Le directeur du musée d’Art moderne de Stockholm rejoint une startup associant art et réalité virtuelle / augmentée

En juillet 2018, Daniel Birnbaum a annoncé qu’il quittait son poste à la direction du musée d’Art moderne de Stockholm pour rejoindre en janvier prochain la société Acute Art dont les activités sont consacrées à la réalité virtuelle et augmentée. Ce « transfert » est une nouvelle illustration du rapprochement entre l’art et les expériences numériques.

Commissaire remarqué de plusieurs événements, dont la Biennale de Venise en 2003 et l’exposition « Airs de Paris » au Centre Pompidou en 2007, Daniel Birnbaum a dirigé la Stadëlschule, l’école des Beaux-arts de Francfort, avant de prendre la direction du musée d’Art moderne de Stockholm en 2010.

Portrait de Daniel Birnbaum Photo: John Scarisbrick

Le 10 juillet 2018, Acute Art a annoncé que Daniel Birnbaum rejoindra son équipe en tant que directeur à compter du 1er janvier 2019. Birnbaum, qui occupe depuis 8 ans le poste de directeur au Moderna Museet à Stockholm, déménagera à Londres où la société est basée.

Le studio VR de Marina Abramović, Anish Kapoor, Olafur Eliasson et Jeff Koons

Lancé en 2017, Acute Art s’est bâti une solide réputation internationale en produisant des œuvres en réalité virtuelle pour des artistes tels que Marina Abramović, Anish Kapoor, Olafur Eliasson, Jeff Koons et plus récemment Christo. 

Présentation de la société Acute Art:

Les oeuvres numériques conçues pour et/ou avec ces artistes sont disponibles sur l’application mobile Acute Art (AppStore et Google Play) et sur les principales plateformes VR telles que Viveport (HTC) et Steam.

Parallèlement à son rôle de producteur d’œuvres d’art numérique, Acute Art est également un centre de recherche et un laboratoire de conservation, « dédié à donner aux artistes l’accès aux technologies les plus avancées et à explorer de nouvelles façons d’atteindre le public avec l’art numérique ».

Présentation vidéo du VR Museum d’Acute Art:

Dans sa fonction créée spécifiquement pour lui, Daniel Birnbaum se concentrera sur « l’identification des opportunités pour continuer à apporter des illustrations numériques au public, à la fois dans un cadre institutionnel et en ligne grâce à une offre organisée sur le site Web et sur l’application d’Acute Art ».

Daniel Birnbaum a déclaré: « J’ai eu le grand privilège de diriger l’une des meilleures écoles d’art, un musée exemplaire d’art moderne et la plus légendaire des biennales. C’est donc un bon moment pour quitter l’ancien monde institutionnel et s’installer dans un territoire inconnu. Acute Art est un nouveau type d’institution et devient rapidement un chef de file dans le domaine de l’art et de la technologie. Ce mouvement marque une aventure, un voyage dans le futur. Il y a un appétit vorace pour la technologie dans les arts et je suis curieux de voir ce que les artistes feront de ces technologies visuelles. Je suis également enthousiasmé par l’opportunité d’un échange créatif avec ceux avec lesquels j’ai travaillé dans des environnements plus traditionnels. À certains égards, cette démarche me ramène à ce que je trouve le plus excitant: une collaboration étroite avec les artistes ».

Comme le précise Acute Art dans un communiqué de presse: « Il approfondira l’engagement continu de l’entreprise pour réaliser une vision artistique sur les supports numériques, en collaborant avec des artistes, en dirigeant le programme d’exposition de la société et en créant et dirigeant le centre de recherche spécialisé sur l’utilisation des technologies futures dans la pratique artistique ».

Jacob De Geer, PDG d’Acute Art, a expliqué: « Nous sommes fiers d’accueillir Daniel Birnbaum au sein d’Acute Art et nous attendons avec impatience cette prochaine étape passionnante pour la société. L’expérience de Daniel et sa vision créative sont incomparables, à la fois lucides, expérimentales et courageuses. Sa nomination à ce poste nouvellement créé guidera notre travail alors que nous nous concentrons sur le développement de notre offre organisée pour le meilleur art numérique. Sous la direction de Daniel, nous continuerons également à rechercher et à collaborer étroitement avec les artistes, contribuant ainsi à élargir les possibilités créatives de la technologie dans la pratique artistique ».

Philosophe et commissaire expérimental

Daniel Birnbaum est un philosophe, critique et conservateur connu pour son commissariat décalé et expérimental, qui a toujours cherché à repousser les limites de ce que fait un musée et a placé les artistes et leurs idées en premier.

Avant de devenir directeur du Moderna Museet, Stockholm en 2010, Daniel Birnbaum était directeur de la Städelschule, à Francfort, une des plus grandes académies d’art expérimental en Europe Il a été directeur artistique de la 53e Biennale de Venise en 2009, ce qui lui a valu des éloges importants pour avoir présenté de nouveaux artistes et revisité des artistes auparavant négligés. Il a organisé la première et la deuxième Biennale de Moscou en 2005 et 2007, la triennale de Yokohama en 2008, a jugé le prix Turner en 2008 et a été rédacteur en chef d’Artforum depuis 1998.

Plus récemment, Daniel Birnbaum a co-édité « More than Real, Art in the Digital Age » dans le cadre du Verbier Art Summit, avec des contributeurs tels que les artistes Ed Atkins, Douglas Coupland et Olafur Eliasson sur l’intersection de l’art et de la technologie. Daniel Birnbaum collabore également avec la revue en ligne e-flux Architecture pour la rubrique «Are Friends Electric?», dans laquelle il traite des possibilités des technologies VR, AR et autres dans le domaine des arts.

Une nomination symbolique et exemplaire

Cette nomination est symbolique de la convergence en cours entre le monde de l’art et celui des technologies numériques, notamment VR ou AR.

La décision de Daniel Birnbaum et d’Acute Art est d’ailleurs saluée par la profession.

Hans-Ulrich Obrist, directeur artistique de Serpentine Galleries, a ainsi déclaré: « La nomination de Daniel Birnbaum à Acute est une nouvelle très excitante! Daniel est un philosophe en exil depuis que je le connais en 1993. La philosophie a besoin d’autres domaines discursifs pour se développer ses concepts et à les rendre productifs. Avec son immense richesse de connaissances et son dynamisme passionné, Daniel a repoussé les limites des institutions artistiques traditionnelles et passe maintenant à de nouvelles expériences avec l’art et la technologie. ces nouvelles sphères ne font que commencer… « 

Durant l’été 2018, le rapprochement entre les deux mondes a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs articles dans la presse internationale et française tels que « ‘This Could Really Be Art for All’: Why Daniel Birnbaum Is Leaving His Job as a Museum Director for a Career in VR » (Artnet.news, 10/07/2018), « IRL to VR: Daniel Birnbaum leaves Moderna Museet to head-up virtual reality gallery » (The Art Newspaper, 10/07/2018), « How museums embraced digital art » (Financial Times, 17/08/2018). « Rendre la culture moins barbante… un job pour la VR ? » (ADN, 06/07/2018), « L’art digital, au-delà du rêve » (Madame Figaro, 17/07/2018).

SOURCES: Acute Art, news.artnet.com, theartnewspaper.com

Date de première publication: 24/08/2018

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Acute Art lance son musée de la réalité virtuelle avec une oeuvre numérique d’Olafur Eliasson

En octobre 2018, Christie’s New York va vendre aux enchères une première œuvre créée par un algorithme

La Smithsonian Institution et Intel souhaitent transformer l’éducation et l’expérience muséale par la réalité virtuelle et l’immersion

Avec l’exposition « Artistes et Robots », la RMN-GP associe art et intelligence artificielle au Grand Palais

Avec Art Palette, Life tags et le Moma, Google met l’intelligence artificielle au service de l’expérience artistique

Laisser un commentaire