Le projet ENCCRE numérise et met en ligne une version complète, annotée et interactive de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert

L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert est désormais disponible en ligne dans une version riche, commentée et interactive. L’occasion unique de se plonger dans le savoir du XVIIIe siècle. 

Capture d’écran 2017-11-07 à 15.41.25

Véritable monument des Lumières, l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert fût éditée entre 1751 et 1772 et contient pas moins de 28 volumes. Également appelée « L’Encyclopédie ou Dictionnaire des Sciences et des arts », elle regroupe l’idéal philosophiques de savants, écrivains, philosophes tels que Voltaire, Rousseau ou encore Montesquieu.

Un projet titanesque

La numérisation de l’Encyclopédie a été conçue et est coordonnée par Alexandre Guilbaud, Marie Leca-Tsiomis, Irène Passeron, Alain Cernuschi (AMIA). Afin de numériser dans son intégralité cette œuvre colossale, les initiateurs du projet ont été rejoint par une équipe de plus de 120 chercheurs et historiens de diverses universités ou encore du CNRS.

Ce projet ambitieux a débuté en 2011 dans le cadre du projet « ENCCRE » (Edition Numérique Collaborative et Critique de l’Encyclopédie). Cette collaboration, rappelle donc celle de Diderot et d’Alembert au XVIIIe siècle, qui avaient également la volonté de confronter les pensées et les écrits de nombreuses figures de l’époque.

Pour sa version numérique, chaque page de l’Encyclopédie a été numérisée en haute définition. Le collationnement de l’exemplaire Mazarine 1 (pour les 17 volumes de texte puis les 11 de planches) a été réalisé en 2014-2015 par l’équipe ENCCRE et les conservateurs de la Bibliothèque Mazarine ; la numérisation a été effectuée par la même collaboration, d’après le protocole de numérisation défini par la Bibliothèque Mazarine.

La nomenclature a été établie avec soin afin de rendre la recherche la plus minutieuse possible. Un zoom permet également de voir les détails de chaque article.

Mais les acteurs de ce projet ont également enrichi l’encyclopédie d’annotation, de critiques ou d’explications afin d’accompagner le visiteur dans sa lecture.

À la date de la mise en ligne, l’édition contient plus de 42 000 notes relatives aux attributions des articles, près de 72 000 notes relatives aux domaines. Parmi les plus de 74 000 articles de l’Encyclopédie, plus de 200, touchant à tous les disciplines, ont été publiés avec les commentaires et les éclairages des chercheurs de notre équipe. Plus de 500 autres sont d’ores et déjà en préparation pour une publication prochaine sur l’édition.

Cette encyclopédie, ancienne de plus de 200 ans n’est pas destinée à être modifiée par ses lecteurs comme d’autres plateformes telles que Wikipédia, mais est plutôt un vrai travail d’édition critique qui sera encore enrichie par la suite avec d’autres annotations et commentaires.

Capture d’écran 2017-11-07 à 15.42.12

L’encyclopédie à portée de clic

Le site, se présente de façon simple mais complète et est entièrement gratuit.

En arrivant sur la page d’accueil, le site enccre.academie-sciences.fr/encyclopedie  propose de choisir parmi les 28 volumes qui composent l’encyclopédie ou en saisissant directement le nom d’un des auteurs mais également par thème abordé. On peut alors naviguer parmi les articles, avec à chaque fois sur le même écran la version scannée en haute définition à côté d’une version numérique pour faciliter la lecture.

Tout en facilitant l’accès à cet ouvrage titanesque et historique, ce projet permet également d’enrichir la culture de chacun, sur le savoir, les critiques politiques, scientifiques, ou encore les idéaux des philosophes des Lumières. On trouve également un onglet « Documentation » retraçant toute l’histoire de l’encyclopédie, de son commencement en passant par ses acteurs, la fabrication mais également la réception au XVIIIe siècle.

Ce n’est pas la première fois que l’Encyclopédie est mise en ligne. Néanmoins, cette version diffère des autres, car elle s’appuie sur l’exemplaire original et complet conservé à la Bibliothèque Mazarine, à Paris.

Si pour certains cette encyclopédie peut sembler être dépassée, Alexandre Guilbaud pense au contraire que lire l’encyclopédie de nos jours a encore de l’importance :

 «  … C’est une œuvre majeure du siècle des Lumières, qui par sa volonté critique a contribué à modifier le cours de l’histoire de notre pays – elle se termine vingt ans à peine avant la Révolution. Mais aussi parce qu’elle est d’une troublante actualité et que nombre de ses articles, sur l’intolérance, le fanatisme…, font écho à ce que nous vivons aujourd’hui »

Grâce à ce projet, l’esprit des Lumières a trouvé un moyen de perdurer dans le temps et à l’ère du numérique.

Sources : ENCCRE, Science et Vie, Numerama, le Journal du CNRS

Date de première publication: 08/11/2017 

 À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

. La bibliothèque de Boston s’associe à la plateforme Internet Archive pour numériser et mettre sa collection de 200 000 vinyles en ligne

.Avec le projet Ktiv, la Bibliothèque Nationale d’Israël numérise le patrimoine juif et le rend accessible à tous

. Numelyo, la plateforme de la Bibliothèque municipale de Lyon, propose de télécharger des milliers de documents numérisés issus de ses collections

. Bibliothèques d’Orient, des patrimoines partagés en ligne à partir du 12 septembre 2017

. Galerie photos, crowdfunding… les nouveaux projets d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne

Laisser un commentaire