Mémorial d’Izieu

 

 

 

 

 

PRÉSENTATION GÉNÉRALE 

Dans cette maison ouverte par Sabine et Miron Zlatin, une centaine d’enfants et leurs éducateurs, tous juifs, se sont réfugiés, de mai 1943 au 6 avril 1944, pour échapper aux persécutions antisémites. Au matin du 6 avril 1944, Klaus Barbie, responsable de la section IV du SIPO-SD de la Gestapo de Lyon, ordonna l’arrestation, puis la déportation de 44 enfants, âgés de 4 à 17 ans et de 7 adultes. Seule, une jeune monitrice, Léa Feldblum, revint.

Traqué et ramené en France par Beate et Serge Klarsfeld aidés de Fortunée Benguigui et Ita-Rosa Halaunbrenner, mères d’enfants raflés à Izieu, Klaus Barbie fut présenté devant la justice française. Avec la mobilisation de nombreux témoins, il fut jugé et condamné à Lyon en 1987, pour crime contre l’humanité.

Le « Musée-Mémorial des enfants d’Izieu » est inauguré en avril 1994, en présence de Sabine Zlatin.

Deux bâtiments se visitent :

. La maison, au cœur de la visite, est dédiée à la mémoire des enfants. C’est l’endroit où ils ont vécu avec leurs éducateurs pendant près d’un an. Le temps semble s’être arrêté dans ce lieu qui conserve les traces de leur présence disparue : lettres, dessins, portraits.

. La grange et son extension, dédiées à l’histoire, accueillent sur 530 m2 l’exposition permanente. Trois espaces distincts présentent l’aspect historique (Pourquoi des enfants juifs à Izieu ?), l’aspect judiciaire (De Nuremberg à la Haye : juger les criminels), l’aspect mémoriel (La mémoire et sa construction).

SITE INTERNET ET RÉSEAUX SOCIAUX 

Site Web 
Facebook

CONTACT 

Pierre MONNET

Secrétaire général

Mail : pmonnet@memorializieu.eu

Tél : 04 79 87 26 36

Leave a Comment