Du 23 au 28 février 2015, le Louvre-Lens a fait entrer l’art dans un supermarché Auchan, entreprises par ailleurs mécène du musée installé dans le Nord-Pas-de-Calais. une manière originale de rapprocher l’art et ses publics.

(c) Louvre-Lens

(c) Louvre-Lens

Pendant les vacances scolaires, les visiteurs du centre commercial Auchan de Noyelles-Godault pouvaient ainsi découvrir des reproductions géantes d’œuvres d’arts issues de la célèbre Galerie du Temps du musée en allant faire leur course.

L’un des plus grands musées au monde dans l’un des plus grands centres commerciaux d’Europe

Au centre de ce temple de la consommation, une fausse pyramide du Louvre a même été reconstituée, pour abriter des activités culturelles. Le musée a ainsi proposé aux familles des ateliers artistiques en lien avec l’exposition « Des animaux et des pharaons » avec un accent mis sur la médiation culturelle ainsi que des animations numériques.

Reportage d’Arte:

Pour le Louvre-Lens, l’objectif de cette initiative inédite est de « partir à la rencontre d’un public qui ne se sent pas nécessairement à sa place dans un musée et de lui donner envie de visiter l’institution ». L’équipe pédagogique du Louvre Lens s’est d’ailleurs installée dans le centre commercial toute la semaine

Sylvie Lantelme, responsable de la médiation, explique ainsi : « un endroit comme la galerie marchande d’Auchan peut être, si les personnes sont bien accompagnées, un lieu d’éveil à la culture. L’émotion artistique pouvant être ressentie partout. Ici l’activité attrayante est accessible à tous les publics, elle est gratuite et elle fait sens. L’idée c’est par cette pratique artistique de comprendre l’exposition ‘Des animaux et des pharaons’ pour ensuite venir la voir en vrai au musée ».

Auchan, déjà mécène bâtisseur du Louvre-Lens, a ainsi décidé de poursuivre son action en faveur de la culture en ouvrant un de ses plus grands espaces commerciaux de France au Louvre-Lens. Par l’intermédiaire d’une opération « hors les murs », c’est tout un programme d’animations qui a été mis en place en lien avec l’exposition actuelle sur l’Égypte, « Des animaux et des pharaons » visible jusqu’au 9 mars.

Sous la houlette de Didier Lebon, directeur du site commercial géré par Immochan, l’hypermarché a ouvert sa galerie marchande au Louvre-Lens le temps d’une semaine, car « au-delà de l’aspect commercial, il faut que l’on soit la vitrine culturelle du territoire », souligne-t-il au journal la Voix du Nord. « Il faut aussi lever les freins, rendre accessible ce qui semble parfois inaccessible, encouraqer la culture et la visite des musées ».

Autour d’une immense pyramide, une exposition puis des ateliers ludiques et gratuits ont été proposé pour explique Karine Desombre, responsable mécénat du musée « amener la culture au public qui ne vient pas forcément au musée et faire connaître le Louvre-Lens à ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de le visiter ».

Reportage de France 3:

A la fois opération de communication de la part du musée mais également exercice de démocratisation culturelle, cette initiative illustre une tendance croissante de mettre l’art en contact avec les publics. Les exemples récents sont multiples: diffusion de reproductions d’œuvres dans la rue en affichage urbain, création de musées dans les aéroports, lancement d’espaces d’expositions dans des centres commerciaux (comme à Shanghai et Hong Kong, avec le K11) ou expositions ventes de reproductions d’œuvres de Van Gogh dans un centre commercial de Hong Kong ou dans un hôtel de luxe de Dubai.

Outils numériques innovants au sein du Louvre lens

Le Louvre lens innove également dans ses murs. Dans le cadre d’un mécénat entre le Louvre et Orange pour mettre le numérique au service de la culture, la découverte du musée peut également se faire grâce à de nouveaux dispositifs ludiques. Depuis quelques jours, les visiteurs sont invités à manipuler virtuellement sept œuvres de l’exposition sur l’Égypte. Equipés de lunettes 3D, les visiteurs peuvent manipuler les œuvres, en bougeant les bras et les mains. Un dispositif qui était en démonstration lors des RNCI15 du 6 février 2015.

SOURCES: La Voix du Nord, francetvinfo.fr, info.arte.tv, euralens.org

date de première publication: 28/02/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Les clones numériques des œuvres de Van Gogh s’exposent et se vendent à Dubai

Des chefs d’oeuvres du Rijksmuseum s’animent dans le métro: retour sur une campagne inédite

Art Everywhere: quand les œuvres d’art descendent dans les rues britanniques et américaines !

Avec Fujifilm, le musée Van Gogh d’Amsterdam commercialise et exporte les œuvres du maître hollandais en 3D

Art Everywhere: quand le public programme et co-finance la plus grande exposition extérieure mondiale