Communication très virale pour la première exposition d’art numérique au V&A

En 2010, le Victoria and Albert Museum de Londres a exploré de nouveaux horizons avec sa première exposition d’art numérique « Decode : Digital Design Sensations ». Le V&A a profité de l’évènement pour sensibiliser les jeunes visiteurs en s’appuyant sur une campagne dynamique à l’image de l’art numérique. Retour sur une nouvelle stratégie -réussie- de communication.

va31

Une campagne de communication participative

Pour promouvoir l’évènement, le V&A a créé une campagne parallèle à l’exposition appelée « Recode | Decode ». Pour cette campagne, l’institution a fait appel aux plus populaires artistes d’art numérique qui ont créé une composition interactive.

L’œuvre retenue de Karsten Schmidt, pouvait par la suite être réutilisée par le public et les jeunes artistes afin qu’ils composent leur propre masterpiece. Les meilleurs « Recodes » ont trouvé leur place dans la campagne de communication de l’exposition.

va11

L’art numérique et le processus viral

Avec un budget serré, la campagne a réussi à produire de l’activité virale pour atteindre son potentiel d’impact optimal. Le V&A a invité 100 artistes d’art numérique influents à une avant-première de l’exposition. Ils ont ensuite commencé à blogger sur  leur expérience – avec des critiques dithyrambiques. La campagne extérieure, utilisant les oeuvres « recodées », a été lancée dans la ville, principalement dans le métro londonien et des écrans de projection numériques.

va5

Des résultats plus que probants

Cette campagne aurait aidé à attirer 95 000 personnes à l’exposition ce qui représente 230 % de plus que l’objectif initial. La campagne participative des artistes et du public a également couvert la presse, y compris NMA and Creative Review. La campagne en ligne a atteint un total de 1.57 million d’utilisateur unique. Une campagne numérique réussie et particulièrement pertinente, par rapport à l’exposition du V&A.

Découvrir l’exposition et le dispositif marketing sur le microsite « decode »