Fernand Léger Remix, une nouvelle expérience sonore pour s’immerger dans l’univers de l’artiste

Partager :

Situé à Biot dans les Alpes-Maritimes, le musée national Fernand Léger propose une création musicale originale dont la mission est de proposer un portrait sonore contemporain de Fernand Léger. Lancé le 16 octobre 2021, ce programme innovant de sensibilisation à l’art emmène le visiteur et l’auditeur dans un voyage de la fin du siècle des Lumières à l’après-guerre. Cette création musicale originale, initiée par les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, a été réalisée en partenariat avec RFI Labo et avec le soutien de Matmut pour les Arts.

  • Un portrait électro-pop de Fernand Léger

Composée par le DJ Roman Kouder (MCA / Universal Music France), Fernand Léger Remix, est une « mixtape de visite », « un podcast de médiation d’un nouveau genre », constitué d’une bande sonore de 20 minutes qui propose de traverser en musique, l’œuvre et la vie de Fernand Léger (1881-1955).

« Le choix de lier Fernand Léger à la musique nous est apparu évident : Léger est le peintre de la modernité. Il a tissé des liens artistiques et fructueux avec la musique contemporaine, comme avec le compositeur d’avant-garde George Antheil avec lequel il a réalisé le célèbre film expérimental « Le Ballet mécanique » (1924). L’œuvre de Léger est par ailleurs toute en mouvement, en contraste, en rythme, et se porte naturellement à une interprétation musicale » explique Gaïdig Lemarie, Cheffe du pôle Partenariats culturels, Développement des publics, Communication des Musées nationaux du XXe siècle des Alpes Maritimes.

Séance d’enregistrement en binaural, musée national Fernand Léger, Biot. Photo Musées nationaux du XXe siècle des Alpes – Maritimes © Adagp, Paris, 2021

Le musicien a intégré à sa composition musicale des archives audio de l’artiste, des paroles d’experts et des ambiances sonores d’hier et d’aujourd’hui.

Dans le contexte d’une histoire du XXe siècle marquée par deux guerres mondiales, le foisonnement des avant-gardes artistiques et la conviction partagée d’un art pour le peuple, ce podcast musical est le résultat évocateur d’un travail de recherches sur la vie d’un artiste durant cette époque si riche en événement de toutes sortes.

Ce fil musical entraînant, immersif et relaxant, revisite surtout de manière inattendue les thèmes qui sont chers à Fernand Léger : la couleur, le mouvement, le monde urbain, les contrastes, le cinéma et les formes de la nature.

Privilégiant l’expérience sensorielle au discours, la mixtape propose à l’auditeur d’établir un contact direct mais subjectif avec l’œuvre et l’esprit de Fernand Léger.

  • Toucher le jeune public par le son

La mixtape Fernand Léger Remix s’adresse à tous les publics mais plus particulièrement aux jeunes de 14-25 ans, souvent éloignés des musées et de leurs dispositifs muséographiques traditionnels, mais très familiers des plateformes musicales en ligne.

Cette relation inédite, entre un jeune compositeur et Fernand Léger, permet ainsi à cet artiste majeur du XXe siècle de dialoguer avec le monde d’aujourd’hui. Elle en apporte une autre connaissance, une nouvelle médiation, hors du seul champ visuel.

La mixtape est accessible sur toutes les plateformes de podcast à partir du 18 octobre 2021.

Dans les espaces du musée national Fernand Léger, à Biot, les publics pourront également faire l’expérience de ces 20 minutes d’écoute aux côtés du peintre, à l’aide de leur smartphone et d’un QR code à scanner.

  • Un partenariat avec RFI Labo

Pour faire vivre une expérience sonore unique, le DJ Roman Kouder et les musées nationaux des Alpes-Maritimes ont choisi de travailler étroitement avec RFILabo.

Le studio de France Médias Monde, qui expérimente des formes d’écoute et d’écriture en audio 3D, a ainsi pu réaliser la mixtape en audio binaural.

« RFILabo est spécialisé dans le son 3D en général avec une expertise particulière sur la musique. Nous assurons, en co-production depuis 4 ans les concerts de musique électronique Séquences pour Culturebox. Nous sommes aussi restaurateurs sonore pour toutes les archives de France Médias Monde. Enfin nous réalisons quotidiennement des reportages en son binaural. Le projet Fernand Léger Remixe recoupe tous ces aspects. Il était donc évident pour nous d’en faire partie. C’est un partenariat avec la RMN. Nous avons chiffré notre apport en industrie en échange d’une visibilité de valeur équivalente dans les environnements physiques et numériques du Musée F.Léger, en relation avec la Mixtape bien sûr. » explique Xavier Gibert, Responsable de l’Unité de RFI Labo/Innovation, chez France Médias Monde – RFI. 

Les auditeurs sont donc invités à se munir de casques ou d’écouteurs afin de découvrir et s’immerger dans l’univers de Fernand Léger.

  • Avec le mécénat de Matmut

La création musicale originale, initiée par les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, a été réalisée en partenariat avec RFI Labo et avec le soutien de Matmut pour les Arts.

Dans le cadre de leur politique d’éducation artistique et culturelle, et grâce au soutien de Matmut pour les arts, dont la mission est de favoriser l’accès de la culture pour tous, les musées nationaux du XXe siècle mettent en œuvre depuis 2020, un programme de sensibilisation à l’art par le son. 

Le cycle « art et son », conduit depuis 2 ans dans les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, « vise à créer de nouvelles médiations, par le son, la musique ou la voix, entre les publics, souvent éloignés, et nos trois artistes » explique Gaïdig Lemarie.

  • Générique

Conception et réalisation : Antoine Couder, journaliste et écrivain
Musique originale : Roman Kouder, DJ et producteur (MCA / universal Music France)

Avec les interventions de Julie Guttierez, conservatrice du patrimoine, Nelly Maillard, historienne de l’art et co-auteure du catalogue raisonné de Fernand Léger, et Nathalie Tavares, agent d’accueil et de surveillance au musée national Fernand Léger.

L’adaptation musicale du “Ballet mécanique” de George Antheil, utilisée dans ce programme, a été réalisée par le compositeur Winfried Ritsch.

Cheffe de projet musée : Gaïdig Lemarié
Prise de son & montage : Xavier Gibert & Roman Kouder
Mixage 3D : Benoit Le Tirant et Xavier Gibert de RFI Labo

Production : Cécile Cros / narrative 

Reportage de France Culture. Fanny Gelb s’est intéressée à la nouvelle création du Musée national Fernand Léger intitulée la « mixtape Fernand Léger ». (Lien vers le reportage).

SOURCES: Musées nationaux du XXe siècle des Alpes Maritimes, Narrative

PHOTOS: Musées nationaux du XXe siècle des Alpes Maritimes

Date de première publication: 18/10/2021

La RMN-GP et les Musées nationaux du XXe siècle des Alpes Maritimes sont membres du CLIC France

Partager :

Leave a Comment