La société française Emissive lève près de 3 millions d’euros pour virtualiser la visite des lieux de patrimoine et de culture

Partager :

Emissive, société française spécialisée dans la production d’expérience en réalité virtuelle a annoncé le mardi 3 novembre 2020 avoir lever 2,9 millions d’euros auprès du fonds Tech & Touch, géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), du Groupe Beaux-Arts (Art Nova) et de la société taiwanaise HTC. Objectif: devenir le partenaire des musées et lieux culturels dans le monde pour proposer une exploration numérique unique des lieux culturels.

Emissive s’est fait réellement connaitre auprès du grand public et des investisseurs avec sa visite virtuelle collective de la pyramide de Khéops. Une expérience unique dans le monde, imaginée avec l’Institut HIP, en partenariat avec Dassault Systèmes et la Cité de l’Architecture, et conçue technologiquement par Emissive. Cette visite en groupe via un casque VR et un médiateur humain, sur un parcours entièrement façonné grâce à la modélisation 3D est considéré comme l’une des meilleures expériences numériques culturelles dans le Monde.

Mais ce n’est pas la première incursion dans la culture et le patrimoine de la société née en 2005. En 2006 et 2007, elle avait déjà modélisé le château de Versailles, dans le cadre du projet Grand Versailles Numérique et a conçu l’expérience VR autour de la Joconde, en 2019, à l’occasion de l’exposition du Musée du Louvre.

  • 1 levée de fonds menée par Bpi

C’est exactement ce type d’expédition que la société technologique basée à Paris veut généraliser avec la première levée de fonds depuis sa création en 2005.

Bpifrance, HTC et le groupe Beaux Arts & Cie – via le fonds ArtNova, ont décidé d’injecter 2,9 millions d’euros contre 30 % du capital avec « pour ambition d’accompagner Emissive et ses expériences culturelles à l’international ».

Ces « expéditions virtuelles », emissive.fr/fr/immersive-expeditions, comme les appelle la société parisienne, ont vocation à être installées dans les musées, et tous les lieux culturels. Cette activité dédiée à la culture marque un tournant pour Emissive, qui a développé une technologie propriétaire pour l’occasion et qui générait jusqu’à maintenant l’essentiel de ses revenus dans les activités commerciales (publicité et évènementiel).

« Ce produit s’ajoute à notre activité de conseil dans les expériences immersives en réalité virtuelle et augmentée. Nous avons développé tout le logiciel permettant de créer ces expéditions, et nous avions besoin de lever des fonds pour préserver notre avance technologique, notamment. Ces expériences immersives complètent les approches plus traditionnelles des lieux de culture et participent à la diffusion et l’adoption de nouvelles pratiques tant dans l’univers professionnel et touristique que dans le secteur des loisirs et du divertissement. Elles répondent aux forts enjeux de démocratisation de la culture et de renouvellement des publics en quête de nouvelles expériences faciles d’accès.  » explique son cofondateur et directeur général, Fabien Barati.

Les fonds collectés vont permettre à la société de commercialiser et diffuser dans le monde sa première expérience au sein d’une pyramide égyptienne. Et Emissive envisage également de générer un ou deux scénarios immersifs chaque année mais « ce sont de lourdes productions. Leur intérêt, un peu comme dans le cinéma, est de pouvoir les dupliquer dans de multiples endroits dans le monde. Voire de décliner le contenu de manière différente ».

« Les Expéditions Immersives propulsent les visiteurs au cœur du patrimoine, d’une époque, d’une œuvre ou d’un monument. Equipés d’un dispositif immersif, elles offrent aux utilisateurs la possibilité de se déplacer librement, en compagnie de leurs proches, tout en ressentant les mêmes sensations et émotions que s’ils étaient sur place. L’originalité du format est en effet d’utiliser la réalité virtuelle sur de grands espaces et en collaboration avec les autres visiteurs. Sa force réside dans sa capacité à accueillir des grands flux de visiteurs tout en créant l’illusion de voyager dans l’espace et le temps grâce à des reconstitutions historiques de haute qualité. Ces expériences ultra réalistes, divertissantes et accessibles à tous, contribuent à attirer et à fidéliser de nouveaux publics en quête d’aventures, d’émotions et de savoir » décrit le communiqué de presse publié le 3 novembre 2020 par les investisseurs.

Emissive est le premier investissement de Tech & Touch, un fonds piloté par bpifrance pour accompagner les entreprises qui proposent des solutions innovantes sur les contenus touchant les domaines de la culture et de l’art, notamment. Ce fonds est l’une des composantes du programme ICC, lancé à la fin 2019 et doté de 225 millions d’euros.

« Il y a un vrai enjeu d’accès à la culture et au patrimoine dans le monde, explique, dans Les Echos, Nicolas Parpex, qui dirige le fonds dédié à la culture au sein de bpifrance et soutient cette opération. « Une thèse enrichie par la nécessité de réduire l’impact carbone et de digitaliser les musées, et à laquelle répond Emissive. »

« A travers l’expertise de HTC et de notre équipe Vive Arts, nous travaillons de longue date en étroite collaboration avec Emissive, ce fut notamment le cas dans le cadre du projet remarquable mené conjointement avec eux pour créer la première expérience de VR du musée du Louvre qui a propulsé la Joconde de Léonard de Vinci au cœur de l’actualité culturelle. Nous sommes ravis d’investir aux côtés d’Emissive dans la culture de demain qu’ils véhiculent au travers de leur approche innovante, en rendant les expériences virtuelles profondément immersives et accessibles dans le monde entier« . Dave Haynes, Director of Developer Ecosystem & Vive X chez HTC

« Nous sommes très heureux d’accompagner cette équipe au talent et l’expérience hors pair dans le domaine de la réalité virtuelle, pour déployer ce nouveau format d’expositions innovantes qui met la technologie au service de la valorisation du patrimoine dans une logique d’inclusivité et de développement durable » ajoute Anne Villette, Directrice d’investissement dans l’équipe Industries Culturelles et Créatives de Bpifrance

« ArtNova, 1er fonds à impact dédié exclusivement aux industries culturelles et créatives, accompagne les entrepreneurs porteurs de projets transformants pour le secteur de la culture. Emissive propose à ce titre une expérience culturelle novatrice, aussi exigeante dans sa qualité technologique que dans le contenu et la narration. Nous y voyons un modèle solide et pérenne qui va permettre aux institutions de diversifier leurs ressources – sans perdre de leur exigence scientifique – tout en attirant un public renouvelé. Les Expéditions Immersives d’Emissive, uniques au monde, fixent un nouveau cap décisif pour construire l’approche culturelle inclusive de demain ». Solenne Blanc, Directrice Générale ArtNova / DG Déléguée de BEAUX ARTS & Cie

L’outil technologique développé par Emissive devrait donc permettre de plonger les visiteurs d’un musée ou d’un autre lieu dans d’autres monuments de l’humanité.

Avec ce nouveau format d’expériences culturelles, et le soutien de ses nouveaux actionnaires, Emissive, ambitionne de fédérer près de 10 millions de visiteurs d’ici 2025 et de se développer en Amérique, en Asie et au Moyen Orient.

Article dans le journal Les Echos (03/11/2020)

SOURCES: Emissive, BPI, Les Echos

PHOTOS: Emissive

Date de première publication: 03/11/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

Frédéric Jousset lance un fonds de 100 millions d’euros pour investir dans des start-ups européennes de la culture

La start-up française Patrivia lève 1 million d’euros pour favoriser l’accès au patrimoine

Premier Forum international sur la réalité virtuelle et les institutions culturelles organisé par le Festival NewImages et le CLIC France / compte-rendu

Premier Forum international sur la réalité virtuelle et les institutions culturelles organisé par le Festival NewImages et le CLIC France

. « Pass patrimoine » ou « passion monuments »: la bataille des pass monuments français est-elle ouverte ?

A l’occasion des JEP 2019, un « pass patrimoine » annuel est lancé pour visiter gratuitement près de 400 monuments français et belges

Salon International du Patrimoine Culturel, du 25 au 28 octobre 2018 au Carrousel du Louvre, en partenariat avec le CLIC France

24, 25 et 26 mai 2018: la région Centre-Val de Loire invite 9 start-up du patrimoine au salon Vivatech

Vendredi 25 mai 2018 : Rencontre CLIC France / IESA sur le thème « Partenariats, incubation, mécénat : quand les institutions culturelles et les entreprises coopèrent pour innover ! » 

Partager :

Laisser un commentaire