Eté 2021: le Département de l’Aube lance la web-app « la Route du Vitrail » avec 65 édifices remarquables à découvrir

Partager :

En attendant l’ouverture de la Cité du Vitrail (Troyes) au printemps 2022, le Département de l’Aube lance la Route du Vitrail : un circuit couvrant tout le département, pour découvrir les chefs-d’œuvre de l’art vitré aubois et ainsi vivre l’expérience de la lumière. La Route du Vitrail, ce sont 65 édifices civils ou religieux à explorer grâce à une Web application, publiée le 1er juillet 2021, doublée d’une carte papier. À travers eux, chacun pourra explorer en ville ou à la campagne, l’art du vitrail ancien ou contemporain, figuré ou abstrait. Le Département de l’Aube, ce sont près de dix siècles d’histoire du vitrail, du XIIe au XXIe siècle, des œuvres dans plus de 350 édifices, et un art toujours vivant – plus de 150 baies ont été créées ces 20 dernières années par de prestigieux ateliers. Un patrimoine valorisé aujourd’hui par ce nouvel outil numérique.

L’objectif est de faciliter la découverte et la valorisation des vitraux in situ, c’est-à-dire dans l’édifice pour lequel ils ont été créés. Cette sélection – appelée à s’enrichir au gré des restaurations et créations – tient compte de l’intérêt historique, technique, esthétique des œuvres et de leur état de conservation. La route fait aussi la part belle à la création contemporaine qui, ces dernières années, s’est invitée dans les églises (Villenauxe-La-Grande par exemple) comme dans l’espace public : maison Rachi, Centre de congrès de l’Aube, parking Cathédrale à Troyes.

  • Un face à face avec l’art vitré de tout un territoire

La Route du Vitrail propose une expérience haute en couleurs, au cœur même des édifices remarquables pour lesquels les vitraux ont été conçus. Cette rencontre du public avec le vitrail se veut monumentale et baignée de lumière.

Dans l’Aube, cette collection disséminée aux quatre coins du territoire offre un bel aperçu de la diversité de l’art du vitrail que le public pourra retrouver et approfondir à la Cité du Vitrail (Troyes), lieu d’exposition, espace pédagogique, centre de ressources et d’étude qui s’ajoutera bientôt aux 65 édifices déjà répertoriés sur la Route du Vitrail.

  • La Web application : un compagnon de route pour tous les publics

Depuis le 1er juillet 2021, la Web application est proposée en français, accessible depuis le site Internet route-vitrail.fr ou en téléchargement gratuit sur Smartphone.

D’ici la fin de l’été 2021, elle sera aussi disponible en anglais.

La Web application propose un riche contenu : textes, photos, vidéos (1 minute) pour chaque édifice. À chaque fois, l’ensemble des verrières y est présenté, complété de quelques focus sur des vitraux remarquables comme la baie des Triomphes de Pétrarque de l’église d’Ervy-le-Châtel. On y retrouve aussi des informations sur les maîtres verriers, les ateliers et les artistes concernés. Sans oublier une description historique et architecturale du lieu.

Réalisées par le Studio OG (Pont-Sainte-Marie, Aube), photos et vidéos plongent le visiteur dans l’atmosphère et la lumière propres à chaque église ou édifice civil. Spécialement composées pour la Route du Vitrail, les musiques de PLP Productions (Pierre Le Pape, Sainte-Savine, Aube) magnifient les vues au sol et par drone (Esprit D. Clip, François Durupt, Troyes). Chaque vidéo est singulière avec des partis pris de réalisation audacieux, créatifs et inspirés permettant de refléter l’âme des lieux (danseuse, circassien, cracheur de feu, prisme…).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Studio OG (@studio_og_)

Cette Web application est l’outil idéal pour les amateurs d’itinéraires culturels et les familles en quête d’activités. Elle permet de préparer, explorer mais aussi de partager et prolonger sa visite. Aux publics empêchés (par un handicap, l’éloignement culturel ou social), elle offre le moyen de s’évader sans se déplacer d’autant qu’elle s’adapte aux difficultés de chacun : audio description des contenus textuels, grossissement des caractères, changement de contraste.

Loin de se limiter à une vocation culturelle, l’application Route du Vitrail est aussi un outil touristique, proposant de nombreuses suggestions, comme des visites thématiques de Troyes, un détour par la commanderie templière d’Avalleur ou le château de Vaux à Fouchères, la maison des Renoir à Essoyes, le musée Camille-Claudel à Nogent-sur-Seine, le musée Napoléon à Brienne-le-Château, sans oublier les voies vertes.

  • Les incontournables de la Route du Vitrail dans l’Aube

Pour les visiteurs les plus pressés, la Web application propose une sélection d’une vingtaine d’incontournables. Parmi eux, l’église Sainte-Madeleine de Troyes ou l’église Saint-Pierre-ès-Liens d’Ervy-le-Châtel. Plus ancienne église de Troyes, Sainte-Madeleine est mondialement connue pour ses œuvres sculptées du XVIe siècle – un des rares jubés en pierre conservé et la statue de sainte Marthe – mais également pour ses vitraux dont celui évoquant la Création du monde.

Quant à l’église d’Ervy-le-Châtel, elle vient de rouvrir, après des décennies de fermeture.

  • Focus sur 3 incontournables

. Ervy-le-Châtel – Église Saint-Pierre-ès-Liens, Les Triomphes de Pétrarque, 1502

L’église Saint-Pierre-ès-Liens, classée monument historique le 22 juillet 1914, s’élève à l’emplacement d’une église ruinée en 1433, lors de la guerre de Cent ans. Ses verrières, dont l’aspect remarquable est souligné dès 1837, datent essentiellement du XVIe siècle. L’église présente une iconographie unique, très fouillée, et qui montre – un fait rare à cette époque – une connaissance des textes religieux et profanes très aboutie de la part des commanditaires ou de leurs conseillers.

Certains thèmes iconographiques traités sont particulièrement originaux : la verrière inspirée des Triomphes du poète italien Pétrarque (1304-1374) est ainsi unique en France. Dans ses Triomphes, Pétrarque décrit une vision qui s’impose à lui au travers d’un songe, suscité par l’amour qu’il porte à Laure de Noves, sa bien-aimée, et par son admiration pour sa vertu incomparable. Il voit s’avancer une série de cortèges triomphaux, chacun étant vaincu et surmonté par un autre : l’Amour triomphe de tous les humains, même des rois et des empereurs, mais il est vaincu par la Chasteté, elle-même vaincue par la Mort, qui est terrassée par la Renommée, elle-même réduite à néant par le Temps.

. Fontaine-les-Grès – Église Sainte-Agnès

L’ensemble de vitraux ornant l’église a été conçu et posé au moment de la construction. Les cartons ont été réalisés par Jean-Claude Vignes, artiste né à Reims en 1924. Les verrières sont installées en bandeau continu sur les trois côtés du triangle formé par l’édifice. Pour réaliser un décor vitré rapidement, à moindre coût et dans ce cadre architectural singulier, Michel Marot a opté pour l’emploi d’un matériau industriel, le verre ondulé armé, produit par Saint-Gobain, et utilisé ici pour la première fois dans un contexte religieux.

D’un point de vue esthétique, l’objectif recherché par Michel Marot était de retrouver l’atmosphère créée par les verrières champenoises du XVIe siècle, peintes en grisaille et au jaune d’argent. Les panneaux ont donc été réalisés dans différents tons de jaunes, gris et blanc. Les personnages et attributs apparaissent sous la forme de traits stylisés.

. Troyes – Basilique Saint-Urbain, Les fenêtres hautes du chœur, 1270

Datée de 1270, les verrières des fenêtres hautes du chœur mettent en scène des Prophètes et des Patriarches : le prophète Zacharie, le prophète Amos, le patriarche Benjamin, etc., sous des dais d’architecture. Leurs noms sont inscrits dans le phylactère qu’ils tiennent à la main. Vêtus de couleurs vives, ils ont des poses variées et mouvementées. Leurs gestes sont expressifs et ils semblent communiquer entre eux avec une certaine véhémence. Leur style, avec leurs plis « à bec » amples, évoque celui des verrières des travées droites du chœur de la cathédrale posées une trentaine d’années plus tôt et, au-delà, celui de l’atelier de « saint Chéron » de la cathédrale de Chartres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Studio OG (@studio_og_)

Les bordures contiennent les armes des comtes de Champagne et de Navarre. Au tympan, des scènes du Nouveau Testament ou de la vie de saints.

  • Liste des édifices

Edifices religieux:

Arcis-sur-Aube, Saint-Etienne
Aulnay, Saint-Rémy
Auxon, Saint-Loup
Bar-sur-Aube, Saint-Maclou
Bar-sur-Seine, Saint-Etienne
Bérulle, La Nativité de la Vierge
Bréviandes, Saint-Vincent-de-Paul
Brienne-la-Vieille, Saint-Pierre-ès-Liens
Brienne-le-Château, Saint-Pierre et Saint-Paul
Chaource, Saint-Jean-Baptiste
Chappes, Saint-Loup
Chavanges, Saint-Georges
Creney-près-Troyes, Saint-Aventin
Cunfin, Saint-Maurice
Dampierre, Saint-Pierre et Saint-Paul
Dienville, Saint-Quentin
Eaux-Puiseaux, Assomption de la Vierge
Ervy-le-Châtel, Saint-Pierre-ès-Liens
Fontaine-les-Grès, Sainte-Agnès
Fouchères, Notre-Dame
Géraudot, Saint-Pierre et Saint-Paul
Hampigny, Saint-Nicolas
Landreville, Assomption de la Vierge
Lentilles, Saint-Jacques et Saint-Philippe
Les Riceys-bas, Saint-Pierre-ès-Liens
Lhuître, Sainte-Tanche
Lusigny-sur-Barse, Saint-Martin
Luyères, Saint-Julien
Maizières-les-Brienne, Saint-Julien
Montfey, Saint-Léger
Montiéramey, Notre-Dame de l’Assomption
Mussy-sur-Seine, Saint-Pierre-ès-Liens
Nogent-sur-Seine, Saint-Laurent
Pâlis, Saint-Médard
Pont-Sainte-Marie, Notre-Dame de l’Assomption

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Studio OG (@studio_og_)

Polisy, Saint-Félix
Praslin, Saint-Parre
Rhèges, Saint-Sulpice
Rigny-le-Ferron, Saint-Martin
Romilly-sur-Seine, Saint-Martin
Rosnay-L’hôpital, Notre-Dame de l’Assomption
Rumilly-les-Vaudes, Saint-Martin
Saint-André-les-Vergers, Saint-André
Saint-Parre-aux-Tertres, Saint-Parres
Sainte-Savine, Sainte-Savine
Sainte-Maure, Sainte-Maure
Troyes, Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul ;
Saint-Jean-au-Marché ; Sainte-Madeleine ; SaintNizier ; Saint-Pantaléon ; Saint-Nicolas ; Basilique Saint-Urbain ; Saint-Rémi ; Saint-Martin-ès-Vignes ; Maison Rachi
Vendeuvre-sur-Barse, Saint-Pierre
Villemoiron-en-Othe, Saint-Sébastien
Villenauxe-la-Grande, Saint-Pierre et Saint-Paul
Villeret, Saint-Ferréol

Edifices civils:

Troyes, Direction départementale des finances publiques (22 boulevard Gambetta) ; Crédit Lyonnais (12 place Audiffred) ; Galerie des anciens Magasins réunis (5 rue de la République) ;
Centre de Congrès de l’Aube (2 rue Pierre Labonde) ; Parking cathédrale (place de la Libération).

route-vitrail.fr/

SOURCES: Département de l’Aube

PHOTOS: Département de l’Aube, © Studio OG

PHOTO du carousel: Département de l’Aube

Date de première publication: 01/07/2021

Partager :

Laisser un commentaire