont été numérisés et sont aujourd’hui présenté de manière numérique.

. La première commode (OA 245), réalisée en 1772-1773, fut conçue pour Pierre-Élisabeth de Fontanieu, intendant et contrôleur général du Garde-Meuble de la Couronne situé dans l’actuel Hôtel de la Marine à Paris. Cet homme de goût s’y aménagea un intérieur parmi les plus raffinés de la fin du règne de Louis XV. Il promut un jeune talent, Riesener, en lui commandant plusieurs meubles d’un luxe époustouflant, dont la commode du musée Condé qui garnissait sa chambre. Cette dernière fait montre d’une exécution exceptionnelle.

. La seconde commode (OA 246), encore plus prestigieuse, fut réalisée en 1775 pour la chambre de Louis XVI à Versailles. Elle marqua un véritable tournant dans la carrière de Riesener. Son programme iconographique était alors à la gloire du bon gouvernement souhaité au nouveau roi de France. Fruit des recherches entamées pour la commode de Fontanieu, elle fait preuve d’une incroyable richesse ornementale et d’une grande finesse d’exécution : elle est confectionnée sur un bâti de chêne supportant une marqueterie polychrome d’amarante, de satiné, d’épine vinette, de sycomore, de poirier, d’alisier, de houx, d’érable, de charme et de buis agrémentés de précieux et puissants bronzes ciselés et dorés.

SOURCE: Domaine de Chantilly (CP)

PHOTOS: Domaine de Chantilly, ExploVision

Date de première publication: 12/01/2022

Le Domaine de Chantilly est membre du CLIC France

Partager :

Leave a Comment