Le 21 avril 2016, la Fondation Solomon R. Guggenheim a lancé une nouvelle version de son portail web Guggenheim.org, doté d’un design et d’une ergonomie qui placent l’oeuvre au centre de la visite en ligne, qui facilitent la navigation et l’accès aux informations de visite, et encouragent l’engagement avec les programmes éducatifs et de recherche du réseau Guggenheim, aux Etats-Unis et dans le monde. Ce nouveau site incite également à l’interaction des utilisateurs avec l’art et les idées tout en valorisant le patrimoine visuel et conceptuel de l’institution Guggenheim.

guggenheim fondation new website may 2016 1

« Le Guggenheim touche près de six fois plus de visiteurs sur son site web que dans le musée de New York », a déclaré Laura Kleger, directrice de l’interactif à la Fondation Guggenheim. « Aujourd’hui, une visite du Guggenheim peut prendre des formes multiples: de l’exploration physique de notre bâtiment Frank Lloyd Wright à la découverte de notre collection en ligne. Nous devons donc repenser l’expérience utilisateur sur notre site, en offrant de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux contenus pour améliorer les visites de notre espace physique et engager plus activement les visiteurs numériques. Un nouveau design visuel, une architecture simplifiée, et des mécanismes de découverte de contenu ajoutés sont ainsi associés pour promouvoir des rencontres avec l’art, les idées et la culture et ainsi mieux remplir le cœur de la mission du Guggenheim ».

Mieux présenter les oeuvres et mieux répondre aux tendances du public ont guidé la stratégie de base de la refonte du site web.

. Pour inciter les utilisateurs à découvrir les oeuvres majeures du Guggenheim en utilisant la section Collection en ligne, l’une des zones les plus visitées du site, une sélection aléatoire des oeuvres d’ art de la collection du musée apparaît dorénavant au bas de chaque page. La navigation rationalisée donne aux visiteurs un meilleur accès aux archives du Guggenheim et à ses contenus audio, photographiques, textes et vidéo. Cette section archive comprend également les contenus liés à la recherche muséologique, les interviews d’artistes, des visites d’exposition, les faits saillants sur la programmation et les évenements culturels, et les discussions sur l’art, l’architecture et la société.

. Pour encourager la découverte des riches contenus du site, la fonction recommandation et la mise en avant d’éléments liés est utilisée de manière large à travers le site, que ce soit un portrait vidéo de l’artiste brésilienne Erika Verzutti, une discussion radio de 1978 relative à une rétrospective Mark Rothko, ou les documents numérisés de Frank Lloyd Wright lors de la construction du musée.

Une page d’accueil, vitrine de la richesse des contenus du site

. Avec la nouvelle architecture du système de gestion de contenu (CMS), la page d’accueil affiche deux players vidéo et un lecteur audio (s’appuyant sur sa chaine soundcloud) propose un contenu audio permanent lorsque le visiteur navigue à travers le site. L’insertion de ce lecteur audio a été décidée en réponse à l’augmentation spectaculaire de la consommation des contenu audio du Guggenheim. Le musée a en effet rencontré un grand succès avec la diffusion libre de son contenu audio sur SoundCloud. La consommation y a progressé de près de 10 000 % en un an pour gagner près de 750.000 abonnés, depuis son lancement en Juillet 2013. Un mur des messages sur twitter est également intégré sur cette page d’accueil. La page d’accueil du site web attire environ 14 % de la consommation, avec 75 % des visiteurs de la page d’accueil qui son tprimo-visiteurs et 65 % qui y arrivent via les moteurs de recherche, notamment sur le nom Guggenheim.

Time-lapse vidéo de l’installation de l’oeuvre de Nadia Kaabi-Linke: “Flying Carpets”:

Une navigation simplifiée et rationalisée 

Le nouveau site est entièrement adapté à une consommation mobile, avec des configurations spécifiquement créées pour les smartphones et les tablettes, ainsi que les futures tailles d’écran. Une fonction responsive qui va permettre au public numérique d’accéder à des informations sur tous les types de terminaux.

La nouvelle version du site Guggenheim.org enrichit également l’expérience de visite du musée en offrant une navigation simplifiée et rationalisée et un accès plus facile aux contenus exposition, aux activités d’éducation et à l’information des visiteurs. La section « Maintenant à New York », accessible sur chaque page, permet aux utilisateurs de trouver des informations sur les expositions et les événements de la journée et d’accéder facilement au calendrier des musées. Avec un seul clic, il affiche les heures d’ouvertures et les activités du musée de New York.

Le portail de la galaxie Guggenheim

guggenheim fondation new website may 2016 2

Le nouveau site reflète enfin les activités mondiales du Guggenheim. Les sites web du musée Guggenheim de Bilbao, de la Collection Peggy Guggenheim de Venise sont facilement accessibles grâce à des liens de bas de page, permettant d’accéder à l’information pour les visites et les programmes culturels. Les visiteurs sont ainsi désormais en mesure d’explorer la collection, les programmes de recherche et de conservation, et les autres initiatives mondiales de la galaxie du Guggenheim, de ses musées et au-delà.

Le design renouvelé reflète les sensibilités classiques et d’avant-garde de la Fondation Guggenheim, avec un clin d’œil à l’identité existante du Guggenheim (développé par la société de design Pentagram). Une nouvelle palette de couleurs numérique comprend une gamme de gris et noirs avec une touche de rouge, qui permet aux oeuvres d’art d’être l’objet de premier plan de chaque page. La typographie combine Galaxie Copernic et Verlag, dont la dernière est la famille de polices qui a été initialement surnommée «Guggenheim», et qui permet de refléter la signalétique de Frank Lloyd Wright à ​​l’extérieur du musée.

Evolution du design du site web de la Fondation Guggenheim de 2010 à 2016

Evolution du design du site web de la Fondation Guggenheim de 2010 à 2016

En plus des améliorations apportées à l’ utilisateur, l’infrastructure du site a été modernisée et simplifiée, spécialement pour pouvoir s’adapter aux progrès futurs et adopter de nouvelles opportunités numériques.

Choix de l’utilisation de wordpress

Le Guggenheim a relancé son site web en choisissant d’utiliser WordPress. Laura Kleger, qui supervise les activités numériques de la fondation, a expliqué pourquoi le Guggenheim avait choisi WordPress pour son nouveau site web. Elle a précisé que l’équipe avait commencé par une phase d’analyse des outils CMS, qui comprenait Drupal et WordPress.

« Le processus idéal pour l’amélioration des sites Web est soumis à des changements rapides et constants. L’ancien Guggenheim.org avait accumulé un retard technique et structurel trop lourd pour pouvoir être amélioré et un grand bond en avant a donc été nécessaire », a déclaré Laura Kleger. « Nous avons décidé d’utiliser un CMS largement adopté, en open-source avec assez de muscle pour répondre aux besoins nouveaux. Nous avions besoin d’un CMS convivial pour permettre au personnel du musée de créer et de mettre à jour le contenu sans demander l’aide de designers et de développeurs pour les mises à jour simples. Nous avons choisi WordPress pour plusieurs raisons, et notamment le vaste potentiel de ressources de développement, l’excellence de l’interface d’administration de contenu, le cycle rapide de mise à jour, la facilité d’étendre les fonctionnalités et la taxonomie profonde de ce CMS ».

Avant de se lancer dans le projet de refonte, le Guggenheim utilisait Joomla, mais l’équipe avait eu du mal à faire évoluer la plateforme.

Le Guggenheim a choisi de s’associer à l’agence de développement et de design web basée à New York Alley Interactive pour la refonte de son site Web. L’agence a recommandé la mise en œuvre d’une version WordPress et de l’API REST WP pour la relation avec la base de données collections et contenus du musée. Le front end du site utilise AngularJS.

Les objectifs et les processus de la refonte du site, ainsi que des détails sur les fonctionnalités et améliorations, sont largement détaillées sur le blog de ​​Guggenheim.

guggenheim fondation new website may 2016 4

5 QUESTIONS A …  Richard Armstrong, directeur du Solomon R. Guggenheim Museum et de la Fondation

En quoi ce nouveau site incarne le Guggenheim et sa mission ?

Je pense qu’il gagne d’abord beaucoup en lisibilité. Je pense que le site est ainsi meilleur, plus propre, et à certains égards plus facile. Il est une démonstration complémentaire d’une nouvelle démarche d’accueil de nos publics.

Le Guggenheim s’engage de plus en plus avec son public en ligne. Comment les sites web des musées façonnent-ils leurs relations avec les visiteurs ?

Je pense principalement que cette relation peut s’établir et se renforcer par la précision, la qualité de l’information et des images, accompagné d’un ton qui doit être différent de certaines des autres activités qui se déroulent en ligne.

Comment un musée global peut-il refléter le monde dans lequel nous vivons ?

Il est probable qu’aucun musée ne le peut. Pour se rapprocher de cet objectif, nous devons regarder les principales questions avec différents points de vue. Nous avons avons réussi à dégager une sorte de consensus général autour des questions esthétiques, mais nous espérons aussi pouvoir le faire autour de questions sociales plus larges.

Quelle est la responsabilité d’un musée ici ou dans d’autres parties du monde ?

Elle est tout à fait comparable à notre obligation à New York. Ici, le musée a vraiment besoin d’offrir une relation paradoxale avec son public. Il doit lui présenter les choses avec lesquelles il n’est pas familiarisé et qu’il ne cherche pas généralement. C’est particulièrement le cas avec l’art contemporain parce que la motivation de l’artiste est souvent de redéfinir le concept de la beauté dans le temps actuel, exercice souvent difficile et parfois douloureux.

D’autre part, le musée, à travers sa collection, et surtout à travers le bâtiment Wright, a besoin d’offrir un lieu d’accueil, permanent et ouvert particulièrement aux personnes de moins de 25 ans. L’enfant ou l’adolescent, ou d’autres visiteurs doivent pouvoir venir et revenir, afin de découvrir le lieu et sa collection à différentes étapes de sa vie, et de reconnaître qu’il peut y avoir constance et même reconnexion à des choses qui vous plaisent.

Le musée offre ce lieu insolite qui est devenu plus important alors que moins de gens fréquentent des lieux religieux ou même d’autres sites. Ce lieu permet de stimuler, et en même temps de vous rassurer qu’il y a de la constance dans le monde et de nombreux défis.

Si vous pouviez donner au moins une bonne raison de visiter l’un des musées Guggenheim cette année, quel serait-elle ?

L’exposition – installation autour de Moholy-Nagy qui sera en place [au Musée Solomon R. Guggenheim de NYC] pour cet été devrait être éclairante car vous allez voir quelqu’un qui tente vraiment d’aborder la modernité dans la période de crise qui est proche de la nôtre. Et il utilise les médias avec lesquels il choisit de travailler mais également avec ses images et sa volonté d’explorer les nouvelles technologies. Dans ce sens, il représente une sorte de symbole du changement du 19 au 20ème siècle, et par extension du 20 au 21 siècle.

L’intégralité de l’interview peut être écoutée sur la chaine soundcloud du Guggenheim.

La Fondation Solomon R. Guggenheim sur les réseaux sociaux

. facebook 744 092 amis

. twitter 1.52 millions d’abonnés 11 300 tweets,

. Google+ 11 159 abonnés, 4 418 758 consultation

. Youtube 10 238 abonnés, 945 499 vues, plus de 60 vidéos

. Instagram 1 792 posts,  885 000 followers

. Soundcloud, 608 traks, 740 000 abonnés

. flickr 1 200 followers, 8 857photos

A propos de la Fondation Solomon R. Guggenheim

Fondée en 1937, la Fondation Solomon R. Guggenheim est dédiée à la promotion de la compréhension et de l’appréciation de l’art, principalement des périodes modernes et contemporaines, à travers des expositions, des programmes d’éducation, des initiatives de recherche et de publications. Le réseau Guggenheim, né dans les années 1970 avec le Solomon R. Guggenheim Museum de New York, a été rejoint par la Peggy Guggenheim Collection à Venise. Il s’est depuis élargi pour inclure le Musée Guggenheim Bilbao (ouvert en 1997) et le Guggenheim Abu Dhabi (actuellement en développement). La Fondation Guggenheim continue de forger des collaborations internationales autour de l’art contemporain, de l’architecture et de la création, au delà des murs du musée, y compris avec l’Initiative mondiale Art MAP Guggenheim UBS, et avec l’initiative sur l’art chinois en coopération avec la Fondation de la famille Robert HN Ho.

SOURCE: Guggenheim Foundation

Date de première publication: 30/05/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Musée Solomon R. Guggenheim de NYC ajoute la géolocalisation iBeacon à son application mobile guide de visite

Le Guggenheim de New York lance sa première exposition numérique qui est également une installation hors les murs

Le Musée Guggenheim « donne » à Wikipedia 100 images d’œuvres pour son second Edit-a-thon

Le musée Guggenheim de NY met ses archives de programmes radio en libre accès numérique

A l’occasion de l’expo James Turrell et avec le soutien de Bloomberg, Guggenheim lance une nouvelle version de son application mobile

Le musée Guggenheim de New York lance son application mobile d’aide à la visite