Avec ses expositions d’automne Fantin-Latour, Hergé et le Mexique, la RMN joue la carte de l’humour et des selfies

Fantin-Latour, Hergé, le Mexique… Cet automne, la RMN joue la carte de la diversité dans sa programmation culturelle au Musée du Luxembourg et au Grand Palais. Côté numérique, la photographie détournée et personnalisée est à l’honneur et vient compléter les applications mobiles et un film documentaire. Présentation des innovations numériques et explication par Roei Amit, Directeur chargé du numérique à la RMN-Grand Palais.

« Fantin-Latour – À Fleur de peau », Musée du Luxembourg, du 14 septembre 2016 au 12 février 2017 – Musée de Grenoble, du 18 mars au 18 juin 2017

La RMN-Grand Palais et le Musée de Grenoble organise une rétrospective mettant en avant plus de 120 œuvres de Henri Fantin-Latour. Elle a lieu au Musée du Luxembourg à Paris du 14 septembre 2016 au 12 février 2017 et au Musée de Grenoble du 18 mars au 18 juin 2017.

Un e-album est proposé avec notamment 50 reproductions en très haute résolution. Appstore / GooglePlay

Une application (au prix de 3,99€) sera mise à disposition pour télécharger des audioguides avec quatre langues au choix.

Hashtag : # FANTINLATOUR

 

« Hergé », Grand Palais, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017

Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, la RMN-Grand Palais et le Musée Hergé organisent une exposition consacrée à l’auteur des Aventures de Tintin.

Une application disponible pour les terminaux iPhone et Android permet de découvrir l’exposition (contenus gratuits de découverte, offre culturelle, activités pédagogiques) et bénéficier d’audioguides en Français et en Anglais (2,99€). Cette application permet également de télécharger gratuitement le module ludique Photo bullée, qui propose d’ajouter à ses propres photos des phylactères et des onomatopées inspirés du style d’Hergé.

Sur les réseaux sociaux, deux jeux sont également rendus disponibles :

Hashtag expo: # EXPOHERGE

Au sein de l’exposition, un mur des selfies permet aux visiteurs de se photographier devant les personnages d’Hergé et de partager leurs images, et sur le site de la RMN, le jeune public pourra participer à des jeux les initiant à cet univers.

Enfin, le film documentaire Hergé à l’ombre de Tintin, de Hughes Nancy, retrace pendant 81 minutes la vie de l’auteur à travers les archives des Studios Hergé et de Moulinsart SA. Il sera disponible en VOD sur ArteVOD et iTunes dès le 28 septembre 2016 et sera aussi diffusé sur la plateforme Curiosity, sur Arte (le 16 octobre 2016 à 16h30), en Belgique sur RTBF et en Suisse sur RTS.

 

« Mexique 1900-1950 », Gramexiquend Palais, du 5 octobre 2016 au 23 janvier 2017

Du 5 octobre 2016 au 23 janvier 2017, la RMN-Grand Palais et le MUNAL de Mexico s’associent pour organiser une exposition dressant un panorama de la modernité mexicaine, depuis les prémices de la Révolution jusqu’au milieu du XXème siècle, complété par des interventions ponctuelles d’artistes contemporains.

À l’occasion de cette exposition, une application sera téléchargeable sur iPhone et Android afin que les visiteurs puissent préparer sa visite. Des informations pratiques, une billetterie, des articles leur seront disponibles, ainsi que des audioguides en Français (pour les adultes et les enfants) et en Anglais (seulement pour les adultes).

Enfin, il sera possible d’être photographié dans le passe-tête mexicain Tiny Room installé à l’issue de la visite et d’en partager les photos sur les réseaux sociaux de l’exposition.

Hashtag : # EXPOMEXIQUE

Le CLIC France a posé quatre questions à Roei Amit, Directeur chargé du numérique à la RMN-Grand Palais :

rsz_photo_roei_amit_rmn1_3 (2). Quelles sont les deux ou trois principales innovations de la rentrée ?

Cette saison est riche en innovations, notamment sur l’implication et l’engagement avec le public. Pour l’exposition Hergé, chacun pourra :

. Trouver son signe astral inspiré d’un des personnages d’Hergé, en entrant sa date de naissance dans une application ludique spécialement conçue pour les réseaux sociaux.

. « Discuter » avec le Bot du Capitaine Haddock. Nous allons ainsi tester pour la première fois la mise en place d’un Bot conversationnel ludique qui va échanger des jurons du Capitaine Haddock avec les tweetos.

Côté photographie, à travers notre application, le public pourra insérer dans ses photos des bulles de dialogue issues des albums célèbres et buller ou « bédéiser » ses photos, puis les partager. Nous continuons aussi dans la même veine pour l’exposition Mexique avec l’installation d’une Tiny Room pour favoriser l’engagement pictural du public.

. Plusieurs des expositions proposent un concours autour de l’image. Est-ce un axe prioritaire de votre communication numérique ? 

Depuis le début de l’été, nous avons lancé un concours photo avec Wipplay pour préparer nos expositions autour des jardins du printemps prochain : Jardins au Grand Palais, Pissarro à Éragny au musée du Luxembourg, et une exposition de photographies sur les grilles du Jardin du Luxembourg relative aux jardins remarquables.

Les gagnants du concours verront leurs photographies affichées dans ce cadre aux côtés de grands noms de la photographie ayant photographié les jardins : Jean-Baptiste Leroux notamment, mais aussi Kertesz et Brassaï. Depuis le lancement, nous avons reçu plus de 3 000 créations, le choix du jury va être difficile…

La photo est un axe d’engagement très important avec le public, dont les pratiques photographiques à l’aide d’un smartphone ont beaucoup évolué. C’est pourquoi à travers différents actions et projets, nous essayons d’intégrer la photographie lorsque cela fait sens avec nos sujets.

. L’application RMN propose maintenant systématiquement les contenus audioguides en achat in app. Quel en est le taux d’achat moyen sur vos dernières expositions ? 

Une croissance modérée s’observe dans le téléchargement de ces contenus. Le sujet de l’exposition reste toujours le facteur déterminant pour la location d’audioguide et le téléchargement de ce contenu qui varie aujourd’hui entre 10% et 30% de l’ensemble des téléchargements (gratuits).

Il faut dire que le public ne vient pas toujours équipé de ses écouteurs et ne pense pas toujours avant son arrivée à télécharger l’application. D’où nos efforts d’accompagnement lors du parcours de visite et de la préparation qui débute au moment de l’achat du billet en ligne, et les propositions pré-visite, notamment pour le téléchargement de ce type de contenu.

. Pour l’exposition Carambolages, vous aviez proposé de la médiation in situ avec des cartels numériques. Quel bilan en avez-vous tiré ? 

Les cartels numériques dans cette exposition correspondaient à une idée de « curation » et de scénographie et la volonté du commissaire a été de favoriser l’appréhension directe, non médiatisée avec les œuvres. Le fait que les cartels numériques étaient un peu à l’écart, défilaient de manière linéaire et n’étaient pas interactifs a posé certains problèmes à une partie du public.

Nous avons pu pallier à cela en proposant des cartels numériques de l’ensemble des œuvres au sein de l’application de l’exposition qui a été proportionnellement très bien téléchargée, presque 17% de la fréquentation générale.

Source : RMN

Photos : RMN

Date de première publication : 26/09/2016

Interview réalisée par mail le 27/09/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Roei Amit (RMN-GP): « Dans l’exposition Monet à Hong Kong, le numérique cherche à atteindre un nouveau public malgré le nombre limité d’œuvres »

Le site L’Histoire par l’Image offre une nouvelle version plus lisible, plus intuitive et plus connectée à l’écosystème RMN-GP

Première en France: la RMN-GP invite le public à visiter l’expo Picasso.Mania en direct sur Facebook

La RMN-GP et Ouat invitent le public à jouer au puzzle sur facebook, avec 200 oeuvres des musées français

Laisser un commentaire