Le musée du Palais de Pékin, également connu sous le nom de Cité interdite, a lancé sa nouvelle galerie numérique le 22 décembre 2015. Un dispositif unique et multiexpérienciel proposant notamment de découvrir l’histoire du Palais, d’explorer et d’interagir avec sa riche collection mais également d’assister à des représentations théatrales virtuelles. Cette ouverture s’accompagne du lancement d’une version anglaise du site web du musée.

cité interdite digital banner

La galerie numérique a été installée à la porte Duanmen, entrée principale du palais impérial. Elle a ouvert ses portes dans une version temporaire le 22 décembre 2015, après deuxc ans de développement technologique et de construction. Jusqu’au 17 janvier 2016, les visiteurs pourront réserver leurs places pour des visites gratuites via le site Internet du musée du Palais.

La cité interdite est un musée

La galerie de Duanmen est un espace totalement dédiée à l’expérience numérique. C’est un ensemble de salles d’exposition virtuelle qui présenteront des architectures et des œuvres ordinales basées sur d’anciennes constructions et des compositions réelles. L’objectif est de montrer des réalisations fragiles ou des espaces, ordinairement, difficiles d’accès (dans le temps et l’espace).

« Les difféérents écrans déployés présentent et expliquent des éléments architecturaux et les vestiges artistiques de la Cité Interdite, dont certains sont trop vieux ou trop fragiles pour être exposés » explique le conservateur Shan Jixiang. « La première exposition de la galerie présentera notamment le palais via un modèle architectural numérique et donne aux visiteurs un meilleur accès aux trésors du musée via une présentation en réalité virtuelle ».

La première exposition permanente de la galerie de Duanmen s’intitule « La cité interdite est un musée ».

Trois parties y seront présentées:

. « De la cité interdite au musée » exposera une maquette numérique,

. « Les trésors de la cité interdite » offriront des activités interactives entre œuvres et public

. et « Le palais de l’empereur » invitera les spectateurs à une pièce de théâtre réalisée en réalité virtuelle et augmentée.

Les contenus de la galerie numérique de Duanmen

La galerie numérique Duanmen est constituée d’un semble de salles et de dispositifs numériques particulièrement innovants.

. La maquette numérique.

Située au milieu de la galerie, la maquette numérique est constituée d’un écran LED incurvé de 26 mètres carrés s’appuyant sur le mur Nord. L’écran repose directement sur le sol et présente 5 portes numériques réparties de l’Est à l’Ouest. Un plan guide numérique propose l’histoire et les actualités de la cité interdite.

cité interdite digital cité windows

. La calligraphie numérique

Pour cette réalisation, le musée a choisi une œuvre calligraphique très connue. Le public peut reproduire sur des écrans tactiles la calligraphie de l’ancien artiste célèbre.

cité interdite digital cité calligraphie

. La peinture numérique

Le musée a choisi de transformer, en dessin animé, une peinture comprenant de nombreux insectes et oiseaux. Le public est placé en immersion au sein de l’oeuvre et pourra l’apprécier en vivant pleinement la scène grâce aux sonorisation et animation des créatures la constituant.

cité interdite digital cité peinture num

. La peinture panoramique numérique

Certaines peintures chinoises se présentent sous la forme de rouleaux très longs.  Le musée utilisera de grands écrans de 8 mètres sur 2 mètres pour présenter de manière interactive certains des chefs d’oeuvres de sa collection de peintures. Cette présentation sera relayée par des applications sur smartphone.

cité interdite digital cité panorama

. La salle numérique des trésors

Plus de 50 œuvres digitales seront exposées dans cette salle. Le public pourra les toucher, les manipuler et en afficher les détails.

cité interdite digital cité collection

. La salle numérique de Sanxi

La salle de Sanxi est un endroit très connu de la Cité Interdite où l’empereur pratiquait sa calligraphie. Comme elle est très étroite et inaccessible à la visite, le musée en a construit un double numérique, situé à proximité de la pièce originale.

cité interdite digital cité sanxi

. Les tissus impériaux numériques

Comme ces œuvres originales sont très fragiles, le musée a choisi de les exposer sur trois écrans, 2 pièces représentatives de la technique mise en oeuvre et des détails y figurant. Un jeu interactif anime également cette présentation des œuvres.

cité interdite digital cité tissus

. Les costumes royaux numériques

12 longs et étroits écrans montrent en permanence les costumes royaux. Le public peut même essayer ces costumes dans la cabine d’essayage numérique.

cité interdite digital cité costume

. Le théâtre en virtualité augmentée

Le musée numérique s’achève sur 6 pièces de théâtre originales, créées spécialement dans ce contexte numérique, qui seront jouées sur un grand écran de 13,50 mètres sur 4,1 mètres.

cité interdite digital cité theatre

La galerie numérique vise à enrichir l’expérience des visiteurs de la Cité Interdite mais également à mieux gérer les flux dans un lieu qui peut accueillir 80 000 visiteurs par jour. La galerie numérique, accessible le lundi, jour de fermeture du Palais, devrait être également ouverte  la nuit, après la fermeture, dans les premiers mois de 2016.

Site web en anglais et en version jeunesse

Le Musée du Palais de Pékin a profité de l’ouverture de sa galerie numérique pour rendre ses visites virtuelles du musée accessibles avec les téléphones mobiles et autres tablettes mais également pour proposer une version de son site web officiel en langue anglaise ainsi qu’une version pour les jeunes publics. 

Dans le but de fournir une expérience plus conviviale, la version anglaise a été reconfigurée avec des liens plus rapides vers les infos pratiques. La version jeunesse offre quant à elle des éléments interactifs, avec des personnages de dessins animés qui les conduisent à travers le Palais et la Cité, de manière virtuelle. Les jeunes internautes peuvent ainsi explorer le lieu historique avec un personnage de leur choix et ainsi découvrirde manière plus ludique les principaux trésors. Les activités éducatives sont égalzement complétées par des quiz et des jeux.

La galerie numérique s’intègre dans un ensemble plus vaste de projets numériques innovants que le musée de la cité interdite souhaite proposer et a commencé à déployer depuis plusieurs mois. Les autres projets comprennent, non seulement le site web officiel du musée, des visites virtuelles web (telle que le sanctuaire de l’essence boudhiste) mais également une série de 7 applications gratuites pour smartphones (garde robe de l’Empereur, galerie des céramiques, jeu pour enfants la journée de l’Empereur) et des comptes sur les réseaux sociaux chinois dont l’un sur la plateforme incontournable Wechat.

Depuis juin 2015, l’accès à la Cité Interdite est conditionné à une réservation en ligne sur le site web du musée.

cité interdite

SOURCES: Cité Interdite

Auteur: Hélène Ran Li

Date de première publication: 23/12/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Musée du Palais et de la Cité Interdite de Pékin lance une nouvelle application pour tablettes consacrée à sa collection de céramiques

Le Musée National de la Science et de la Technologie de Taïwan imprime en 3D une réplique fidèle de Mammouth

Avec un mur multi-touch de 12 mètres, le Cleveland Museum fait entrer la médiation numérique dans une nouvelle dimension

Le British Museum et Samsung renouvellent leur partenariat éducatif pour 5 nouvelles années