Les 19 musées et lieux culturels des collections nationales de la ville de Dresde, en Allemagne, ont lancé leur nouveau portail Web mutualisé

Le 13 août 2017, l’institution Staatliche Kunstsammlungen Dresden (SKD) (Collections Nationales de la Dresde) qui gère 15 musées et 4 autres lieux culturels de la ville de Dresde, a lancé un portail Web entièrement remodelé par sa structure et son design. Les visiteurs peuvent dorénavant y trouver toutes les informations clés sur les lieux, les collections et les activités et explorer en ligne 100 000 objets de la collection.

Capture d'écran Nouvelle home page du SKD
Capture d’écran du nouveau site web SKD

En plus de son nouveau design très épuré, le portail web www.skd.museum est également innovant en termes de structure: le portail regroupe toutes les informations dont les visiteurs ont besoin au sujet de l’organisation ombrelle Staatliche Kunstsammlungen Dresden mais permet également de découvrir les collections et les activités des 19 lieux gérés par SKD.

Version 2013 du site web du SKD
Version 2013 du site web du SKD

Les 14 musées gérés par SKD montrent leurs trésors dans de nombreux espaces, certains abrités dans des bâtiments historiques de renommée mondiale et reconstruits minutieusement: ils sont la voûte verte Grünes Gewölbe, le cabinet d’estampes, de dessins et de photographies Kupferstich-Kabinett, le Cabinet des monnaies et médailles Münzkabinett dans le Palais royal de Dresde; La collection de porcelaine Porzellansammlung, le cabinet royal des instruments mathématiques et physiques Mathematisch-Physikalischer Salon et la galerie de photos des anciens maîtres au bâtiment Semper au Zwinger Gemäldegalerie Alte Meister; La collection de sculptures Skulpturensammlung du bâtiment Semper au Zwinger et l’Albertinum Albertinum, pour sa collection de l’art romantique à l’art contemporain; Le musée d’art populaire saxon avec la collection de théâtre de marionnettes Museum für Sächsische Volkskunst mit Puppentheatersammlung dans le Jägerhof; Le Musée des arts décoratifs Kunstgewerbemuseum de Pillnitz et enfin le musée ethnographique GRASSI GRASSI Museum für Völkerkunde Leipzig à Leipzig, Le musée ethnographique de Dresde Museum für Völkerkunde Dresden et le musée ethnographique de Herrnhut Völkerkundemuseum Herrnhut. En 2016, le collectionneur d’art Egidio Marzona a fait don au SKD de l’Archiv der Avantgarden, une archive de l’art d’avant-garde du XXe siècle.

Version 2013 du site web du SKD
Espace expositions du nouveau site web du SKD

La bibliothèque d’art de Dresde Kunstbibliothek, le fonds d’art Kunstfonds, les archives de Gerhard Richter Gerhard Richter Archiv et le bureau saxon pour les affaires des musées Sächsische Landesstelle für Museumswesen forment les autres éléments du réseau de l’institution SKD.

Marion Ackermann, directrice générale de Staatliche Kunstsammlungen Dresden, a déclaré: « Le nouveau site marque une étape importante dans la communication numérique du Staatliche Kunstsammlungen Dresden. Dans un monde mondialisé et numérisé, l’accueil que nous recevons de nos différents publics dépend dans une large mesure de notre façon de les aborder à travers la communication numérique en ligne avec le temps. C’est pourquoi nous avons considérablement renforcé notre présence sur les médias sociaux: Facebook, Twitter, Instagram et YouTube. Maintenant, nous transformons radicalement notre présence en ligne avec un portail moderne et à la pointe de la technologie. Au cours de son développement, il a été particulièrement important pour nous de changer notre approche précédente et de donner aux musées et institutions individuels leur propre espace. Après tout, nos collections sont aussi diverses et aussi nombreuses que nos publics. Les musées et leurs programmes spécifiques expriment exactement ce qui caractérise Staatliche Kunstsammlungen Dresden en tant qu’association. Au fur et à mesure des innovations technologiques et d’usages, à un rythme toujours plus rapide, nous continuerons à adapter notre nouveau site Web, en suivant le principe d’une adaptation continue ».

1 portail pour 19 lieux

« Pour rendre justice à la nature unique et à l’importance individuelle des quinze musées et de quatre institutions que le SKD gère », chaque lieu est représenté individuellement par sa propre zone dans le portail, qui peut être accédé directement comme sous-domaine et se présente explicitement dans les moteurs de recherche. Ces pages dédiées à chaque entité comportent des contenus spécifiques sur les expositions permanentes et temporaires, les programmes éducatifs, les activités événementielles et les projets de recherche.

Un des défis particuliers du projet de refonte a été de présenter la large gamme couverte par l’institution ombrelle, et par les musées et les institutions qui la composent, d’une manière claire et cohérente, en donnant à l’information une structure claire.

Viele Dresdner und Flüchtlinge schauen auf ein Bühnenprogramm
© SKD, Foto: Oliver Killig

Grâce à la conception d’un logo adapté, le SKD est toujours mentionné avec le nom de chaque musée.

Comme l’explique l’institution : « ce système intuitif de navigation signifie que les visiteurs et les professionnels internationaux peuvent trouver leur sujet d’intérêt rapidement et directement parmi les informations variées ».

L’accès aux services simplifiés

La conception du site se distingue par une approche axée sur l’image qui permet de mieux présenter les chefs d’oeuvres de la collection du Staatliche Kunstsammlungen Dresden. Le nouveau site web met également l’accent sur l’expérience des visiteurs et notamment l’exploration des objets de la collection et l’information sur les expositions.

Des fonctionnalités telles que des visites panoramiques, des vidéos d’exposition, des contenus audio et des informations visiteurs dans dix langues différentes sont proposés par le nouveau le site, sans parler du blog SKD, des espaces médias sociaux et de la newsletter.

La base de données de la collection en ligne et le moteur de recherche sont directement intégrés sous la forme de modules individuels et fournissent maintenant plus d’informations sur plus de 100 000 objets de la collection, ainsi que sur les activités scientifiques et des projets de recherche.

Le nouveau portail a été conçu pour répondre aux nouveaux usages, et toutes ses pages sont entièrement accessibles à partir de différents appareils mobiles. La mise en page s’adapte automatiquement aux écrans sur les smartphones, les tablettes et les ordinateurs de bureau, afin que l’expérience visiteurs soit optimale sur chaque type d’appareil.

dresde museum site web 2

Rafraîchir la collection en ligne

Dans le cadre de la relance du site, la collection en ligne du Staatliche Kunstsammlungen Dresden a été fondamentalement rénovée en termes de conception et d’infrastructure technologique et adaptée pour mieux s’intégrer au nouveau site. 

Après avoir travaillé avec le SKD pour développer et créer la base de données d’objets dans le cadre du projet «Daphne», c’est encore l’entreprise Robotron qui a trouvé une solution technologique innovante pour intégrer la base de données collection au nouveau site Web.

Les plus de 100 000 oeuvres actuellement recensées dans la collection en ligne peuvent être explorés au moyen d’une recherche avancée avec différents critères. Comme le portail lui-même, la collection en ligne est responsive, c’est-à-dire conçue pour être visualisée sur différents appareils. 

Le nouveau design du site web résulte de focus groupes et ateliers organisés avec de nombreux groupes d’utilisateurs et de pré-tests de plusieurs maquettes proposées par la société berlinoise TBO INTERACTIVE. Le travail de conception, la planification technique et le développement ont été réalisés par la société de Dresde XIMA Media en collaboration avec l’agence Polyform.

Le projet de refonte web a été rendu possible par le soutien de la commissaire du gouvernement fédéral pour la culture et les médias, Monika Grütters, dans le cadre du programme de financement «InvestOst», ainsi que du soutien financier de l’État de Saxe.

Ce site est un bel exemple de mutualisation multi-lieux qui peut inspirer les collectivités territoriales françaises.

SOURCE: Staatliche Kunstsammlungen Dresden

Date de première publication: 30/08/2017

Laisser un commentaire