Exploracentre, le nouveau musée ludique, interactif et éducatif a ouvert ses portes le 10 novembre 2018 à Genève

Accessible dès 3 ans, ce nouveau musée de Genève au concept inédit dans la région propose deux espaces d’expositions dédiés à la vulgarisation scientifique et numérique, ainsi qu’à la sensibilisation à l’environnement. Inspiré par un lieu français, Exploracentre a une devise: « Interdit de ne pas toucher ! »

Un musée pour rendre l’univers des sciences accessible à tous

L’Exploracentre ouvert le 10 novembre entend répondre aux attentes des habitants de la région en offrant le premier musée d’apprentissage ludique et interactif dédié aux enfants. L’idée étant de proposer une nouvelle offre sur l’arc lémanique d’activités créatives, innovantes et techniques pour toute la famille, et d’approcher ainsi facilement des concepts scientifiques, numériques et environnementaux.

Après plusieurs mois de préparation et de travaux, l’Exploracentre acceuille déjà de nombreux explorateurs de tous âges au cœur du quartier des Bains à Genève.

Dans le cadre de la visite comme lors des ateliers, une équipe de médiateurs est présente pour accompagner et guider les visiteurs dans leurs manipulations et dans leurs réflexions. Expérimentés dans l’animation pédagogique, qualifiés dans les domaines scientifiques, et spécialement formés pour l’Exploracentre, les médiateurs s’adaptent à l’âge de chaque explorateur pour stimuler sa curiosité.

A l’Exploracentre, pas de limite à l’imagination : petits et grands sont invités à expérimenter, à tester, et à manipuler, pour découvrir les lois physiques qui se cachent sous le chapiteau du cirque. Les expériences projettent les visiteurs sur la piste pour apprendre en s’amusant. 

« Nous avons une approche ludique, mais il s’agit de vraie science » souligne Marine Sinclair, la Française qui a créé ce musée sans équivalent sur Genève.

De nombreuses expériences interactives

Avec un espace de plus de 400m2 réparti sur deux étages, le musée propose une trentaine d’expériences interactives.

Tandis que le premier niveau accueille une exposition thématique renouvelée chaque année, le second propose des manipulations indépendantes vouées à évoluer au gré des mois. Par ailleurs, trois salles sont dédiées aux ateliers, à l’accueil de groupes scolaires, des centres de loisirs, et à l’organisation d’anniversaires.

Pour approfondir les apprentissages en s’amusant l’Exploracentre propose divers ateliers pour approfondir de manière ludique et interactive ses grandes thématiques. L’atelier « En équilibre » s’intéresse, par exemple, à la physique et la biologie qui se cachent derrière le phénomène de l’équilibre, et est en lien direct avec le thème de la première exposition de l’Exploracentre. Plusieurs autres ateliers, tels que « DJ-Explo » où les visiteurs sont invités à créer de la musique à l’aide d’un ordinateur, proposent aux enfants de se familiariser avec les outils informatiques, et de développer leurs compétences dans ce domaine. Les ateliers sont également divisé par ordre d’âge: l’Exploracentre a essayer d’adapter son offre à tous les âges à partir de 3 ans. Par exemple, pour les 3-6 ans, l’atelier « les 5 sens » permet aux enfants de découvrir leurs corps. En revanche, les enfants de 10 à 12 ans pourront trouver l’atelier « un monde d’illusion » plus adapter à leur âge. La liste des ateliers sont à découvrir par thème et/ ou par âge sur le site. 

Une première exposition sur le thème du cirque

La première exposition que propose l’Exploracentre est  « La science fait son cirque ! ». Équilibrisme, acrobatie, jonglerie, arts équestres et clownesques, les plus grands numéros de cirque livrent leurs secrets scientifiques dans les allées de l’exposition « La science fait son cirque ». 

Un partenariat scientifique de choix

Le musée a été créé en partenariat avec le centre de culture scientifique Exploradôme, dont il s’inspire largement.

Ce dernier se situe à Vitry-sur-Seine. Ouvert en 1998,  le public, par l’observation et la manipulation, peut trouver les clés de la compréhension de phénomènes scientifiques sans être un spécialiste. La compréhension du monde est alors ouvert à tous.

Dans le cadre de ce partenariat, l’Exploracentre propose aux enfants du bassin genevois d’accéder à des expositions thématiques interactives et des ateliers ayant fait leurs preuves auprès des quelques 130’000 petits visiteurs franciliens annuels de l’Exploradôme. Les manipulations interactives sont conçues et réalisées par les scientifiques du réseau APIS (Atelier de Prototypage pour l’Investigation Scientifique), puis testées à l’Exploradôme. C’est ainsi une sélection choisie par l’Exploracentre qui sera proposée aux visiteurs à Genève.

Un lieu à financement privé

« Nous sommes un établissement entièrement privé, sans subvention ni aucune aide pour l’instant. Je me donne un an pour être rentable, à raison de 20 000 visiteurs d’ici à novembre 2019 » explique sa fondatrice.

L’investissement est supporté par des partenaires qui souhaitent garder l’anonymat. Le fonctionnement est assuré par les recettes de billetterie: 10 à 15 Francs suisses (8.76 à 13.14 euros) par entrée.

La Française, ancienne spécialiste de la finance, installée à Genève depuis douze ans, a monté ce projet en 18 mois.

En avril 2017, Marine Sinclair visite l’Exploradôme de Paris avec ses petits de 3 et 7 ans, y retourne en novembre 2017 et décide de créer un équivalent dans sa patrie d’adoption. Elle adhère à la pédagogie interactive du réseau français APIS, monte un business plan, trouve 430 m2 à près des 2 musées majeurs de Genève, le Mamco et le MEG. Elle a réunit autour d’elle une équipe de dix personnes, dont six médiateurs scientifiques et a décroché l’appellation «musée».

Le CLIC France lui souhaite bonne chance ! 

Informations pratiques

Adresse : Rue des Bains, 33 1205 Genève

Horaires :

  • Mercredi : 10h – 18h
  • Jeudi & vendredi : 13h30 – 16h30
  • Samedi : 10h – 18h
  • Dimanche : 13h – 18h

Tarifs : CHF 15.- / CHF 10.

Plus d’informations sur www.exploracentre.ch

SOURCES: site web du musée, tdg.ch, ledauphine.com, 24heures.ch

Photos: Site web du musée

Date de première publication: 14/11/2018

Laisser un commentaire