La Cité de l’architecture et la mission ScanPyramids invitent le public à une visite virtuelle en groupe dans la pyramide de Khéops

C’est une première mondiale. Un lieu culturel, la Cité de l’architecture et du patrimoine, propose une visite virtuelle en groupe d’un site archéologique. L’expérience ScanPyramids VR, installée dans un nouvel espace dédié à la réalité virtuelle, propose de se téléporter en groupe sur le plateau de Gizeh, en Égypte, et d’arpenter la Grande Pyramide en taille réelle avec un guide conférencier, durant une visite de 45 minutes.

Les visiteurs-explorateurs sont équipés d’un sac à dos et d’un casque de réalité virtuelle. Ils se téléportent par groupe de 6. Les déplacements et les interactions de groupe dans les espaces virtuels sont naturels.

L’expérience est suivie d’une introduction à la galerie des moulages de la Cité. Elle est accessible sur réservation à un large public à partir de 12 ans.

Comme l’expliquent les deux partenaires: « Dans ces vastes espaces de visite la réalité virtuelle immersive ne sollicite pas seulement les yeux mais
tout le corps, les visiteurs se déplaçant librement ; la technologie s’efface au profit d’un vécu naturel ; les interactions avec les autres visiteurs invitent à une expérience réellement collective ».

Cette expérience inédite fait partager des découvertes de premier plan et préfigure de nouveaux usages dans le monde de la culture, de l’éducation et de la recherche.

Elle invite les visiteurs à marcher dans les pas des membres de la mission ScanPyramids (ingénieurs, scientifiques et artistes) en les téléportant en groupe, avec un guide-conférencier, sur le terrain des opérations, à la découverte du plateau de Gizeh, de la Grande Pyramide et des découvertes de ScanPyramids.

Le CLIC France a pu tester l’expérience Scanpyramids VR et l’a particulièrement appréciée. 

Un lieu de recherche et d’innovation qui se dévoile progressivement au public

Depuis six mois, Dassault Systèmes et la Cité de l’architecture & du patrimoine ont créé un espace de recherche et d’innovation ouverte, baptisé l’Exaltemps, dédié au patrimoine et aux nouveaux usages de la réalité virtuelle collective grandeur nature.

Ce lieu d’expérimentations se dévoile donc progressivement au grand public et propose une première cocréation, ScanPyramids VR, fruit de la collaboration entre Emissive, Dassault Systèmes et l’Institut HIP.

Du plâtre au pixel : à travers les différentes expérimentations qui y seront développées, cet espace renoue avec l’esprit originel de la Cité de l’architecture & du patrimoine et le souffle visionnaire d’Eugène Viollet-le-Duc dont elle est l’héritière.

 

Retour aux sources de la Cité

En 1879, Eugène Viollet-le-Duc formalisait sa conception d’un lieu dédié à la découverte de l’architecture, grâce à l’immersion des visiteurs parmi les joyaux architecturaux du patrimoine français et mondial reproduits en taille réelle. C’est ainsi qu’est né en 1882, sur la colline de Chaillot, le musée de Sculpture comparée, ancêtre de la Cité de l’architecture & du patrimoine, où les étudiants mais aussi les visiteurs en famille, lors des expositions universelles, ont pu « se téléporter » à travers le monde grâce à ces répliques en plâtre.

D’ailleurs, la première œuvre inscrite à l’inventaire du musée de Sculpture comparée n’était autre qu’un moulage d’une remarquable statue de l’Égypte antique, celle du prêtre Ka per, plus connu sous le nom de Sheikh El-Balad, conservée au musée du Caire.

Les partenaires de l’Exaltemps ( Dassault Systèmes, Cité de l’architecture & du patrimoine, Institut HIP, Emissive, Optitrack, Art Graphique & Patrimoine, La Fondation Dassault Systèmes et le Groupe de recherches musicales de l’Ina – Ina GRM) entendent renouer avec l’esprit originel et visionnaire du lieu à travers de nouveaux projets de numérisation, de restitution, de recherche et de médiation.

« Ils imaginent et expérimentent ensemble de nouveaux dispositifs d’immersion et de narration grâce à la réalité virtuelle collective pour et au-delà du patrimoine et de l’architecture ».

La mission ScanPyramids

En novembre 2017, les membres de la mission ScanPyramids annonçaient dans la revue scientifique Nature la découverte, au cœur de la pyramide de Khéops, d’un vide inconnu jusque-là : le ScanPyramids Big Void. Il s’agissait de la troisième découverte de cette aventure humaine et multidisciplinaire hors du commun lancée en octobre 2015.

Elle a été saluée par plusieurs médias comme l’une des plus importantes découvertes scientifiques de l’année 2017.

La mission ScanPyramids, à la croisée de l’art, de la science et de la technologie, véritable laboratoire d’innovation, a permis d’avancer dans de nombreux domaines comme la radiographie pénétrante muographique, la robotique, la simulation 3D ou la réalité virtuelle.

 

Informations pratiques

Expérience accessible uniquement sur réservation via le site Internet de la Cité de l’architecture.

Phase d’expérimentation les 14 et 21 février, puis du 23 février au 10 mars 2019.

Réouverture après la première phase d’expérimentation à partir du 11 avril 2019.

Les jours d’ouverture seront indiqués sur le site web de la Cité de l’architecture & du patrimoine. 

Tarif de lancement pour la phase d’expérimentation : 20€

Tarif à partir du 11 avril : 32€

Le prix du billet comprend la médiation lors de l’expérience, les frais d’exploitation technique et donne accès aux collections permanente du musée.

ScanPyramids VR est accessible aux personnes en fauteuil roulant sur réservation auprès de l’accueil de la Cité de l’architecture & du patrimoine: billetterie@citedelarchitecture.fr

#ScanPyramids

SOURCES: Cité de l’Architecture, ScanPyramids

Laisser un commentaire