Alors qu’il est fermé pour rénovation jusqu’en 2013, the Smithsonian’s Cooper-Hewitt, National Design Museum a annoncé le jeudi 23 février l’ouverture totale de ses données numérisées pour en développer l’accès, la rediffusion et l’usage.
 
 
Ces données (plus de 120 000 documents, textes et images) portant sur 60% de la collection est maintenant disponible sous la forme d’un fichier unique téléchargeable à l’adresse cooperhewitt.org/data. C’est la première fois qu’un musée du réseau Smithsonian Institution annonce l’ouverture totale de ses données.
 
Bill Moggridge, directeur du musée, explique “nous suivons la direction engagée par NYC’s Open Data et Data.gov pour plus de transparence et d’accès, et cela correspond à notre philosophie de partage public de l’information, de collaboration et de participation du public ». “L’ouverture de nos données va développer la notoriété de nos riches ressources et connecter notre collection à une communauté de public nouvelle et plus large » a expliqué Seb Chan, directeur du numérique et des médias émergents au Cooper-Hewitt.
 
La collection du musée est l’une des plus riche et variée du monde, composée de plus de 200 000 objetsd’origine diversifiée de la dynastie Han (200 avant JC) à aujourd’hui. Cette collection est organisée en 4 parties : decoration et design, dessins, peintures et design graphique, textiles et décoration murale. Le musée abrite également la National Design Library.
 
 
 
 
 
 
 
Quels usage pour ces données ?
 
Les formes d’utilisation de ces données sont vastes: de l’éducation aux chercheurs, de la diffusion de nouvelles formes de catalogues à la dissémination web (wikipedia ou réseaux sociaux). Le musée pense notamment favoriser l’utilisation des données par les développeurs indépendants pour créer de nouvelles applications originales qui pourraient combiner les objets du musées avec d’autres données pour composer des timeline, des publications en ligne des widgets ou d’autres outils mobiles.
 
Ces données peuvent d’ores et déjà être exploitées via un prototype de mur d’images, qui permet de découvrir les collections de manière plus originale que par le traditionnel moteur de recherche du site web du musée.
 
 
Le fichier des données est mis en disposition gratuite sous license Creative Commons, le système de partage de contenus libres de droit le plus utilisé dans le monde et en Europe.
 
Cooper-Hewitt espère numériser l’ensemble de sa collection en 2015. Ouvert en 1897, le musée en complète rénovation depuis juin 2011 réouvrira à l’automne 2013 et proposera alors 60% de surface d’exposition supplémentaire.
 
SOURCE: Cooper Hewitt
 
Auteur: PY Lochon