Le Centre des Monuments Nationaux créé son incubateur de start-up

Le Centre des monuments nationaux est engagé depuis plusieurs années dans des actions, et des expérimentations numériques. Il souhaite renforcer cet axe de sa politique, en créant un incubateur de start-ups. Cette structure d’accompagnement de jeunes entreprises permettra au CMN de construire avec elles des projets numériques innovants pour le patrimoine en cohérence avec sa valeur de solidarité et de service public. 

logo-Cmn

Le Centre des monuments nationaux est un établissement public placé sous la tutelle du ministère de la Culture et premier opérateur culturel et touristique français. Il assure depuis plus de cent ans la conservation, l’animation et l’ouverture à la visite d’une centaine de monuments en France. En 2014, il s’est doté d’une mission de la stratégie, de la prospective et du numérique afin de concrétiser son ambition et de s’affirmer comme tête de file dans le numérique appliqué à l’univers patrimonial en se donnant les moyens de prendre en compte le numérique dans l’ensemble de ses domaines d’activité et de son réseau. En trois ans, le CMN a mené à la fois des restructurations majeures de ses outils numériques (refonte du site Internet, Intranet) et des expérimentations dont le caractère innovant a été souligné par les visiteurs et les professionnels, et qui ont été soutenues par le ministère de la Culture lors de ses appels à projets numériques innovants.

Après avoir collaboré avec une vingtaine de start-ups qui lui ont permis de répondre à des objectifs variés (confort des visiteurs, médiation, accessibilité…), le CMN marque sa volonté d’être au plus près de l’innovation en créant un incubateur lui permettant de rester réactif face à l’émergence permanente de nouveaux concepts qui arrivent à maturité de plus en plus rapidement.

Un incubateur dédié aux jeunes entrepreneurs culturels

Dans cette démarche, le CMN sera assisté par Créatis, l’incubateur et résidence d’entrepreneurs culturels. Après une période de préfiguration permettant de mieux définir les contours de l’incubateur (avec notamment une étude de marché, ou encore la mise en place d’une méthodologie de recrutement), le CMN prévoir d’accueillir une première promotion d’environ cinq start-ups en mai 2018 pour une durée d’un an.

Le CMN prévoit d’investir 120 000 euros sur les dix-huit premiers mois, comprenant la phase de préfiguration, la campagne de recrutement et l’accompagnement de la première promotion de start-ups.

Les entrepreneurs seront accompagnés dans la création et le développement de leur société dans le secteur du numérique patrimonial, avec de larges champs d’application (par exemple: médiation, accessibilité, relation avec les visiteurs, commerce, marketing, formation, conservation…). Le CMN et Creatis mettront à leur disposition des espaces ainsi que du matériel de travail, et leur proposeront un programme de formation complet et des séances de coaching collectives et individuelles. Ils pourront également leur fournir un soutien juridique, administratif, ou encore comptable et les mettre en relation avec des investisseurs et des partenaires publics et privés.

cmn site-institutionnel-saint-chapelle

Une stratégie d’innovation

Au cours de cette année d’incubation, le CMN offrira aux start-ups un terrain d’expérimentation riche grâce à la diversité des cent sites qu’il ouvre à la visite ainsi qu’un potentiel de généralisation des solutions mises en œuvre à travers ses nombreux monuments. Le contact avec les différents publics du CMN et les équipes du siège et des monuments sera une source d’enrichissement mutuel. Par ailleurs, l’établissement mettra à la disposition des jeunes entreprises la compétence de ses équipes sur les montages de projets innovants. Il donnera à ces start-ups l’opportunité d’avoir une expérience de travail avec des acteurs publics dans le secteur culturel, et plus particulièrement patrimonial. Enfin, le CMN et les monuments qu’il gère constituent une vitrine prestigieuse, tant pour les jeunes entreprises que pour les dispositifs qu’elles sont amenées à y expérimenter.

Pour Philippe Bélaval, président du CMN, « la création de cet incubateur s’inscrit dans le droit fil de sa stratégie d’innovation au service de l’accès du plus grand nombre au patrimoine et à la culture. En s’associant étroitement au travail créatif des start-ups, il consolide sa position d’opérateur de référence dans le secteur patrimonial et il donne, suivant en cela les orientations gouvernementales, un nouvel élan au service public de la culture, qui pourra bénéficier tout entier des retombées positives de l’incubateur « .

L’accompagnement de ces projets de start-up pourra également de servir de levier de transformation pour l’établissement. En effet, cela permettra au CMN de tester dans les monuments de nouvelles offres au service des visiteurs. Ces innovations pourront ensuite être mises en place dans d’autres monuments du réseau.

5 années d’expérimentations avec des start-up

Depuis 5 ans, le CMN a accueilli des projets innovants conçus avec des start-ups.

. 2013

Robot de visite Norio au château d’Oiron avec Droïds Company

. 2014

Application de visite de l’exposition Saint Louis, roi de France en Anjou au château d’Angers avec SmartApps

. 2015

Livre d’or numérique au château de Vincennes, à l’abbaye de Montmajour, à la maison de George Sand à Nohant, dans les tours et remparts d’Aigues-Mortes, au château d’Oiron, et au Panthéon pour l’exposition « Quatre vies en résistance » avec Guestviews

Application avec reconstitutions 3D et réalité augmentée pour le premier dispositif de visite enrichie à la villa Cavrois avec Art graphique et patrimoine

Lancement du jeu « Le Roi et la Salamandre » avec Pinpin team. Prix Patrimoine et Innovation des 7èmes Rencontres Nationales du CLIC (Club Culture et Innovation) dans la catégorie « Education et Jeunesse »

. 2016

Newsletter et contenus décalés avec Artips

Lancement de l’HistoPad à la Conciergerie avec Histovery

. 2017

Virtualisation de la file d’attente des tours de Notre-Dame de Paris avec JeFile

Visite guidée grâce à l’intelligence artificielle à la Villa Savoye avec AskMona.

Une organisation au service de cette ambition

Au travers de l’utilisation du numérique, le CMN entend placer les visiteurs au centre des dispositifs pour en faire des acteurs de la vie des monuments, tout en faisant vivre les valeurs intrinsèques de l’établissement, à savoir la logique de péréquation et la valorisation de l’ensemble des monuments du réseau. Le numérique constitue donc un moyen supplémentaire pour le CMN de remplir ses missions d’ouverture au public, de médiation, d’accessibilité et de conservation.

La matérialisation de cet enjeu s’est faite lors de la réorganisation de son siège en 2014 avec la création d’une mission de la stratégie, de la prospective et du numérique. Cette mission sert l’ambition du CMN de devenir une structure culturelle à la fois performante sur les techniques numériques et innovante dans son offre à destination du public. Cela a également permis la mise en place rapide d’une refonte des sites Internet de l’établissement et des monuments.

L’appui et le soutien de partenaires publics, nationaux tels que le ministère de la Culture et locaux (régions, villes, etc.), et privés, comme les nombreuses starts-ups qui travaillent en lien étroit avec le CMN, permettent également à l’établissement de se positionner en innovateur sur les nombreux projets qu’il mène. Son fonctionnement en réseau constitue un terrain propice au déploiement des projets.

Sources: CMN (Communiqué de presse)

Le Centre des Monuments Nationaux est membre du CLIC France

Date de première publication: 15/12/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Le Panthéon offre un nouveau parcours multimédia afin d’enrichir l’expérience des visiteurs

. Sites internet, financement participatif, médiation numérique et projets pédagogiques : le CMN dévoile ses projets numériques 2016

. Le CMN et Pinpin Team lancent le jeu « Le Roi et la Salamandre » pour découvrir les monuments de François Ier

. MyMajorCompany récolte plus de 120 000 euros pour restaurer 4 monuments du CMN

. Le Musée de la Science et de l’Industrie de l’Oregon créé un incubateur qui accueille déjà quatre start-up

Laisser un commentaire